Ouvrir le menu principal

Molla Bjurstedt

joueuse de tennis américaine

Molla Bjurstedt
(épouse Mallory)
Image illustrative de l’article Molla Bjurstedt
Molla Mallory en 1924
Carrière professionnelle
1912 – 1929[1]
Pays Drapeau de la Norvège Norvège
Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance
Oslo
Décès (à 75 ans)
Stockholm
Prise de raquette Droitière
Hall of Fame Membre depuis 1958
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 F (1) V (8)
Double 1/16 V (2)
Mixte 1/16 V (3)
Médailles olympiques
Simple 1

Anna Margarethe « Molla » Bjurstedt (née le 6 mars 1884 à Oslo – décédée le 22 novembre 1959 à Stockholm) est une joueuse de tennis américano-norvégienne des années 1910 et 1920. Elle est aussi connue sous son nom de femme mariée, Molla Bjurstedt-Mallory ou Molla Mallory[2].

Meilleure joueuse norvégienne de son époque, elle a décroché une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Stockholm en 1912.

Après avoir émigré aux États-Unis, elle a remporté huit titres à l'US Women's National Championship (actuel US Open), dont quatre consécutifs de 1915 à 1918. En 1929, à plus de 45 ans, elle y atteint encore les demi-finales, un record absolu dans une épreuve du Grand Chelem.

Molla Bjurstedt est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 1958.

Sommaire

Palmarès (partiel)Modifier

En simple damesModifier

En double damesModifier

En double mixteModifier

Parcours en Grand Chelem (partiel)Modifier

Si l’expression « Grand Chelem » désigne classiquement les quatre tournois les plus importants de l’histoire du tennis, elle n'est utilisée pour la première fois qu'en 1933, et n'acquiert la plénitude de son sens que peu à peu à partir des années 1950.

Parcours aux Jeux olympiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Premier et dernier matchs officiels connus
  2. à la suite de son mariage en septembre 1919 avec Franklin Mallory, un riche industriel new-yorkais
  3. Le principe du challenge round est abandonné : la tenante du titre n'est plus automatiquement qualifiée pour la finale, elle joue dès le début de la compétition de la même façon que ses concurrentes.
  4. a et b Mrs. Rogge, tennis champion of Norway (…) sur nytimes.com « Copie archivée » (version du 17 février 2013 sur l'Internet Archive)

Voir aussiModifier

NavigationModifier