Ouvrir le menu principal

Mort à l'arrivée (film, 1950)

film sorti en 1950
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mort à l'arrivée et DOA.
Mort à l'arrivée
Description de cette image, également commentée ci-après

Titre original D.O.A.
Réalisation Rudolph Maté
Scénario Russell Rouse
Clarence Greene
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 83 minutes
Sortie 1950

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mort à l'arrivée

Mort à l'arrivée (D.O.A.) est un film noir américain réalisé par Rudolph Maté, sorti en 1950. Un homme enquête sur son propre assassinat.

Sommaire

SynopsisModifier

Un notaire, Frank, découvre qu'il a été empoisonné par un poison lent mais à l'effet inexorable. Il ne lui reste que vingt-quatre heures à vivre. Il va se battre jusqu'au bout pour tenter de découvrir qui a voulu le tuer et pourquoi, avant de se rendre au commissariat pour dénoncer son assassin.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

  Edmond O'Brien : Frank Bigelow   Pamela Britton : Paula Gibson, la secrétaire de Frank
  Luther Adler : Majak, le chef des gangsters   Lynn Baggett : Mme Philips, la veuve d'Eugene Philips
  William Ching : Halliday, le comptable de M. Philips   Henry Hart : Stanley Philips, le frère d'Eugene Philips
  Beverly Garland : Miss Foster, la secrétaire de M. Philips   Neville Brand : Chester, l'homme de main de Majak
  Laurette Luez (en) : Marla Rakubian, la maîtresse d'Eugene Philips   Virginia Lee : Jeannie
Cascades 

Jack N. Young

CommentairesModifier

Mort à l'arrivée (D.O.A.) est inspiré d'un film allemand réalisé en 1931 par Robert Siodmak : Der Mann der Seinen Mörder sucht. « L'idée qu'un personnage soit à la fois victime et détective, et d'autre part le fait qu'il soit assassiné pour des motifs qui ne le touchent que de loin, presque hasardeux, donnent au film un angle d'attaque original. »[1] Et, à partir d'un tel argument, Mort à l'arrivée « est un bon exemple de thriller qui souligne le cynisme, la folie, le chaos et la corruption de la société, donnant une vision très noire de l'Amérique de l'époque. »[1] La tonalité de la musique de Dimitri Tiomkin, teintée d'humour, ne parvient pas à tempérer une ambiance proprement cauchemardesque.

Deux remakes du film ont été faits, l'un en 1969 en Grande-Bretagne, Color Me Dead, et l'autre en 1988, sous le même titre Mort à l'arrivée, avec Dennis Quaid dans le rôle principal et Meg Ryan dans celui d'une étudiante.

D.O.A. est l'abréviation de dead on arrival, mort à l'arrivée déclarée lorsqu'une personne est morte à son arrivée à l'hôpital.

DVDModifier

USA:

  • D.O.A. DVD-9 Keep Case sorti chez Mill Creek Entertainment le dans le coffret 50 Movies Classic Features Dark Crimes. Le ratio écran est en 1.33:1 plein écran 4:3 en noir et blanc. l'audio est en anglais 2.0 mono. Aucun sous-titres et aucun supplément présents. Il s'agit d'une édition toutes zones.

France: Le film a connu plusieurs éditions chez différents éditeurs.

  • Mort à l'arrivée DVD-10 double face dans le volume 1 du coffret La Nuit du polar. Boitier Amaray sorti le chez Bande à Part Productions et distribué par Sony Music Vidéo. Le ratio image est en 1.33:1 plein écran 4:3 en anglais 2.0 mono avec sous-titres français. En supplément des notes de productions. Il s'agit d'une édition toutes zones[2].
  • Mort à l'arrivée DVD-5 Keep Case sorti le chez et distribué par Bach Films. Le ratio image est en 1.33:1 plein écran 4:3 en anglais 2.0 mono avec sous-titres français. L'image a été remastérisée. En supplément un making of de la restauration et une présentation du catalogue de l'éditeur. Il s'agit d'une édition Zone 2 Pal[3]
  • Mort à l'arrivée DVD-9 Keep Case sorti le et le chez Wild Side Vidéo et distribué par Arcadès. Le ratio image est en 1.33:1 plein écran 4:3 en anglais 2.0 mono avec sous-titres français. L'image a été remastérisée. Pas de suppléments. Il s'agit d'une édition Zone 2 Pal[4]
  • Mort à l'arrivée DVD-9 Keep Case sorti le chez Bach Films et distribué par Arcadès. Le ratio image est en 1.33:1 plein écran 4:3 en anglais 2.0 mono avec sous-titres français. L'image a été remastérisée. En supplément le documentaire "Le Suspens" de Laurent Préyale. Il s'agit d'une édition Zone 2 Pal[5]

RéférencesModifier

  1. a et b Alain Silver et Eilzabeth Ward : Encyclopédie du film noir, trad. française : Michèle Hechter, Éditions Rivages, Paris, 1987.
  2. [1]
  3. [2]
  4. [3]
  5. [4]

Liens externesModifier