Ouvrir le menu principal

Monastère Corpus Domini de Ferrare

monastère à Ferrare

Histoire et descriptionModifier

Le monastère a d'abord été fondé en tant que maison de femmes pénitentes et est devenu en 1431 un couvent franciscain des Clarisses Observantes. C'est la maison de Caterina Vigri (Sainte Catherine de Bologne) de 1431 à 1456 qui a servi de maîtresse aux novices[1], enseignant à environ 100 femmes à devenir des religieuses pieuses. C'est aussi une artiste qui a illuminé son propre bréviaire et aurait décoré les murs du couvent avec des images de l'Enfant Jésus, détruits en 1667 lors d' un incendie. L'édifice à été reconstruite et redécorée à la fin du baroque. La Communion des apôtres de Giambettino Cignaroli (1768) se trouve sur son autel principal, tandis que la fresque du plafond de l'église, Gloire de sainte Catherine est de Giuseppe Ghedini[2].

L'édifice est encore un monastère, une communauté de religieuses franciscaines des Clarisses. Une de leurs abbesses était la fille de Lucrèce Borgia, Éléonore d'Este, une des premières écrivaines de musique chorale polyphonique pour femmes[3].

Tombes notablesModifier

ImagesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. (it) Comune di Ferrara, « Corpus Domini », sur servizi.comune.fe.it (consulté le 14 avril 2019).
  2. (it) « Monastero del Corpus Domini », sur Ferrara Terra e Acqua, (consulté le 14 avril 2019).
  3. (it) « Monastero del Corpus Domini - Ferrara », sur libertaciviliimmigrazione.dlci.interno.gov.it (consulté le 14 avril 2019).

Liens externesModifier