Ouvrir le menu principal
Article principal : Hongrois.

Cet article se limite à la partie de la morphologie du hongrois qui s’occupe des pronoms, traitant, dans la vision de la grammaire traditionnelle, de leur classification, de leur formation et de leur utilisation pronominale et adjectivale, ainsi que des morphèmes qui expriment les traits grammaticaux qui les caractérisent : la personne, le nombre et le cas.

Classification des pronomsModifier

La plupart des grammaires du hongrois prennent en compte neuf espèces de pronoms : personnels, réfléchis, de réciprocité, possessifs, démonstratifs, interrogatifs, relatifs, indéfinis et généraux[1].

En fonction des types de mots qu’ils peuvent remplacer, les pronoms se divisent en substantivaux, adjectivaux et numéraux.

La classe des pronoms substantivaux comprend les pronoms personnels, les pronoms réfléchis, le pronom de réciprocité, les pronoms possessifs, une partie des pronoms démonstratifs, deux pronoms interrogatifs, les pronoms relatifs, les pronoms indéfinis et les pronoms généraux.

La catégorie des pronoms adjectivaux est constituée d’une partie des pronoms démonstratifs et d’une partie des interrogatifs.

Parmi les pronoms numéraux sont rangés certains pronoms démonstratifs et certains relatifs.

Les grammaires du hongrois considèrent comme des pronoms ce que les grammaires du français comptent parmi les adjectifs pronominaux, bien qu’en hongrois aussi il y ait des mots qui ne peuvent être que pronoms (par exemple, les personnels, les réfléchis, celui de réciprocité et les possessifs), d’autres qui peuvent être pronoms ou adjectifs (la plupart des démonstratifs et des interrogatifs, une partie des relatifs, des indéfinis et des généraux), d’autres encore qui ne peuvent être qu’adjectifs pronominaux.

Les pronoms personnelsModifier

Les formes de nominatif et d’accusatif des pronoms personnels sont[2] :

Nominatif én « je, moi » te « tu, toi » ő « il, lui / elle » mi « nous » ti « vous » ők « ils, eux / elles »
Accusatif engem téged őt minket / bennünket titeket / benneteket őket

Il y a des pronoms pour deux degrés différents de politesse : maga (pluriel maguk), de la racine mag, moins poli, et ön (pluriel önök) plus poli, les deux étant grammaticalement de la 3e personne.

La personne du verbe étant exprimée par le suffixe personnel, le pronom personnel au nominatif est utilisé à côté du verbe si seulement on met la personne en relief : Beszéltem az igazgatóval. « J’ai parlé au directeur. » – Én beszéltem az igazgatóval. « C’est moi qui ai parlé au directeur. »

Seuls les pronoms personnels de la 3e personne forment l’accusatif comme les noms, les autres ayant des formes irrégulières.

Les autres cas des pronoms de politesse se forment comme ceux des noms (voir La déclinaison), ces pronoms ayant tous les cas propres aux noms. Par contre, les mêmes cas des autres pronoms ne se forment pas à partir du nominatif + un suffixe casuel, mais on utilise les suffixes casuels mêmes, auxquels on ajoute les suffixes possessifs pour l’objet possédé[3]. Ces formes sont dépourvues des cas translatif-factitif, terminatif, formatif et essif-formel.

Cas Suffixe én « je, moi » te « tu, toi » ő « il, lui / elle » mi « nous » ti « vous » ők « ils, eux / elles » Exemple en phrase
datif -nak/-nek nekem neked neki nekünk nektek nekik Add nekem a kocsidat[4] « Prête-moi ta voiture »
instrumental -val/-vel velem veled vele velünk veletek velük Veled megyek « J’y vais avec toi »
causal-final -ért értem érted érte értünk értetek értük Értetek teszek mindent « C’est pour vous que je fais tout »
inessif -ban/-ben bennem benned benne bennünk bennetek bennük Bízom bennetek « J’ai confiance en vous »
superessif rajtam[5] rajtad rajta rajtunk rajtatok rajtuk Rajtad a sor « C’est ton tour »
adessif -nál/-nél nálam nálad nála nálunk nálatok náluk Nálad van a kulcs « La clé est sur toi »
sublatif -ra/-re m d nk tok juk Rátok várok « C’est vous que j’attends »
délatif -ról/-ről rólam rólad róla rólunk rólatok róluk Róluk van szó « C’est d’eux/elles qu’il s’agit »
illatif -ba/-be belém[6] beléd be belénk belétek beléjük Szerelmes beléd « Il/Elle est amoureux(euse) de toi »
élatif -ból/-ből belőlem[7] belőled belőle belőlünk belőletek belőlük Levágott egy ágat és furulyát csinált belőle « Il a coupé une branche et en a fait une flûte »
allatif -hoz/-hez/-höz hozzám hozzád hoz hozzánk hozzátok hozzájuk Hozzátok jöttem « C’est chez vous que je suis venu(e) »
ablatif -tól/-től tőlem tőled tőle tőlünk tőletek tőlük Nem várok tőlük semmit « Je n’attends rien d’eux/elles »

