Ouvrir le menu principal
Le monolithe de Coatlicue (Musée national d'anthropologie, Mexico).

Le monolithe de Coatlicue est une grande sculpture monolithique aztèque représentant la déesse Coatlicue.

Sommaire

Caractéristiques physiquesModifier

Le monolithe mesure environ 2,50 m de hauteur[1] sur plus d'1,60 m de largeur et 1,50 d'épaisseur[2].

De face, la structure de la statue est verticalement symétrique.

DécouverteModifier

Le monolithe a été découvert le lors des travaux de nivellement de la Plaza Mayor (grand place) de Mexico, lorsqu'a été excavée la partie située devant la façade du palais du vice-roi[3] (actuel palais national de Mexico). Il a été retrouvé à un mètre et demi de profondeur[3].

ConservationModifier

 
Peinture de Pedro Gualdi représentant la cour de l'université royale et pontificale de Mexico, lorsqu'elle hébergeait le monolithe de Coatlicue, qu'on aperçoit en bas à gauche derrière une grille.

Après sa découverte, le monolithe fut d'abord exposé à l'université de la Nouvelle-Espagne, entre les arches de la cour principale[1]. Cependant, comme des descendants des indigènes venaient l'adorer, les dominicains, responsables de l'université, décidèrent d'enfouir à nouveau la sculpture à un endroit secret du périmètre de l'université[1].

Le , le monolithe fut brièvement exhumé sur ordre de l'archevêque de Monterrey pour que l'archéologue Alexander von Humboldt puisse l'examiner[1].

En 1821, après la déclaration d'indépendance du Mexique, il fut à nouveau exposé au public à l'université[4].

Il a ensuite été transféré en 1825 au musée national, puis en 1964 au musée national d'anthropologie de Mexico où il est exposé depuis dans la salle mexica[4].

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Genis 2007, p. 50
  2. Antonio de León y Gama indique respectivement les mesures suivantes, en verges castillanes : 3 1/16, 2 et 1 5/6 (de León y Gama 1792, chapitre II).
  3. a et b Genis 2007, p. 49
  4. a et b Genis 2007, p. 51

BibliographieModifier

  • (es) Antonio de León y Gama, Descripción histórica y cronológica de las dos piedras que con ocasión del nuevo empedrado que se está formando en la plaza principal de México, se hallaron en ella el año de 1790, Don Felipe de Zúñiga y Ontiveros, (lire en ligne).
  • (es) José Genis, « El monolito de la Coatlicue », Trabajadores, no 58,‎ , p. 49-51 (lire en ligne).

Articles connexesModifier