Monastère de Ghum

bâtiment en Inde

Monastère de Ghum
Image illustrative de l’article Monastère de Ghum
Monastère Yiga Choeling
Présentation
Nom local Sampten Choling ou Yiga Choeling
Culte Bouddhisme tibétain
Type Monastère
Rattachement École Gelukpa (Bouddhisme tibétain)
Début de la construction 1875
Géographie
Pays Drapeau de l'Inde Inde
état Bengale occidental
district Darjeeling
Ville Ghum (Darjeeling)
Coordonnées 27° 00′ 42″ nord, 88° 15′ 01″ est
Géolocalisation sur la carte : Inde
(Voir situation sur carte : Inde)
Monastère de Ghum

Le monastère de Ghum ou de son nom populaire Sampten Choling ou Yiga Choeling est localisé à Ghum à une altitude de 2 225 mètres et à 8 km au sud de Darjeeling dans l'État du Bengale occidental, en Inde[1],[2],[3].

Le monastère suit l'école Gelugpa du bouddhisme tibétain. Il y a une statue haute de 4,6 mètres du « Bouddha du futur » (le Bouddha Maitreya) dans le monastère. Il contient des images de disciples de Bouddha, Tchenrézi et Chongapa[1].

C'est le plus grand des 3 monastères de Ghum. On y trouve de nombreux textes bouddhiques, dont le Kangyur, le canon bouddhiste tibétain en 108 volumes[1],[3].

HistoireModifier

Il a été fondé en 1875 par Lama Sherab Gyatso[1], qui en est resté l'abbé jusqu'à 1905. Kyabje Domo Geshe Rinpoche Ngawang Kalsang, généralement appelé Lama Domo Geshe Rinpoche (en) en devint l'abbé en 1911 ; c'est lui qui fit mettre en place la statue du Bouddha Maitreya ; il reste abbé jusqu'en 1952.

Durant l'occupation chinoise du Tibet en 1959, nombre d'abbés de haut rang fuirent le Tibet pour l'Inde, et se réfugièrent dans le monastère. En 1961, Dhardo Rinpoché devint abbé du monastère. Il mourut en 1990, et trois ans plus tard, un garçon nommé Tenzin Legshad Wangdi fut reconnu comme étant sa réincarnation.

Ces dernières décennies le monastère a plusieurs fois été en crise, financièrement ou du fait du petit nombre de moines. Les subventions gouvernementaires auxquelles le monastère a droit n'ont pas été versées, ert le monastère vit de dons et des contributions des disciples locaux[4].

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en)Agarwala, A.P. (editor), Guide to Darjeeling Area, 27th edition, p. 78, (ISBN 81-87592-00-1).
  2. (en) « Religious shrines around Darjeeling », darjeelingnews.net (consulté le )
  3. a et b (en) « Monasteries in Darjeeling », exploredarjeeling.com (consulté le )
  4. Voir le (en)Site officiel.

Voir aussiModifier