La forme de nominatif de chaque pronom personnel peut constituer des mots composés avec les formes casuels du tableau ci-dessus, de la même personne, pour accentuer celle-ci : Tehozzád jöttem « C’est chez toi que je suis venu(e) », Őtőle jövök « C’est de chez lui/elle que je viens » Dans cette situation, la forme de nominatif de la 3e personne du pluriel se réduit à ő : Őtőlük jövök « C’est de chez eux/elles que je viens »

Les pronoms personnels sont aussi utilisés pour accentuer la personne du possesseur : az én házam « ma maison à moi », a te házad « ta maison à toi », etc.

Les pronoms réfléchisModifier

De la racine mag, dont on forme le pronom de politesse maga (pl. maguk), on forme aussi les pronoms réfléchis, utilisés en fait surtout pour accentuer la personne[8]. On peut les utiliser avec ou sans les pronoms personnels. Leurs formes de nominatif sont :

  • (én) magam « moi-même »
  • (te) magad « toi-même »
  • (ő) maga « lui/elle-même »
  • (mi) magunk « nous-mêmes »
  • (ti) magatok « vous-mêmes »
  • (ők) maguk « eux/elles-mêmes »

Exemple en proposition : (Ti) magatok vagytok a hibásak « C’est vous-mêmes les coupables »

Avec le mot saját ou le préfixe ön-, ces pronoms acquièrent une force supplémentaire : Saját magad mondtad ezt. « C’est toi-même qui as dit ça. », Nincs tisztában önmagával. « Il/Elle n’est pas en clair avec lui/elle-même. »

Ces pronoms peuvent avoir les mêmes cas que les pronoms personnels, mais se déclinent comme les noms, avec la particularité qu’à l’accusatif, les formes de 1re et 2e personnes du singulier peuvent, dans certaines situations, être identiques avec le nominatif.

En tant que pronoms réfléchis au sens où on les entend dans les grammaires du français, on utilise les formes d’accusatif et de datif de ces pronoms : Nézi magát a tükörben « Il/Elle se regarde dans la glace », Nadrágot varrt magának « Il/Elle s’est cousu un pantalon », Ismerem magam(at) « Je me connais », Megismerted magad(at) a fényképen ? « Tu t’es reconnu(e) sur la photo ? »

Il y a aussi un pronom appelé « de réciprocité », egymás, de la 3e personne du singulier, qui correspond à « l’un l’autre, les uns les autres ». Il peut être utilisé avec les mêmes suffixes casuels que le pronom maga : Látták egymást « Ils/Elles se sont vu(e)s l’un(e) l’autre », Írnak egymásnak « Ils/Elles s’écrivent [l’un(e) à l’autre] », Elváltak egymástól « Ils/Elles se sont séparé(e)s [l’un(e) de l’autre] ».

Les pronoms possessifsModifier

Ces pronoms sont toujours précédés de l’article défini [9]. Leurs formes :

Possesseur(s) Objet(s) possédé(s) 1re personne 2e personne 3e personne
Un possesseur Un objet possédé az enyém « le/la mien(nne) » a tied ou tiéd « le/la tien(ne) » az övé « le/la sien(ne) »
Plusieurs objets possédés az enyéim « les mien(ne)s » a tieid ou tiéid « les tien(ne)s » az övéi « les sien(ne)s »
Plusieurs possesseurs Un objet possédé a mienk ou miénk « le/la nôtre » a tietek ou tiétek « le/la vôtre » az övék « le/la leur »
Plusieurs objets possédés a mieink ou miéink « les nôtres » a tieitek ou tiéitek « les vôtres » az övéik « les leurs »

