Monarde

espèce de plantes

La monarde est une plante herbacée vivace de la famille des Lamiacées, cultivée comme plante condimentaire pour ses feuilles et ses fleurs.

Monarde, au jardin botanique de Brooklyn. Octobre 2017.

Nom scientifique : Monarda didyma L., famille des Lamiacées (labiées).

Nom commun : monarde, thé d'Oswego, bergamote, mélisse d'or. Allemand : Goldmelisse ; anglais : bee balm, Oswego tea ; italien : monarda.

Le nom de « monarde » a été donné à cette plante en l'honneur du botaniste espagnol du XVIe siècle, Nicolas Monardes.

DescriptionModifier

Plante herbacée vivace par la souche, de 80 à 90 cm de haut, à tige à section carrée typique des labiées. Feuilles opposées de forme ovale lancéolée. Les fleurs de couleur rouge écarlate sont groupées en verticilles à l'extrémité des tiges.

DistributionModifier

Plante originaire de l'est des États-Unis qui s'est naturalisée dans toute l'Amérique du Nord ; elle est cultivée notamment en Europe.

CultureModifier

Cette plante nécessite un sol frais et bien drainé ; on effectue la multiplication par semis, bouturage ou division de touffes. Récolte au bout d'un an environ.

Il suffit de prélever les feuilles pendant toute la période de végétation. Celles-ci peuvent se conserver sèches à l'ombre, en boîtes ou bocaux hermétiques.

UtilisationModifier

Usage culinaireModifier

Les feuilles fraîches ciselées peuvent servir comme condiment pour aromatiser crudités et salades. Les pétales des fleurs peuvent être aussi utilisés.

Les feuilles sèches de la monarde peuvent également être utilisées pour préparer des tisanes, ou des apéritifs avec du vin blanc. La monarde s'appelle aussi thé de Pennsylvanie ou thé d'Oswego (tribu amérindienne).

Son goût est caractérisé comme étant rafraîchissant aux tendances épicées tout en laissant un goût de liberté[Quoi ?] dans le palais.

Usage médicinalModifier

Chez les Amérindiens, les feuilles macérées dans l'huile servaient aux soins des cheveux. Elles contiennent un antiseptique, le thymol, et sont appliqués sur les boutons, ou inhalées pour combattre le rhume, ou infusées contre la nausée, les flatulences et l'insomnie.

L'huile essentielle de monarde contient également du carvacrol (antibactérien).

Les feuilles de M. punctata apaisent les troubles digestifs[1].

Plante ornementaleModifier

Il existe de nombreuses variétés cultivées pour les jardins d'ornement. La couleur des fleurs est variée, entre le blanc et le rouge.

La monarde est également une plante nectarifère.

RéférenceModifier

RéférencesModifier

  1. Lesley Bremness, Plantes aromatiques et médicinales, Paragramme, Paris, 1994.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :