Mohamed Salah Hamdi

général tunisien

Mohamed Salah Hamdi
محمد صالح الحامدي
Mohamed Salah Hamdi
Mohamed Salah Hamdi à l'enterrement de Mohamed Brahmi, en 2013.

Origine tunisienne
Allégeance Drapeau de la Tunisie Tunisie
Grade Général de corps d'armée
Commandement Chef d'état-major de l'Armée de terre (2013-2014)
Autres fonctions Commandant de l'École supérieure de guerre
Commandant des unités spéciales de l'armée
Attaché militaire à Tripoli
Conseiller à la Sécurité nationale du président de la République

Mohamed Salah Hamdi (arabe : محمد صالح الحامدي) est un général tunisien, chef d'état-major de l'Armée de terre entre 2013 et 2014.

BiographieModifier

Diplômé de l'Académie militaire de Fondouk Jedid, il effectue plusieurs stages à l'École supérieure de guerre, à l'Institut de défense nationale et à l'École d'état-major (États-Unis)[Laquelle ?][1]. En 1997, il obtient un brevet d'études militaires supérieures en France : il sort de la quatrième promotion du nouveau cursus du Collège interarmées de défense[2]. Il gravit par la suite les échelons de la hiérarchie militaire, assurant notamment le commandement des unités spéciales de l'armée[3].

Directeur de l'École supérieure de guerre entre 2007 et 2009[4], il commande la première mécanisée basée à Gabès en 2010 puis exerce la fonction d'attaché militaire auprès de l'ambassade de Tunisie à Tripoli en 2011[5]. Général de brigade[6], il succède à Rachid Ammar à la tête de l'armée de terre le , lorsqu'il est nommé général de corps d'armée[3]. Le , le ministère de la Défense confirme et accepte sa démission[7] ; il est remplacé par Ismaïl Fathali le 12 août[8].

Le , il est nommé conseiller à la sécurité nationale du président Kaïs Saïed[9]. Il quitte son poste quelques mois plus tard[10],[11].

RéférencesModifier

  1. « Profil : Général Mohamed Salah Hamdi, premier conseiller à la sécurité nationale auprès du président de la république », sur kapitalis.com, (consulté le 31 octobre 2019).
  2. « Mohamed Salah Hamdi succède à Rachid Ammar », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 24 juillet 2017).
  3. a et b « Tunisie : Mohamed Salah Hamdi succède à Rachid Ammar à la tête de l'armée de terre », sur kapitalis.com, (consulté le 24 juillet 2017).
  4. « Biographie de Mohamed Salah Hamdi », sur businessnews.com.tn, (consulté le 31 octobre 2019).
  5. « Qui est le général Mohamed Salah Hamdi ? », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le 30 octobre 2019).
  6. « Jeu de chaises musicales au sein de l'armée », sur kapitalis.com, (consulté le 24 juillet 2017).
  7. « Le ministère de la Défense confirme la démission du général Mohamed Salah Hamdi et l'accepte », sur businessnews.com.tn, (consulté le 24 juillet 2017).
  8. « Tunisie : Ismaïl Fathali nommé chef d'État-major de l'armée de terre », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 24 juillet 2017).
  9. « Tarek Bettaieb nouveau directeur du cabinet présidentiel, le général Hamdi à la Sécurité nationale, Rachida Ennaifar à la Communication, Nadia Akacha au Juridique et Tarek Hannachi au Protocole », sur leaders.com.tn, (consulté le 31 octobre 2019).
  10. « Le général de Brigade Mohamed Hamedi révèle les raisons de sa démission : "Je ne peux pas faire le figurant" », sur leaders.com.tn, (consulté le 1er avril 2020).
  11. « Démission de Mohamed Salah Hamdi », sur businessnews.com.tn, (consulté le 1er avril 2020).