On considère également comme des pronoms possessifs les pronoms personnels de politesse munis du suffixe du possesseur, le même qui est appliqué aux noms :

Possesseur(s) Objet(s) possédé(s) maga ön
Un possesseur Un objet possédé a magáé « le/la vôtre » az öné « le/la vôtre »
Plusieurs objets possédés a magáéi « les vôtres » az önéi « les vôtres »
Plusieurs possesseurs Un objet possédé a maguké « le/la vôtre » az önöké « le/la vôtre »
Plusieurs objets possédés a magukéi « les vôtres » az önökéi « les vôtres »

Pour exprimer une possession exclusive, à la place des pronoms possessifs on peut utiliser le mot saját avec les suffixes pour l’objet possédé, ou maga avec ces suffixes, plus celui pour le possesseur,  : Töltöttem pezsgőt Péter poharába, de a sajátomba/magaméba nem « J’ai versé du champagne dans le verre de Péter, mais pas dans le mien »

Les pronoms possessifs se déclinent comme les noms (Ne csak Péter poharába tölts pezsgőt, az enyémbe is! « Ne verse pas de champagne seulement dans le verre de Péter, mais dans le mien aussi ! ») et on peut les construire avec des postpositions : A kocsimmal a tiétek mögé állok « Je gare ma voiture derrière la vôtre »

Les pronoms démonstratifsModifier

Leurs formes[10] :

Proximité Éloignement
Singulier Pluriel Singulier Pluriel
ez « celui/celle-ci, ceci, ce(t)/cette …-ci » ezek « ceux/celles-ci, ces …-ci » az « celui/celle-là, cela, ce(t)/cette …-là » azok « ceux/celles-là, ces …-là »
emez « celui/celle-ci, ceci, ce(t)/cette …-ci » emezek « ceux/celles-ci, ces …-ci » amaz « celui/celle-là, cela, ce(t)/cette …-là » amazok « ceux/celles-là, ces …-là »
ugyanez « la même chose, le/la même » ugyanezek « les mêmes » ugyanaz « la même chose, le/la même » ugyanazok « les mêmes »
mindez « tout ceci, tout ça, tout(e) ce(t)/cette …-ci » mindezek « tous ceux/toutes celles-ci, tous/toutes ces …-ci » mindaz « tout cela, tout ça, tout(e) ce(t)/cette …-là » mindazok « tous ceux/toutes celles-là, tous/toutes ces …-là »
ilyen « tel(le), comme celui/celle-ci, comme ceci, comme ça » ilyenek « tel(le)s, comme ceux/celles-ci » olyan « tel(le), comme celui/celle-là, comme cela, comme ça » olyanok « tel(le)s, comme ceux/celles-là »
ugyanilyen « pareil(le) à celui/celle-ci, pareil(le) à ceci » ugyanilyenek « pareil(le)s à ceux/celles-ci, pareil(le)s à cela » ugyanolyan « pareil(le) à celui/celle-là » ugyanolyanok « pareil(le)s à ceux/celles-là »
efféle « comme ceci, de cette sorte-ci » effélék « comme ceci, de cette sorte-ci » afféle « comme cela, de cette sorte-là » affélék « comme cela, de cette sorte-là »
ekkora « grand(e) comme ceci » ekkorák « grand(e)s comme ceci » akkora « grand(e) comme cela » akkorák « grand(e)s comme cela »
ugyanekkora « aussi grand(e) que ceci » ugyanekkorák « aussi grand(e)s que ceci » ugyanakkora « aussi grand(e) que cela » ugyanakkorák « aussi grand(e)s que cela »
ennyi « autant »
annyi « autant »
ugyanennyi « toujours autant »
ugyanannyi « toujours autant »

Remarques :

