Morgan Studios

studio d'enregistrement à Londres, Royaume-Uni

Morgan Studios (initialement nommé Morgan Sound Studios) était un studio d'enregistrement indépendant situé à Willesden, au nord-ouest de Londres au Royaume-Uni créé en 1967. Parmi les artistes et groupes ayant enregistré des albums et chansons dans le studio, on retrouve The Cure, Jethro Tull, The Kinks, Paul McCartney, Yes, Black Sabbath, Donovan, Joan Armatrading, Cat Stevens, Rod Stewart, UFO et bien d'autres. En 1984, Morgan Studios vend ses locaux, dont certains sont rachetés par Battery Studios.

Morgan Studios
Localisation 169-171 High Road
Willesden (Londres)
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Fondateur(s) Barry Morgan, Monty Babson, Jerry Allen et Leon Clavert
Inauguration 1967
Fermeture 1984
Anciens noms Morgan Sound Studios
Statut fermé

Histoire modifier

Morgan Sound Studios est fondé en 1967 par Barry Morgan (en), Monty Babson, Jerry Allen et Leon Clavert, qui exploitaient un label de jazz aux Lansdowne Studios et souhaitaient obtenir leur indépendance en ouvrant un bureau à l'écart du studio. Les quatre musiciens achètent des locaux situés au 169-171 High Road, dans le quartier de Willesden au nord-ouest de Londres. Peu après, ils décident d'aménager une partie du local comme studio d'enregistrement. Ils embauchent l'ancien ingénieur du son des Studios Olympic Terry Brown pour gérer le studio, qui nomme à son tour un autre ancien élève des Studios Olympic, Andy Johns, en tant qu'ingénieur du son en chef. Roy Thomas Baker, qui devient célèbre par la suite pour avoir travaillé aux Studios Trident, a également travaillé aux Morgan Studios au cours de ses premières années en tant qu'ingénieur assistant[1].

Le directeur du studio, Terry Brown, savait que Clive Green était en train de concevoir une nouvelle console de mixage pour Lansdowne Studios, et lui a donc demandé s'il pouvait en acheter le design. Green a préféré construire la console lui-même, donnant naissance au fabricant de consoles de mixage Cadac Electronics (en). Cela n'a pas empêché que la première console fabriquée par Cadac - un bureau à console divisée à 8 canaux personnalisé, câblé à la main avec des entrées et sorties symétriques sans transformateur - soit installée aux Morgan Studios. Au départ, le studio était composé d'une salle d'enregistrement de taille modeste (6 mètres par 6) et d'une salle de contrôle (5 mètres par 3) dotée d'un enregistreur Scully (en) à 8 pistes et d'enregistreurs Ampex à 2 pistes et 4 racks[1]. Les studios disposaient également d'un piano à queue Steinway et d'un orgue Hammond.

En 1969, un nouveau studio, plus grand, est construit à l'étage et devient le studio principal (no 1), le studio d'origine étant rebaptisé studio 2. Le nouveau studio est équipé d'une console de mixage modulaire Cadac 24x16, d'un enregistreur 3M à 16 pistes et d'un Studer A80 à 2 pistes[1]. La même année, quatre employés des studios, Barry Morgan (le fondateur de Morgan Studios), le claviériste Roger Coulam (en), le guitariste Alan Parker et le bassiste Herbie Flowers, s'associent aux chanteurs Roger Cook (en) et Madeline Bell (en) pour former le groupe pop britannique Blue Mink[2].

En 1972, Morgan ouvre un troisième studio (no 3), beaucoup plus grand que les deux premiers, au rez-de-chaussée de l'immeuble situé de l'autre côté de la rue. Il est équipé d'une console Cadac 24x24 et d'un enregistreur à 24 pistes 3M M79.

En 1974, Morgan Studios a acheté de nouveaux locaux au coin de la rue pour ouvrir un quatrième studio (no 4), qui est le plus grand des studios de l'entreprise. Équipé d'une console de mixage Cadac 28x24, le studio 4 a également la particularité d'avoir accueilli le premier magnétophone Ampex à 24 pistes en Angleterre (bien qu'il ait été remplacé par la suite par un Studer A80).

Chacune des salles de contrôle des studios comportait 3 dispositifs de réverbération à plaques EMT (en), 2 limiteurs Pye et 2 limiteurs (en) UREI (en). Les studios étaient également équipés de microphones Neumann (en) U47 (en) et U67[1].

Entités suivantes modifier

En 1980, les Morgan Studios 3 et 4 ont été vendus au Zomba Group et renommés en Battery Studios. Quatre ans plus tard, les studios 1 et 2 ont été vendus au producteur Robin Millar (en) et rebaptisés Power Plant Studios. Ces studios ferment leurs portes 6 ans plus tard[3],[4].

Enregistrements modifier

Albums modifier

Années 1960 modifier

Années 1970 modifier

Années 1980 modifier

Singles modifier

Articles connexes modifier

Références modifier

  1. a b c d e f g h i j k l et m (en) Howard Massey, The Great British Recording Studios, Lanham, Maryland, États-Unis, Rowman & Littlefield, (ISBN 978-1-4584-2197-5), p. 248-251
  2. (en) « Blue Mink Songs, Albums, Reviews, Bio & More », sur AllMusic (consulté le )
  3. « Morgan Studios - A History », sur web.archive.org, (consulté le )
  4. (en) Nielsen Business Media Inc, Billboard, Nielsen Business Media, Inc., (lire en ligne)
  5. (en) C.V. Moto - Lampefeber, (lire en ligne)