Morin-Jean

artiste peintre, archéologue, graveur et illustrateur français (1877-1940)

Morin-Jean, pseudonyme de Jean Alexis Joseph Morin, né le dans le 18e arrondissement de Paris et mort le à Nantes, est un archéologue, peintre, graveur et illustrateur français.

Morin-Jean
Naissance
Décès
(à 62 ans)
Nantes
Sépulture
Nom de naissance
Jean Alexis Joseph Morin
Pseudonyme
Morin- JeanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation

BiographieModifier

Morin-Jean est originaire de Montmartre, il fait une partie de ses études au lycée Condorcet à Paris. Il entre dans l'atelier du peintre Paul-Joseph Blanc, situé à Montmartre. Sur les instances de ses parents, il doit cependant aller travailler dans le cabinet d'assurance de son père, par ailleurs collectionneur. Il n'y reste que peu de temps, et se tourne vers l'archéologie. Il suit les cours de l'École du Louvre, séjourne à Rome, visite la Grèce. Il participe à la découverte par Édouard Fourdrignier d'une tombe à char à la Gorge-Meillet en Champagne.

Il publie Le dessin des animaux en Grèce d'après les vases peints en 1911, La verrerie en Gaule sous l'empire romain en 1912, et Les artistes préhistoriques en 1933.

À partir de 1911, il se consacre peu à peu à la peinture et à la gravure, conseillé par son ami Maxime Maufra et avec l'aide d'Eugène Delâtre. Il pratique la taille-douce, l'eau-forte, la gravure sur bois. Il devient en 1920 sociétaire de la Société de la gravure sur bois originale et produit des vues des ports de Bretagne, des natures mortes, gravures en couleurs après 1935. Il rédige un Manuel pratique du graveur sur bois en 1926.

Après la Première Guerre mondiale, Moreau expose des gravures et des peintures à différentes reprises, notamment à la galerie Durand-Ruel à Paris.

Il illustre 13 livres de poésie de René Druart (1925-1940), des ouvrages de Gustave Flaubert, Henry de Montherlant, etc. parus dans la collection Le Livre de demain des Éditions Fayard, et dans des revues. Il écrit sur l'art. Esprit ouvert, il s'intéresse à une époque au cubisme.

Il est chargé de mission en 1933 par la direction des musées nationaux à Fontainebleau, où il est nommé conservateur-adjoint du musée jusqu'en 1939. Il grava 19 burins pour Huysmans (1925-1940) qui ne furent jamais publiés. Il grava quelques séries sur les métiers, les saints, des bouquets de fleurs, et des paysages des Ardennes[1]

Il est domicilié au no 23 de l'avenue des Martyrs à Nantes lorsqu'il meurt, le . Il est inhumé deux jours plus tard au cimetière La Bouteillerie (carré E, rangée 7).

IllustrationsModifier

  • Francis Carco, L’Homme traqué, 39 bois gravés, Paris, Librairie Arthème Fayard, collection « Le Livre de Demain », 1927.
  • Henry de Montherlant, La petite infante de Castille, 29 bois gravés, Paris, Librairie Arthème Fayard, collection « Le Livre de Demain », 1935.
  • Colette, La vagabonde, 31 bois gravés, Paris, Librairie Arthème Fayard, collection « Le Livre de Demain », 1936.
  • Pierre Louÿs, Aphrodite, 36 bois gravés, Paris, Librairie Arthème Fayard, collection « Le Livre de Demain », 1927.
  • Louis Bertrand, Les bains de Phalère, 30 bois gravés, Paris, Librairie Arthème Fayard, collection « Le Livre de Demain », 1929.
  • Jean Fayard, Oxford et Margaret, 25 bois gravés, Paris, Librairie Arthème Fayard, collection « Le Livre de Demain », 1930.
  • Gustave Flaubert, Salammbô, 31 bois gravés, Paris, Librairie Arthème Fayard, collection « Le Livre de Demain », 1931.
  • Mathias Tresch, Contes et nouvelles de chez nous, bois gravés et compositions, Luja-Beffort, Luxembourg, 1935.

PublicationsModifier

  • « Mes autrefois », La Grive, , p. 19-28.
  • Manuel pratique du graveur sur bois, Éd. Henri Laurens, 1926 ; réed. 1961.

Notes et référencesModifier

  1. André Roussard, Dictionnaire des peintres à Montmartre. Peintres, sculpteurs, graveurs, dessinateurs, illustrateurs, plasticiens aux XIXe et XXe siècles, Éditions André Roussard, 1999, p. 432.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • René Druart, « La vie et l'œuvre de Morin-Jean », La Grive, , p. 11-18.
  • Janine Bailly-Herzberg, Dictionnaire de l'estampe en France. 1830-1950, Flammarion, 1985.
  • André Roussard, Dictionnaire des peintres à Montmartre. Peintres, sculpteurs, graveurs, dessinateurs, illustrateurs, plasticiens aux XIXe et XXe siècles, Éditions André Roussard, 1999, p. 432.
  • Agnès de Belleville, Dictionnaire des graveurs de la Société de la gravure sur bois originale (SGBO) (1911-1935) : sociétaires et invités français et étrangers, L'Échelle de Jacob, 2000.

Liens externesModifier