  1. Du point de vue phonologique, les formes de proximité et d’éloignement diffèrent par le degré d’antériorité des voyelles qu’elles contiennent, sans tenir compte de celles des mots avec lesquels sont formés les pronoms composés. Aussi, les formes de proximité contiennent-elles des voyelles antérieures et celles d’éloignement – des voyelles postérieures.
  2. Très souvent, le pronom démonstratif d’éloignement est utilisé dans une proposition principale comme antécédent d’une proposition subordonnée, mais dans ce cas il n’exprime plus l’éloignement : Azt mondta, hogy esik az eső « Il/Elle a dit qu’il pleuvait » (littéralement « Cela il/elle a dit qu’il pleut ».
  3. Chaque pronom démonstratif peut aussi être utilisé en tant qu’adjectif : Ezt a kocsit veszem meg « C’est cette voiture que j’achète » – Ezt veszem meg « C’est celle-ci que j’achète » ; Ilyen kocsit ne vegyél « N’achète pas une voiture comme celle-ci » – Ilyet ne vegyél « N’en achète pas une comme celle-ci. » ; Ugyanannyi pénzem van, mint neki « J’ai autant d’argent que lui / qu’elle » – Ugyanannyim van, mint neki « J’en ai autant que lui / qu’elle ».
  4. Les formes emez « celui/celle-ci, ceci, ce(t)/cette …-ci » (pl. emezek) et amaz « celui/celle-là, cela, ce(t)/cette …-là » (pl. amazok) sont utilisées en opposition avec ez aussi bien qu’avec az, lorsqu’il s’agit de trois objets ou trois groupes d’objets : Az a szék kényelmes, ez kényelmetlen, emez pedig még kényelmetlenebb « Cette chaise-là est confortable, celle-ci est inconfortable, et celle-ci encore plus inconfortable » ; Ezek a könyvek olcsók, azok drágábbak, amazok pedig még drágábbak « Ces livres-ci sont bon marché, ceux-là plus chers et ceux-là encore plus chers ».
  5. Les pronoms démonstratifs ez, az et ceux composés avec ceux-ci, en fonction adjectivale, sont suivis du nom déterminé muni de l’article défini et s’accordent avec le nom (ez a ház « cette maison », ezek a házak « ces maisons », ezért a házért « pour cette maison »), mais d’autres se comportent comme les adjectifs qualificatifs en fonction d’épithète, ils ne s’accordent donc pas avec le nom déterminé, qui n’a pas d’article : ilyen ház « une telle maison », ilyen házak « de telles maisons », ilyen házért « pour une telle maison ».
  6. Si un nom est construit avec une postposition, les pronoms démonstratifs ez, az et ceux composés avec ceux-ci, en fonction adjectivale, sont suivis de la même postposition : ez alatt a ház alatt « sous cette maison », az után a baleset után « après cet accident ». Si la postposition commence par une consonne, les pronoms ez et az se réduisent à e et a, respectivement : e mellett az épület mellett « près de ce bâtiment », a miatt az asszony miatt « à cause de cette femme-là ».
  7. Les pronoms az, azok sont aussi utilisés pour éviter la confusion sur le sujet de la proposition : A kislány intett a papájának. Az rögtön odalépett « La fillette a fait signe à son papa. Celui-ci y est allé tout de suite ».
  8. Pour éviter la répétition de l’attribut, on utilise le pronom az (pl. azok) : Franciák vagytok ? – Azok vagyunk « Vous êtes Français ? – Nous le sommes ».

Déclinaison des pronoms démonstratifsModifier

Les pronoms démonstratifs peuvent recevoir les mêmes suffixes casuels que les noms. La consonne z des pronoms ez et az assimilent la première consonne de certains suffixes, étant assimilée par la première consonne d’autres suffixes :

ez + ből → ebből az + ból → abból Ebből adj! « Donne-moi de ça ! »
ez + hez → ehhez az + hoz → ahhoz Mit szólsz ehhez? « Qu’est-ce que tu dis de ça ? »
ez + nek → ennek az + nak → annak Annak az úrnak szóljon! « Adressez-vous à ce monsieur-là ! »
ez + ről → erről az + ról → arról Erről ne beszélj! « Ne parle pas de ça ! »
ez + től → ettől az + tól → attól Nem félek attól a kutyától « Je n’ai pas peur de ce chien-là »
ez + vé → ezzé az + vá → azzá Ezzé váltak az álmaim « C’est cela que sont devenus mes rêves »
ez + vel → ezzel ou evvel az + val → azzal ou avval Azzal/Avval a tollal írjál! « Écris avec ce stylo-là ! »

Le suffixe -ig cause le changement de z en dd :

ez + ig → eddig az + ig → addig Addig a fáig megyek « Je vais jusqu’à cet arbre-là »

Les pronoms ilyen et olyan perdent la consonne n à l’accusatif : Ilyet ne mondj! « Ne dis pas une chose pareille ! », Olyat akarok « J’en veux un(e) comme celui/celle-là ».

Les pronoms interrogatifsModifier

Leurs formes sont[11] :

Singulier Pluriel Exemple
ki? kik? Kik ezek az emberek? « Qui sont ces hommes ? »
mi? mik? Mik történtek itt? « Qu’est-ce qui se passe ici ? »
melyik? melyek? Melyek tetszenek? « Lesquel(le)s aimes-tu ? »
milyen? milyenek? Milyen lakást veszel? « Quel appartement achètes-tu ? »
melyik? mely? Mely filmek érdekelnek? « Quels films t’intéressent ? »
miféle? mifélék? Miféle ruhákat viselsz? « Quelle sorte de vêtements portes-tu ? »
mekkora? mekkorák? Mekkora a stadion? « Quels sont les dimensions du stade ? »
hány?
Hány vendég jön? « Combien d’invités viennent ? »
mennyi?
Mennyi tejet akarsz a kávéba? « Combien de lait veux-tu dans ton café ? »
hányadik?
Hányadik vagy a listán? « Le/La quantième es-tu sur la liste ? »
hányszor?
Hányszor kell megforgatni a palacsintát? « Combien de fois faut-il tourner les crêpes ? »
hányadszor?
Hányadszor veszel részt a versenyen? « Pour la quantième fois participes-tu au concours ? »

Remarques :

  1. Ki? et mi? ont aussi des formes du registre familier, kicsoda? et micsoda?, respectivement, composés avec le nom csoda « merveille ».
  2. Ki?, kik?, mi?, mik?, melyek?, hányszor? et hányadszor? ont un emploi exclusivement pronominal, melyik?, hány?, mennyi? et hányadik? peuvent être pronoms ou adjectifs, et mely? est uniquement adjectif.
  3. Melyik? pronom peut recevoir les suffixes de pluriel pour l’objet possédé : melyikünk? « lequel/laquelle d’entre nous ? », melyiketek? « lequel/laquelle de vous ? », melyikük? « lequel/laquelle d’eux/elles ? »
  4. À part hányszor? et hányadszor?, tous les pronoms et adjectifs interrogatifs peuvent recevoir les suffixes casuels, sauf celui du terminatif (-ig) et de l’essif-formel (-ul/-ül). Milyen? perd le n à l’accusatif : milyet?
  5. Les pronoms ki? et mi? peuvent recevoir les suffixes pour l’objet possédé : Kije neki az az ember? « Qui est cet homme pour lui/elle ? »
  6. Aux pronoms ki?, mi?, melyik? et hányadik? on peut ajouter le suffixe du possesseur : Kié az a kocsi? « À qui est cette voiture-là ? », Mié ez az alkatrész? « À quoi cette pièce appartient-elle? », Ez egy intézmény neve lehet, de melyiké? « Cela pourrait être le nom d’une institution, mais de laquelle ? »
  7. Il y a deux mots interrogatifs qui se réfèrent à la quantité : hány? pour le nombre d’entités nombrables (Hány csésze kávét iszol naponta? « Combien de tasses de café bois-tu par jour ? »), et mennyi? pour la quantité d’une masse indivisible ou pour un prix : Mennyi kávét iszol? « Combien de café bois-tu ? », Mennyibe kerül a kabát? « Combien coûte le manteau ? »

Les pronoms relatifsModifier

Formes[12] :

Singular Plural Exemplu
aki akik az az ember, aki ott áll « l’homme qui se tient là-bas »
ami amik az, ami fontos « ce qui est important »
amely amelyek az ágyak, amelyeket a kirakatban láttunk « les lits que nous avons vus dans la vitrine »
amelyik amelyek Azt a könyvet adom neked, amelyiket akarod « Je te donne le livre que tu veux »
amilyen amilyenek Olyan lámpát vegyünk, amilyen Kovácséknak van « Achetons une lampe comme celle que les Kovács ont »
amekkora amekkorák Akkora fagyit kapsz, amekkorát kérsz « Tu vas avoir une glace grosse comme tu veux »
ahány
Annyi könyvet rendelünk, ahány kell « Nous commandons autant de livres qu’il faut »
amennyi
Annyi húst vegyél, amennyi egy hétre elég « Achète autant de viande qu’il suffit pour une semaine »
ahányszor
Annyiszor megyek be, ahányszor akarok « J’y entre autant de fois que je veux »

Remarques :

  1. La forme des pronoms relatifs est celle des pronoms interrogatifs précédée de la voyelle a qui y est soudée.
  2. Le pronom aki ne se réfère qu’à des personnes.
  3. Le pronom ami peut avoir pour antécédent une notion indéfinie exprimée par un pronom démonstratif (Ez az, ami a legjobban fáj « C’est ce qui me fait le plus mal ») ou indéfini : Van valami, amit nem értek « Il y a quelque chose que je ne comprends pas »
  4. Le pronom amely peut se référer à un objet, à une notion ou à un animal : az ágyak, amelyeket a kirakatban láttunk « les lits que nous avons vus dans la vitrine », a hideg, amelytől mindenki szenved « le froid dont tous souffrent », a kutya, amelynek a csontot adtam « le chien auquel j’ai donné l’os ».
  5. Le pronom amelyik (ayant la même forme de pluriel que amely) sert à désigner un élément bien défini faisant partie d’un groupe, soit un objet (Azt a könyvet adom neked, amelyiket akarod « Je te donne le livre que tu veux »), soit une personne : Amelyikünk előbb ér haza, (az) megmelegíti a levest « Celui/Celle d’entre nous qui rentre le premier/la première, fait réchauffer la soupe ».

Les pronoms indéfinisModifier

La plupart des pronoms indéfinis se composent des éléments premiers vala- ou né- et d’un pronom interrogatif[13]. Leurs formes sont les suivantes :

  • Formés avec vala- :
Forme Nature du nom remplacé ou déterminé Emploi Exemple
valaki nom de personne pronominal Csöngetett valaki « Quelqu’un a sonné »
valami nom de chose pronominal Van itt valami « Il y a quelque chose ici »
valamelyik nom de personne ou de chose adjectival Valamelyik fővárosi lapnál dolgozik « Il/Elle travaille à quelque journal de la capitale »
pronominal Valamelyikünk be fog vásárolni « Quelqu’un d’entre nous va faire les courses »
valamilyen nom de chose ou de personne adjectival Majd találok valamilyen munkát « Je trouverai bien un travail quelconque »
pronominal Még nincs munkám, de majd találok valamilyet « Je n’ai pas encore de travail, mais j’en trouverai bien un »
valamennyi nom de personne ou de chose au pluriel adjectival Valamennyi könyv a táskámban van « Tous les livres sont dans mon cartable »
pronominal Több könyvet vettem; valamennyi a táskámban van « J’ai acheté plusieurs livres ; tous sont dans mon cartable »
nom de matière ou de notion abstraite au singulier adjectival Ott töltöttem valamennyi időt « J’ai passé quelque temps là-bas »
pronominal Ha van időd, tölts velem is valamennyit « Si tu as du temps, passes-en avec moi aussi »
  • Formés avec né- :
Forme Nature du nom remplacé ou déterminé Emploi Exemple
némi nom de chose adjectival Némi habozás után igent mondott « Après quelque hésitation, il/elle a dit oui »
némely(ik) nom de chose ou de personne adjectival Némely(ik) törvény teljesen érthetetlen « Quelques-unes des lois sont totalement incompréhensibles »
némelyik nom de chose ou de personne pronominal Ezek közül a törvények közül némelyik teljesen érthetetlen « Parmi ces lois, quelques-unes sont totalement incompréhensibles »
néhány nom de chose ou de personne adjectival Néhány részlet még nincs tisztázva « Quelques détails ne sont pas encore éclaircis »
pronominal A részletek közül néhány még nincs tisztázva « Parmi les détails, quelques-uns ne sont pas encore éclaircis »
  • Autres pronoms indéfinis :
Forme Nature du nom remplacé ou déterminé Emploi Exemple
egy se(m) nom de personne ou de chose pronominal Egy se(m) jött el « Aucun(e) n’est venu(e) »
egyik se(m) nom de personne ou de chose adjectival Egyik megoldás se(m) jó « Aucune solution n’est bonne »
(az) egyik nom de personne ou de chose adjectival Az egyik szemem sír, a másik meg nevet[14] « Je ris d’un œil et je pleure de l’autre »
pronominal Két kocsijuk van, de csak az egyiket használják « Ils ont deux voitures, mais n’en utilisent qu’une »
egyes nom de personne ou de chose au pluriel adjectival Egyes embereknek nincs gyakorlati érzékük « Certaines gens n’ont pas de sens pratique »
egyesek nom de personne ou de chose au pluriel pronominal Egyeseknek több gyakorlati érzékük van, mint másoknak[15] « Certains ont moins de sens pratique que d’autres »
másik nom de personne ou de chose adjectival Add ide a másik csavarhúzót; ez nem jó « Passe-moi l’autre tournevis ; celui-ci n’est pas bon »
pronominal Ez a csavarhúzó nem jó; adj egy másikat « Ce tournevis n’est pas bon ; passe-m’en un autre »
más nom de personne ou de chose au singulier adjectival Nem kell más partner « Je n’ai pas besoin d’un autre partenaire »
pronominal Nem kell semmi más « Je n’ai besoin de rien d’autre »
mások nom de personne ou de chose au pluriel pronominal Az érdekel, amit a barátom mond; amit mások mondanak, nem érdekel « Ce qui m’intéresse, c’est ce que dit mon ami ; ce que d’autres disent ne m’intéresse pas »
ki-ki nom de personne pronominal Ki-ki megtalálta a partnerét « Chacun(e) a trouvé son/sa partenaire »

