Monts Masherbrum

Monts Masherbrum
Carte du Jammu-et-Cachemire avec les monts Masherbrum au nord-est.
Carte du Jammu-et-Cachemire avec les monts Masherbrum au nord-est.
Géographie
Altitude 7 821 m, Masherbrum
Massif Karakoram (Himalaya)
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Zone Gilgit-Baltistan
Districts Ghanche, Shigar

Les monts Masherbrum sont une chaîne de montagnes située dans le massif du Karakoram, dans le district de Ghanche, dans le territoire autonome du Gilgit-Baltistan, au Nord du Pakistan.

GéographieModifier

 
Vue du Masherbrum.

Les monts Masherbrum sont situés au sud du glacier du Baltoro. La partie méridionale de la chaîne, située dans le bassin de l'Indus, est drainée par la rivière Hushe.

Moins célèbre que la chaîne Baltoro Muztagh, qui se trouve de l'autre côté du glacier du Baltoro, les monts Masherbrum comptent néanmoins plusieurs sommets de plus de 7 000 mètres et attirent des alpinistes du monde entier. Son point culminant est le Masherbrum (7 821 m).

Sommets principauxModifier

Les sommets figurant dans le tableau ci-dessous ont une altitude supérieure à 7 200 m et une hauteur de culminance d'au moins 500 m.

Montagne Altitude (m) Coordonnées Hauteur de culminance (m) Sommet parent Première ascension Ascensions (tentatives)
Masherbrum 7 821 35° 38′ 24″ N, 76° 18′ 21″ E 2 457 Gasherbrum I 1960 4 (9)
Chogolisa 7 665 35° 36′ 51″ N, 76° 34′ 45″ E 1 624 Masherbrum 1975 4 (2)
Baltoro Kangri 7 312 35° 38′ 21″ N, 76° 40′ 24″ E 1 040 Chogolisa 1976 1 (0)
Pic Baltistan (K6) 7 282 35° 25′ 00″ N, 76° 33′ 03″ E 1 962 Chogolisa 1970 1 (3)

Sommets secondairesModifier

Parmi les autres sommets notables, situés dans la vallée de Hushe figurent :

  • le pic Saraksa (K7), 6 934 m ;
  • le pic Kapura, 6 544 m ;
  • le pic Drifika, 6 447 m.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sources et bibliographieModifier

  • (en) Jerzy Wala, Orographical Sketch Map of the Karakoram, Swiss Foundation for Alpine Research, Zurich, 1990.
  • (en) Andy Fanshawe, Stephen Venables, Himalaya Alpine-Style, Hodder and Stoughton, 1995.

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :