Ouvrir le menu principal

Les monzeki (門跡?) étaient des prêtres bouddhistes japonais issus d'une lignée aristocratique, voire impériale[1]. Le terme a également été appliqué aux temples bouddhistes au Japon dans lesquels ils vivaient[2] .

Article connexeModifier

Notes et référencesModifier

  1. Thomas Conlan, From Sovereign to Symbol: An Age of Ritual Determinism in Fourteenth Century Japan, Oxford University Press, , 96 p. (ISBN 978-0-19-977810-2, lire en ligne).
  2. Mikael Adolphson, The Gates of Power: Monks, Courtiers, and Warriors in Premodern Japan, University of Hawai'i Press, (ISBN 0-8248-2263-3, lire en ligne), p. 71.

Source de la traductionModifier