Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Mon Cala[2], connue également sous le nom de Mon Calamari ou de Dac, est une planète de l'univers de fiction Star Wars[3]. Elle a été créée en 1990 pour un jeu de société de l'univers étendu de Star Wars.

Mon Cala
Image illustrative de l'article Mon Cala
Représentation possible d'un océan de Mon Cala[Note 1]
Alias Mon Calamari
Dac

Localisation Bordure extérieure[a 1]
Secteur Calamari[a 1]
Étoile 2
Satellites 1[a 2]
Gravité Standard[1]

Atmosphère Respirable
Climat Tempéré
Paysages Océan
Sites remarquables Cités flottantes
Banque du savoir
Espèces intelligentes Quarren
Calamarian
Langues Calamarian
Population 27,5 milliards
Affiliation République galactique
CSI
Alliance rebelle

Séries The Clone Wars
Site officiel Fiche de la planète

Il s'agit d'une planète-océan connue pour être le lieu d'origine des Mon Calamari et des Quarren. Les Mon Calamari sont connus pour être des brillants constructeurs de vaisseaux spatiaux. À cause de cela, ils ont toujours été convoités par les différents Empires galactiques. Mon Cala abrite également une faune variée. La planète apparait dans trois séries de bandes dessinées, deux séries d'animation et plusieurs romans.

Sommaire

CréationModifier

 
Cosplay de l'Amiral Ackbar.

La planète est décrite pour la première fois en 1990 dans le scénario Meurtre dans la cité des profondeurs du jeu de rôle Star Wars sous le nom Mon Calamari[4]. À partir de 2008 apparait également la dénomination Dac dans la bande dessinée Indomptable. Le scénariste John Ostrander indique que « Mon Calamari est connu sous le nom de Dac par ses principaux habitants, les Mon Calamari et les Quarren »[a 3]. En 2011, dans la quatrième saison de la série d'animation Star Wars: The Clone Wars, la planète est simplement appelée Mon Cala[a 4].

Les Mon Calamari et les Quarren ont eux été créé dès 1983 pour le film Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi avec notamment le personnage de l'amiral Ackbar[a 5].

GéographieModifier

Article détaillé : Galaxie Star Wars.

Dac est une planète située dans la région des Bordure extérieure[5]. Elle est entièrement recouverte d'océans, mis à part quelques îles et les fameuses cités flottantes véritables chef-d'œuvre d'architecture[6]. Ce monde aquatique est rempli de récifs coralliens luxuriants et de forêts de varech. La planète tourne autour de soleils jumeaux[2].

La capitale de Dac est d'abord une cité sous-marine[a 4]. À la période de la Nouvelle République, la capitale est transférée à Ackbarea, une ville nouvelle construite à la surface[a 6].

 
Localisation de Dac dans la galaxie (carte non officielle).

HistoireModifier

Article détaillé : Chronologie de la saga Star Wars.

Après une période de guerre entre les deux peuples de la planète, un armistice est signé. Depuis lors, Quarren et Mon Calamari cohabitent harmonieusement dans les cités flottantes construites à la surface de la planète[2]. Cependant, les premiers préfèrent retourner fréquemment dans les profondeurs alors que les seconds se satisfont de la surface. Les Mon Calamari se spécialisent rapidement dans la construction de vaisseaux spatiaux. Les Quarren eux, mettent leur effort dans l'extraction minière sous-marine. Ils apportent ainsi les matières premières pour la construction de vaisseaux[6].

En 22 av. BY[Note 2], au début de la Guerre des clones, l'assassinat du roi de Dac plonge la planète dans une guerre civile. Les Séparatistes apportent leur aide à la contestation tandis que les Républicains soutiennent le prince héritier. Grâce à l'intervention de Jedi, le prince parvient à circonscrire la révolte et apporte à nouveau la paix au sein de la planète[2].

Après la chute de la République galactique, l'Empire occupe la planète et réduit les Mon Calamari à l'esclavage. Quelques années plus tard, une révolte générale éclate. Elle est alors violemment réprimés. Cependant, de nombreux Mon Calamari en profitent pour s'enfuir avec leurs vaisseaux spatiaux hors de portée de l'Empire. Fédérée par l'Amiral Ackbar, la flotte Mon Calamari rejoint peu après l'Alliance rebelle pour lutter contre le maléfique Empire[6],[7].

En 10 ap. BY, les forces de l'Empire s'en prennent à la planète Dac pour la punir de son soutien à la Nouvelle république. Une nouvelle arme est utilisé contre la planète. Il s'agit de puissants vaisseaux baptisés Dévastateurs de Mondes. Ces engins de mort détruisent tout sur leur passage. Les Républicains parviennent cependant à lancer une contre-attaque. Découvrant le point faible des vaisseaux ennemis, ils les détruisent tous[a 7],[8].

Après la fin définitive de l'Empire, Dac connait une courte période de paix. Une énorme ceinture de chantiers navals est construit tout autour de la planète. À la surface une ville capitale est créé. Elle est nommée Ackbarea en l'honneur de l'amiral Ackbar. Mais, un second empire est fondé et Dac retombe sous son contrôle. En 137 ap. BY à la suite de la trahison du sénateur de Dac, l'empereur Sith Dark Krayt ordonne que dix pour cent de la population Mon Calamari soit exécutée[a 3]. Un génocide contre la population de Dac s'en suit[a 6]. Les Républicains parviennent à évacuer une partie de la population mais ne peuvent s'opposer au massacre[a 8].

