Ouvrir le menu principal

Montjoyer

commune française du département de la Drôme

Montjoyer
Montjoyer
Abbaye d'Aiguebelle
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Nyons
Canton Grignan
Intercommunalité Communauté de communes Enclave des Papes-Pays de Grignan
Maire
Mandat
Bernard Régnier
2014-2020
Code postal 26230
Code commune 26203
Démographie
Gentilé Montjoyeriens, Montjoyeriennes
Population
municipale
279 hab. (2016 en augmentation de 7,72 % par rapport à 2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 28′ 38″ nord, 4° 51′ 10″ est
Altitude Min. 200 m
Max. 472 m
Superficie 18,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Montjoyer

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Montjoyer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montjoyer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montjoyer

Montjoyer est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Commune du département de la Drôme dans le canton de Grignan, à moins de vingt kilomètres au sud-est de Montélimar. Le village est né officiellement au XVe siècle à partir du grange (exploitation agricole) de l'abbaye cistercienne voisine d'Aiguebelle. L'abbaye qui abrite une trentaine de moines cisterciens et a conservé la plupart de ses bâtiments médiévaux fait toujours partie de la commune.

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

La commune est arrosée par la Vence, affluent de la Berre.

ToponymieModifier

Du latin mons, "montagne", qui peut en pays de plaine désigner une simple colline. Plus précisément, Montjoyer est un nom à valeur topographique, « in campo montis jugerii » (1077), du latin jugerum, "jugère, surface cultivable délimitée par la cadastration romaine", cf. Pline (HN, 18, 3, 9) (P.G.) ; moins sûrement, du lat. jugum, "sommet" pour Dauzat et Rostaing[1].

HistoireModifier

La terre est donnée par Gontard Loup, seigneur de Rochefort, aux abbés d'Aiguebelle en 1137[2]. Ceux-ci cèdent une partie de leurs droits aux comtes de Provence[3].

Le donjon carré de Montlucet, à km au nord-est de Montoyer, qui était entouré d'une enceinte polygonale aujourd'hui ruinée, appartenait aux comtes de Provence[2].

Son histoire est provençale jusqu'au XVIIIe siècle, date à laquelle Montjoyer est toujours inclus dans la Provence de la carte de Cassini des environs de 1750, section Vaison.

En 1759, elle est échangée par Louis XV contre des terres contiguës au parc du château de Versailles.[3]

Politique et administrationModifier

Le conseil municipal est composé de deux adjoints et de huit conseillers municipaux[4].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 22 janvier 2015)
Bernard Régnier[4] SE Retraité

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1846. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2016, la commune comptait 279 habitants[Note 1], en augmentation de 7,72 % par rapport à 2011 (Drôme : +4,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886
573572506604518555536533538
1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936
627525449363362292278254260
1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005
239208185179159176198222271
2010 2015 2016 - - - - - -
267268279------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

  • La Calmette, maison forte restaurée, située au pied de la Tour de Montlucet. L'ensemble d'habitation comprend une grande tour carrée construite à la fin du XVe siècle.
  • Ruines de la tour carrée de Monlucet et vestiges d'enceintes.
  • Grange cistercienne des XIIe et XIIIe siècles et village fortifié avec portes.
  • Il existe, aux portes de l'abbaye d'Aiguebelle, un musée de la mémoire agricole[9].

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France
  2. a et b Charles-Laurent SALCH, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen-Âge en France, Strasbourg, Publitotal, , 1287 p. (ISBN 2-86535-070-3)
  3. a et b Michel de la Torre, Drôme: le guide complet de ses 371 communes, Deslogis-Lacoste, (ISBN 2-7399-5026-8), p. Montjoyer
  4. a et b Montjoyer sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 22 janvier 2015).
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. Aurélien Tournier, « A la découverte des outils d’antan », L'Agriculture Drômoise,‎ (lire en ligne, consulté le 5 août 2018)

BibliographieModifier

  • Michèle Bois et Chrystèle Burgard, Fortifications et châteaux dans la Drôme, éditions Créaphis, 192 p, 2004

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :