Ouvrir le menu principal

Monts Groulx

massif du Québec (Canada)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Groulx.

Monts Groulx
Localisation des monts Groulx au Québec.
Géographie
Altitude 1 104 m, Mont Veyrier
Massif Laurentides
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Québec

Le massif montagneux des monts Groulx est situé dans la région de la Côte-Nord au Québec. On peut considérer qu'ils font partie de la chaîne des Laurentides, qui constituent elles-mêmes la frange sud du Bouclier canadien.

Sommaire

ToponymieModifier

La région des monts Groulx est originalement nommée Uapishka par les Innus nord-côtiers, ce qui signifie « sommets blancs » puisqu'ils sont recouverts de neige environ neuf mois par an. Ils ont été renommés en 1967 par le gouvernement de Daniel Johnson en l'honneur de l'historien Lionel Groulx[1].

GéographieModifier

TopographieModifier

Les monts Groulx sont situés à l'est du réservoir Manicouagan, à environ 300 km au nord de la ville de Baie-Comeau, entre 51°21’ et 51°43’ de latitude nord et 67°37’ et 68°17’ de longitude ouest. Les étés sont humides et pluvieux, et l'hiver peut être très froid.

Les monts Groulx couvrent environ 5 000 km2. Le massif prend la forme d'un long plateau avec des versants abrupts. Il fait partie de la province géologique de Grenville. Ils sont formés de roches précambriennes vieilles de plus d'un milliard d'années[1].

Les sommets constituant le massif sont[2] :

  • mont Veyrier (1 104 m) ;
  • mont Lucie (1 095 m) ;
  • mont Boissinot (1 082 m) ;
  • mont Jauffret (1 052 m) ;
  • mont Jumelle (1 021 m) ;
  • mont Lemming ;
  • mont Oxyria (1 082 m) ;
  • mont Harfang ;
  • mont Manic ;
  • mont Marjolaine;
  • mont de l'Ours (1 006 m);
  • mont Provencher.

Faune et floreModifier

La faune des monts Groulx est typique de la faune de la forêt boréale et du Nord-québécois. On y retrouve notamment de nombreux porcs-épics et ours noirs ainsi que des lagopèdes[2]. Elle est aussi composée de plusieurs espèces vulnérables dont le carcajou, le caribou forestier, l'aigle royal et le pygargue à tête blanche[1].

La végétation varie rapidement en fonction de l'altitude. La base est caractérisée par la taïga tandis que les sommets sont recouverts de toundra alpine. Le massif contient aussi une forêt d'épinettes blanches rare et une forêt primaire avec des arbres âgés de plus de 120 ans[1].

HistoireModifier

ActivitésModifier

 
Vue sur le réservoir Manicouagan à partir du mont Harfang

RandonnéeModifier

La randonnée se pratique tout au long de l'année dans les monts Groulx. La société des amis des monts Groulx fondée en 2001 assure la préservation et l'entretien des sentiers de marche existants sous une base bénévole.

Trois accès sont particulièrement connus pour pouvoir pratiquer la randonnée dans le massif :

  • au kilomètre 335 de la route 389, au lieu-dit du camp Nomade ;
  • au kilomètre 365, au lieu-dit du camp Matsheshu ;
  • au kilomètre 350 (il s’agit d’une piste de ski de randonnée).

Protection environnementaleModifier

Une partie du massif est protégée par la réserve de biodiversité Uapishka, dont la création a été annoncée en mars 2009 par le gouvernement du Québec[3]. Cette réserve fait aussi partie de la réserve de la biosphère de Manicouagan-Uapishka reconnue par l'UNESCO en 2007[4].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Le massif des monts Groulx | Objectif Nord | Télé-Québec », sur objectifnord.telequebec.tv (consulté le 2 mai 2018)
  2. a et b Société des amis des monts Uapishka (Groulx), Carte de randonnée - Les monts Uaspishka (Groulx) (lire en ligne)
  3. « Les aires protégées au Québec: Réserve de biodiversité Uapishka », sur Ministère du Développement durable de l'Environnement et des Parcs, (consulté le 13 avril 2009)
  4. Zone Environnement - ICI.Radio-Canada.ca, « Les Innus et Parcs Canada unissent leurs efforts pour protéger le territoire », sur Radio-Canada.ca

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier