Ouvrir le menu principal

Monopoly Et si Monopoly était inventé aujourd'hui?

Monopoly Et si Monopoly était inventé aujourd'hui? Édition limitée
jeu de société
Éditeur Parker
Format grande boîte
Mécanismes parcours
commerce
enchères
Thème immobilier
Joueur(s) 2 à 6
Âge à partir de 8 ans
Durée annoncée 1 à 2 heures, voire 3 et plus si on est 6
habileté
physique

 Non
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Oui
info. compl.
et parfaite

 Oui

Le Monopoly « Et si Monopoly était inventé aujourd'hui ? » est un Monopoly en euro mettant en scène le Paris d'aujourd'hui. Les sommes d'argent sont plus grandes, les services publics changés. Le principe reste cependant le même (voir Monopoly). Ce Monopoly est basé sur le principe du luxe. Ce Monopoly existe en deux versions :

  • Édition limitée avec de nouveaux pions.
  • Édition non limitée avec lecteur de carte électronique avec de nouveaux pions.

Cet article parle exclusivement de l'Édition limitée.

Sommaire

Contenu du jeuModifier

  • 1 planche de jeu
  • 7 pions
  • 28 cartes de propriété
  • 16 cartes Chance et 16 cartes Caisse de communauté
  • 1 paquet de billets de banque pour Monopoly
  • 32 appartements et 12 hôtels
  • 2 dés
  • 1 règle du jeu

Règles de base du MonopolyModifier

Les propriétés sont groupées par couleurs. Dès qu'un joueur est en possession de toutes les couleurs, le loyer des terrains nu est multiplié par 2. Toutefois, il est possible de construire des appartements et hôtels à partir du moment où il est en possession d'un terrain. Ex: Le joueur 1 à en sa possession le stade de France, il peut construire appartements et hôtel en versant le montant indiqué sur la carte.

DéroulementModifier

Le jeu se déroule en tour par tour, avec deux dés ordinaires à 6 faces. Chaque joueur lance les dés, avance son pion sur le parcours, puis selon la case sur laquelle il s’arrête effectue une action correspondante :

  • Un terrain, une gare ou un service public n’appartenant à personne : il a alors le droit de l’acheter. S’il n’exerce pas son droit de préemption, le banquier met le terrain aux enchères sans prix de départ prédéfini.
  • Un terrain, une gare ou un service public lui appartenant : rien ne se passe.
  • Un terrain, une gare ou un service public appartenant à quelque autre joueur : il lui paye la somme due pour une nuitée passée sur ce terrain.
  • Case Chance : il tire une carte Chance. Cette case ne porte pas nécessairement chance : il peut en effet s’agir d’une amende. Chance (en français) est une adaptation de Chance (en anglais) qui signifie plutôt hasard.
  • Case Caisse de Communauté : il tire une carte Caisse de Communauté.
  • Case taxe de luxe : il en paye le montant à la banque.
  • Case Départ : il gagne 2 millions.
  • Case impôts sur le revenu : il paye 2 millions à la banque ou 10 % de ses gains.
  • Case Allez en Prison : il va en prison et place son pion sur la case prison.
  • Case Simple visite : case neutre.
  • Case Prison : il applique les règles pour en sortir.
  • Case Parc gratuit : case neutre

Fin du jeuModifier

Le vainqueur est le dernier joueur n’ayant pas fait faillite et qui possède de ce fait le monopole (mais en revanche ne dispose plus d’aucun client potentiel).

VariantesModifier

Il existe de nombreuses règles « maison » qui ne figurent pas sur la notice du jeu original mais proviennent de variantes : telles que toucher une double paie si on arrête sur la case Départ (édition voyage), que toutes les amendes financent un pot, placé au milieu du plateau, que le joueur qui s’arrête sur la case Parking Gratuit récolte (édition junior), ou achat illimité d’hôtels par case d’une couleur possédée, que l'on ne mette pas les terrains aux enchères, etc.

La règle officielle est formelle : lorsqu’on est en prison, on ne paie plus de loyers (puisqu'on ne se déplace plus autour du plateau), tandis que l’on continue à les encaisser. Dans les années 1960 en France, cela paraissait immoral et une règle de substitution fréquente était qu’on ne touchât aucun de loyer durant sa période d’emprisonnement. De plus, cette règle permet d'éviter d'avantager les joueurs (puisqu'on ne paye plus de loyer mais qu'on continue à en récupérer) alors que normalement la case prison est censée être une case sur laquelle on doit éviter de tomber.

