Mohamed Daghbaji

fellaga tunisien

Mohamed Daghbaji (arabe : محمد الدغباجي), de son nom complet Mohamed Ben Salah Daghbaji, né en 1885 à Wadi Ezatoun et décédé le à El Hamma, est un fellaga tunisien, combattant de la résistance contre l'occupation française, et l'une des premières figures du mouvement national.

Mohamed Daghbaji
Mohamed Daghbagi.jpg
Mohamed Daghbaji lors de son arrestation
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Wadi Ezatoun
Décès
Nom dans la langue maternelle
محمد الدغباجيVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Mohamed Ben Salah DaghbajiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Né dans un village situé à une trentaine de kilomètres d'El Hamma, dans l'actuel gouvernorat de Gabès, il suit un service militaire dans l'armée française entre 1907 et 1910. Confronté au chômage, il choisit de réintégrer l'armée en 1915 mais déserte durant l'année suivante avec certains de ses camarades. Il participe alors à des attaques menées contre des camps militaires français dans le sud du pays. Les autorités du protectorat décident donc de les traquer.

Daghbaji mène notamment la révolte du avant de rejoindre un groupe de militants en Libye qui mène plusieurs opérations en Tunisie. Les autorités françaises le font juger par contumace par une cour martiale, le , et condamner à la peine de mort. Il est par la suite arrêté par les forces d'occupation italiennes, ramené en Tunisie et fusillé sur la place du souk de El Hamma le à l'âge de 39 ans.

HommagesModifier

En 2002, la Poste tunisienne émet un timbre-poste d'une valeur de 250 millimes à son effigie[1].

En 2016, Mohamed Ben Slama sort un album de douze chansons intitulé L’Épopée de Daghbaji en hommage au militant[2].

RéférencesModifier

  1. « Timbre no 1682 », sur tunisia-stamps.tn (consulté le 25 février 2018)
  2. Hamza Marzouk, « Tunisie – Culture : quand un artiste ressuscite Daghbaji », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le 25 février 2018)