Monts Paï-Tchoï

chaîne de l'Oural polaire

Monts Paï-Tchoï
Carte de localisation.
Carte de localisation.
Géographie
Altitude 467 m, Moreiz
Massif Oural
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
District autonome Nénétsie
Géologie
Âge Trias

Les monts Paï-Tchoï (russe : хребет Пай-Хой) forment l'extrémité septentrionale de la chaîne de l'Oural. Ils traversent le district autonome de Nénétsie du nord-ouest au sud-est.

Formations schisteuses des monts Paï-Tchoï, qui surplombent la Silovayaha.

GéographieModifier

Cette chaîne forme l'ossature de la péninsule de Iougor, à l'est du district de Nénetsie, et se prolonge à l'île Vaïgatch : elle forme donc une frontière naturelle entre la mer de Barents et la mer de Kara, et dessine la ligne de partage des eaux entre le bassin hydrographique de la Korotaïkha (à l'ouest) et la Kara (à l'est). Le point culminant des monts Paï-Tchoï est le Moreiz[1] (467 m).

La région des monts Paï-Tchoï se trouve dans la toundra, au nord de la limite des arbres. Elle n'est habitée qu'en saison estivale. Les villages les plus proches sont Amderma et Oust-Kara.

GéologieModifier

Les monts Paï-Tchoï forment un arc montagneux avec l'Oural, l'île de Vaïgatch et l'archipel de Nouvelle-Zemble. Les monts Paï-Tchoï et la Nouvelle-Zemble sont plus récents que l'Oural : ils se sont formés au cours de l'orogenèse cimmérienne, entre le Trias supérieur et le Jurassique inférieur[2].

Notes et référencesModifier

  1. Grande Encyclopédie Soviétique (lire en ligne), « Пай-Хой »
  2. (en) Sandra J. Lindquist, The Timan-Pechora Basin Province of Northwest Arctic Russia: Domanik – Paleozoic Total Petroleum System, U. S. Geological Survey, , 40 p. (DOI 10.3133/ofr9950G)