Détail du contenu du jeu, les différences avec le Monopoly classiqueModifier

BilletsModifier

Les valeurs des billets ne sont pas les valeurs classiques : chaque valeur est ici multipliée par 10 000, ainsi :

  • 1 € = 10 000 €
  • 5 € = 50 000 €
  • 10 € = 100 000 €
  • 20 € = 200 000 €
  • 50 € = 500 000 €
  • 100 € = 1 000 000 €
  • 500 € = 5 000 000 €

PropriétésModifier

Les propriétés sont toujours parisiennes comme dans la version originale du jeu français, mais elles ont changé :

  • roses : Quais de Seine 600 000 € / Montmartre 600 000 € ;
  • bleu clair : Filles du Calvaire 1 000 000 € / Porte des Lilas 1 000 000 € / Notre-Dame des Champs 1 200 000 € ;
  • violettes : Pont Alexandre III 1 400 000 € / Pont Neuf 1 400 000 € / Passerelle des Arts 1 600 000 € ;
  • orange : Musée d'Orsay 1 800 000 € / Beaubourg 1 800 000 € / Cité des Sciences 2 000 000 € ;
  • rouges : Stade de France 2 200 000 € / Olympia 2 200 000 €/ Palais Omnisports de Paris Bercy 2 400 000 € ;
  • jaunes : Lycée Henri IV 2 600 000 € / École des Arts et Métiers 2 600 000 € / La Sorbonne 2 800 000 € ;
  • vertes : La Défense 3 000 000 € / La Bourse 3 000 000 € / Ministère des Finances 3 200 000 € ;
  • bleu foncé : Notre-Dame de Paris 3 500 000 € / Tour Eiffel 4 000 000 € ;
  • gares : Gare du Nord/ Gare Saint-Lazare / Gare Montparnasse / Gare de Lyon 2 000 000 € ;
  • services publics : Télécoms 1 500 000 € / Satellite 1 500 000 € ;

PionsModifier

Chaque joueur choisit un pion au début de la partie pour se déplacer sur le plateau de jeu parmi ces 7 inédits :

  • téléphone portable ;
  • voiture de Formule 1 ;
  • cheeseburger ;
  • skateboard ;
  • gâteau ;
  • avion ;
  • Tour Eiffel (inclus en édition limitée) ;
  • roller.

Autres cases du plateauModifier

  • Caisse de communauté (*3 : sur les première, deuxième et quatrième avenues) ;
  • Chance (*3 : sur les première, troisième et quatrième avenues) ;
  • Impôt sur le revenu ;
  • Taxe de luxe.

Cases de virages (dans l'ordre) :

  • Départ ;
  • Simple visite en prison ;
  • Parc Gratuit ;
  • Allez en prison.

Plateau de jeuModifier

Voila donc le plateau du jeu schématisé (avec les valeurs de la version d'origine pour montrer la comparaison):

Monopoly Et si Monopoly était inventé aujourd'hui?
Départ ⇒ Quais de Seine 600000€

$ 60
Caisse de
Communauté
Montmartre 600000€

$ 60
Impôt sur le revenu 2 000 000€

$ 200
Gare du Nord 2000000€

$ 200
Filles du Calvaire 1000000€

$ 100
Chance Porte des Lilas 1000000€

$ 100
Notre-Dame des Champs 1200000€

$ 120
Simple  
Recevez €2000000 $ 200 chaque fois que vous passez ici. En
Prison
Visite
           
Tour Eiffel 4000000€

$ 400
  Monopoly   Pont Alexandre III 1400000€

$ 140
Taxe de luxe 1000000€

$ 75
Télécoms 1500000€

$ 150
Notre-Dame de Paris 3500000€

$ 350
    Pont Neuf 1400000€

$ 140
Chance   Passerelle des Arts 1600000€

$ 160
Gare de Lyon 2000000€

$ 200
Gare Saint-Lazare 2000000€

$ 200
Ministère des Finances 3200000€

$ 320
    Musée d'Orsay 1800000€

$ 180
Caisse de
Communauté
Caisse de
Communauté
La Bourse 3000000€

$ 300
    Beaubourg 1800000€

$ 180
La Défense 3000000€

$ 300
    Cité des Sciences 2000000€

$ 200
  Allez en
Prison
    Satellite 1500000€

$ 150
    Gare Montparnasse 2000000€

$ 200
    Chance     Parc
Gratuit
 
La Sorbonne 2800000€

$ 280
École des Arts et Métiers 2600000€

$ 260
Lycée Henri IV 2600000€

$ 260
Omnisports de Paris Bercy 2400000€

$ 240
Olympia 2200000€

$ 220
Stade de France 2200000€

$ 220

Notes et référencesModifier