Les pronoms générauxModifier

Certains auteurs[16] incluent ces pronoms et adjectifs pronominaux parmi les indéfinis sans les dénommer par un terme à part, mais d’autres[17] les considèrent comme une classe à part ou une sous-classe des indéfinis. Les pronoms généraux sont, comme les indéfinis, composés avec les pronoms interrogatifs, mais ayant comme premier élément akár-/bár- (à sens concessif), mind- (cumulatif) ou se- (négatif)[13].

  • Formés avec akár-/bár- :
Forme Nature du nom remplacé ou déterminé Emploi Exemple
akárki / bárki nom de personne pronominal Ezt akárki meg tudja mondani « N’importe qui peut dire ça »
akármi / bármi nom de chose pronominal Itt beszélhetünk bármiről « Ici on peut parler de n’importe quoi »
akármelyik / bármelyik nom de personne ou de chose adjectival Akármelyik megoldás jó « N’importe quelle solution est bonne »
pronominal Bármelyikükkel elmehetek « Je peux partir avec n’importe lequel/laquelle d’entre eux/elles »
akármilyen / bármilyen nom de personne ou de chose adjectival Nem olvasok akármilyen ujságot « Je ne lis pas n’importe quel genre de journal »
pronominal Sok újság kapható, de nem olvasok akármilyet « On trouve beaucoup de journaux, mais je n’en lis pas de n’importe quel genre »
akármekkora / bármekkora nom de chose adjectival Adhatsz akármekkora szeget « Tu peux me donner un clou de n’importe quelle grandeur »
pronominal Nem számít a szeg nagysága. Adhatsz bármekkorát « La grandeur du clou ne compte pas. Tu peux m’en donner un de n’importe quelle grandeur »
akárhány / bárhány nom de personne ou de chose au pluriel adjectival Akárhány ember jön, én mindet fogadom « Il peut venir n’importe quel nombre de gens, je les reçois tous »
pronominal Jöhet sok ember. Én bárhányat fogadok « Il peut venir beaucoup de gens. J’en reçois n’importe quel nombre »
akármennyi / bármennyi nom de matière adjectival Bármennyi kávét meg tud inni « Il/Elle peut boire n’importe quelle quantité de café »
pronominal Adhatsz neki sok kávét. Bármennyit meg tud inni « On peut lui donner beaucoup de café. Il/Elle peut en boire n’importe quelle quantité »
  • Mind et formés avec mind- :
Forme Nature du nom remplacé ou déterminé Emploi Exemple
mind nom de matière pronominal Vett egy liter vizet, és mind(et)[18] megitta « Il/Elle a acheté un litre d’eau et l’a bue toute. »
nom de personne Balesetük volt, de mind jól vannak « Ils/Elles ont eu un accident, mais tou(te)s vont bien »
noms de choses Sok hely van, de mind foglalt « Il y a beaucoup de places, mais toutes sont occupées »
minden nom de personne ou de chose adjectival Minden ember halandó « Tous les hommes sont mortels »
nom de chose pronominal Minden rendben van « Tout est en règle »
mindenki noms de personnes pronominal Mindenki elment ebédelni « Tout le monde est allé déjeuner »
mindnyájan noms de personnes pronominal Balesetük volt, de mindnyájan jól vannak « Ils/Elles ont eu un accident, mais tou(te)s vont bien »