PopulationModifier

Article détaillé : Peuples de Star Wars.
 
La tête des Quarren est directement inspirée de celle des calmars.

La planète est peuplé par deux espèces antagonistes, les Mon Calamari et les Quarren [6]. Les premiers sont des humanoïdes aquatiques avec la tête en forme de dôme, des mains palmées et des grands yeux globuleux[7]. Les seconds sont souvent appelés « Tête de Calmar ». Ils sont également des humanoïdes qui disposent de quatre tentacules qui dépassant de leur mâchoire. Les Quarren ont des yeux de couleur turquoises et ont des mains avec des doigts pointus. Ils sont des bons nageurs et peuvent comme les calmars cracher de l'encre[9].

Les Mon Calamari s'intéressent très tôt aux technologies et battissent de grands vaisseaux aux allures organiques pour voyager à travers la galaxie. Les Quarren, eux, ont une nature plus sédentaire. Ils n'ont jamais partagé cette envie d'exploration[6].

Parmi les natifs de Dac, les plus célèbres sont l'amiral Gial Ackbar[10], les pilotes républicains Ibtisam[11], Nrin Valik[12] et le Sith Dark Azard[13].

FauneModifier

Article détaillé : Faune de Star Wars.

De nombreuses espèces de poissons vivent sur Dac. Parmi eux, il y a les Whaladons, des gros mammifères marins et les Krakanas, des gros poissons prédateurs. Une autre espèce animal est très importante sur Dac. Il s'agit d'une colonie de gros mollusques bivalves capable de stocker des informations. Les Mon Calamari et les Quarren s'en servent comme d'une Banque du savoir[6].

ApparitionsModifier

Article détaillé : Bandes dessinées Star Wars.

Dac apparait dans les séries de bandes dessinées Le Côté Obscur, L'Empire des Ténèbres et Legacy. Le célèbre apprenti Sith Dark Maul se rend à Dac pour executer un baron du crime dans la bande dessinée Dark Maul (33 av. BY)[a 9] ,[8]. L'attaque de Dac par des Dévastateurs de Mondes se déroule dans la bande dessinée La Résurrection de l'empereur (10 ap. BY)[a 7],[8]. Le génocide des Mon Calamari par l'Empire est développé dans les bandes dessinées Indomptable[a 3], Renégat[a 6], Monstre[a 10] et Le Destin de Cade (137 ap. BY)[a 8],[14].

La planète est également présente dans deux épisodes de la série d'animation Star Wars: Clone Wars (22 à 19 av. BY), dans trois de la série Star Wars: The Clone Wars (22 à 20 av. BY) et dans les romans Le Pouvoir de la Force (2 av. BY), Le Gant de Dark Vador (5 ap. BY), Sombre Disciple (11 ap. BY)[a 2], Les Champions de la Force, (11 ap. BY), La Crise (24 ap. BY), La Voie du destin (28 ap. BY), Les Vestiges de l'Empire (28 ap. BY), L'Ultime Prophétie (28 ap. BY) et La Force unifiée (29 ap. BY)[15].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. L'illustration est en réalité une photographie du littoral de l'Océan Pacifique.
  2. Le point de référence (point zéro de la chronologie Star Wars) est la bataille de Yavin dans l’épisode IV de la saga.

RéférencesModifier

  • Sources primaires
  1. a et b (en) « Star Wars Planets Roster », sur StarWars.com (consulté le 18 août 2017)
  2. a et b Kevin J. Anderson, Sombre Disciple, Paris, Pocket,
  3. a, b et c John Ostrander et al., Legacy 4 - Indomptable, Paris, Delcourt,
  4. a et b quatrième saison de la série Star Wars: The Clone Wars, 2011.
  5. Film Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi, 1983.
  6. a, b et c John Ostrander et al., Legacy 6 - Renégat, Paris, Delcourt,
  7. a et b Tom Veitch et Cam Kennedy, L'Empire des Ténèbres 1 - La Résurrection de l'Empereur, Paris, Delcourt,
  8. a et b John Ostrander et al., Legacy 9 - Le Destin de Cade, Paris, Delcourt,
  9. Ron Marz et Jan Duursema, Le Côté obscur 2 - Dark Maul, Paris, Delcourt,
  10. John Ostrander et al., Legacy 8 - Monstre, Paris, Delcourt,
  • Sources secondaires
  1. Fry 2004
  2. a, b, c et d (en) « Mon Cala », Star Wars
  3. Wallace 1998
  4. Paul Murphy et al., Meurtre dans la cité des profondeurs, Paris, Jeux Descartes,
  5. Allanson 2002-2004, Cosmographie
  6. a, b, c, d, e et f Allanson 2002-2004, Mon1 et Mon2 : Mon Calamari
  7. a et b (en) « Mon Calamari », Star Wars
  8. a, b et c Windham et Wallace 2006
  9. (en) « Quarren », Star Wars
  10. « Ackbar », sur StarWars-Universe.com
  11. « Ibtisam », sur StarWars-Universe.com
  12. « Nrin Valik », sur StarWars-Universe.com
  13. « Dark Azard », sur StarWars-Universe.com
  14. « Présentation des comics Star Wars », sur StarWars-Universe.com
  15. « Présentation des romans Star Wars », sur StarWars-Universe.com

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externesModifier