Ouvrir le menu principal

Monument équestre de Sir John Hawkwood

fresque de Paolo Uccello

Monument équestre de Sir John Hawkwood
Paolo Uccello 044.jpg
Artiste
Date
1436 env
Type
Fresque
Technique
Dimensions (H × L)
732 × 404 cm
Collection
Localisation
Coordonnées

Le Monument équestre (ou Monument funéraire) de Sir John Hawkwood est une fresque de Paolo Uccello commémorant le condottiere anglais John Hawkwood figurant dans la nef de la cathédrale Santa Maria del Fiore à Florence. L'œuvre fait pendant au Monument équestre à Niccolò da Tolentino d'Andrea del Castagno.

HistoireModifier

Le portrait équestre fut commandé en 1436 pour la cathédrale de Florence Santa Maria del Fiore. Il remplace, en la représentant, la statue initialement prévue.

CompositionModifier

La fresque mesure 732 × 404 cm et le cadre en trompe-l'œil fut ajouté au XVIe siècle[1].

AnalyseModifier

 
Détails : monochromie de tons froids.

Ce personnage, dont le nom italianisé est Giovanni Acuto, est un chevalier illustre ayant servi sous les ordres d’Édouard III durant la guerre de Cent Ans. Arrivé en Italie vers 1360, il devint chef de guerre mercenaire, un condottiere louant ses services tout d’abord aux villes de Pise et Milan, puis, de manière exclusive, à la cité florentine pour laquelle il a réalisé de glorieux faits de guerre.

Cette peinture, commandée en 1436 par Cosme l’ancien, se trouve à l’intérieur de la cathédrale Santa Maria del Fiore. Elle remplace, en la représentant, la statue initialement prévue. Le cadre en trompe-l'œil fut ajouté au XVIe siècle (820 × 515 cm). La fresque a été transférée sur toile afin de la préserver.

Le sujet profane dans un registre sculpté représenté en trompe-l’œil de tons monochromes, est composée de deux systèmes à deux points de fuite : la partie basse est un monument funéraire fictif (avec socle, console et sarcophage) ; la partie haute est la représentation statuaire du condottiere, héroïsé. On retrouve l’inspiration dans la statue antique de Marc Aurèle, place du Capitole et surtout celle de Niccolò da Tolentino par son contemporain Andrea del Castagno (fresque illusionniste en 1456) qui lui fait pendant dans la cathédrale.

Sur le socle, figurent une inscription en latin, inspirée des inscriptions antiques, les armes du condottiere et la signature de l'artiste Paolo Uccello : PAULI UGIELLI OPUS.

BibliographieModifier

  • Franco Borsi, Paolo Uccello, traduit par Elfreda Powell, Harry N. Abrams, Inc., Publishers, New York, 1994 (ISBN 0810939193)
  • (it)Annarita Paolieri, Paolo Uccello, Domenico Veneziano, Andrea del Castagno, Scala, Florence, 1991. (ISBN 88-8117-017-5)

Notes et référencesModifier