mindegyik nom de personne ou de chose adjectival Mindegyik tanú mást mond « Chaque témoin dit autre chose »
pronominal Mindegyik mást mond « Chacun(e) dit autre chose »
mindenféle / mindennemű nom de personne ou de chose adjectival Mindenféle tárgyakat gyűjt « Il/Elle collectionne toutes sortes d’objets »
pronominal Mindenféléket gyűjt « Il/Elle en collectionne de toutes sortes »
  • Formés avec se- :
Forme Nature du nom remplacé ou déterminé Emploi Exemple
senki nom de personne pronominal Senki nem/se(m) telefonált « Personne n’a téléphoné »
semmi nom de chose pronominal Semmi nincs(en)/sincs(en) a hűtőszekrényben « Il n’y a rien dans le réfrigérateur »
semelyik nom de personne ou de chose adjectival Semelyik ötlet se(m) jó « Aucune de ces idées n’est bonne »
pronominal Ezek közül az ötletek közül semelyik se(m) jó « Parmi ces idées, aucune n’est bonne »
semmilyen/semmiféle nom de personne ou de chose adjectival Semmilyen/Semmiféle szállodát nem/se(m) találtunk « Nous n’avons trouvé d’hôtel d’aucune sorte »
pronominal Megelégedtünk volna egy rossz szállodával is, de semmilyet/semmifélét nem/se(m) találtunk « Nous nous serions contenté(e)s d’un mauvais hôtel, mais nous n’en avons trouvé d’aucune sorte »
semennyi nom de matière adjectival Semennyi bort nem/se(m) ihatok « Je ne peux boire aucune quantité de vin »
pronominal Egy fél pohár bor nem sok, de én semennyit nem/se(m) ihatok « Un demi-verre de vin, ce n’est pas beaucoup, mais je ne peux en boire aucune quantité »

Notes et référencesModifier

  1. Section d’après Bokor 2007, p. 229.
  2. Section d’après Szende et Kassai 2001, pp. 71–77.
  3. Pour l’expression de la possession en général, voir Expression de la possession.
  4. Les exemples ne reflètent pas toutes les situations où on utilise une certaine forme. Celle-ci dépend du régime du verbe concret dont le pronom est le complément.
  5. Forme provenant d’un mot non attesté, mais reconstitué, *rog « proximité » (cf. D. Mátai 1999).
  6. Bel- provient du mot bél « entrailles ; partie interne », dont provient aussi le suffixe utilisé pour les noms (cf. D. Mátai 1999).
  7. Belől est à l’origine un adverbe provenant de bél (cf. D. Mátai 1999).
  8. Section d’après Szende et Kassai 2001, pp. 77–80.
  9. Section d’après Szende et Kassai 2001, pp. 142–144.
  10. Section d’après Szende et Kassai 2001, pp. 80–87.
  11. Section d’après Szende et Kassai 2001, pp. 87–91.
  12. Section d’après Szende et Kassai 2001, pp. 91–94.
  13. a et b Section d’après Szende et Kassai 2001, pp. 94–99, et Erdős 2001, Határozatlan és általános névmások (Pronoms indéfinis et généraux).
  14. Az egyik est parfois utilisé en corrélation avec a másik.
  15. Egyes(ek) et más(ok) sont souvent employés en corrélation.
  16. Par exemple Szende 2001, p. 94, Lelkes 1979, p. 412.
  17. Balogh 1971, p. 168, Nagy 1980, p. 86, D. Mátai 1999, Erdős 2001, Laczkó 2001, Kiefer 2006, P. Lakatos 2006, Bokor 2007, p. 233.
  18. L’accusatif de ce pronom peut ne pas avoir de suffixe.

Sources bibliographiquesModifier