Ouvrir le menu principal

Mohamed Boudrika

homme d'affaire marocain
Mohamed Boudrika
Naissance Drapeau : Maroc Casablanca, Maroc
Nationalité Drapeau du Maroc Marocain
Pays de résidence Drapeau du Maroc Maroc
Profession
Activité principale

Mohamed Boudrika, né le [1] à Casablanca (Maroc), est un homme d'affaires, politicien et dirigeant de football Marocain.

De 2012 à 2016 , il était président du Raja Club Athletic.

BiographieModifier

Titulaire seul un baccalauréat ! Supporter de longue date du Raja Club Athletic et ancien joueur des seniors du club, il en prend les rênes comme président à partir de 2012.

En 2013, il est décoré par le roi du Maroc après la Coupe du monde des clubs, à la suite du beau parcours du Raja dans cette compétition, qui termine finaliste face au Bayern Munich.

En 2014, il devient le vice-président de la Fédération royale marocaine de football. Lors d'un match du Raja contre le Maghreb de Fès, il se rend au virage « Curva-sud Magana », lieu où sont installés les ultras du Raja, où il fait monter un tifo avec les supporters.

Il traverse une période de controverse durant le début de la saison 2015/2016, notamment à cause des mauvais résultats de l'équipe et de sa mauvaise gestion de l'équipe première.

À la demande de la majorité du public rajaoui qui a critiqué la mauvaise gestion de Boudrika, il a quitté le Navire à la fin de la saison 2016 en laissant sa place à un politicien fortement critiqué Said Hesbane. L'année 2017 était très compliqué pour le Raja parce qu'il s'est avéré que Boudrika a laissé un Déficit de plus de 4 millions euros.

Vie privéeModifier

Boudrika est marié à une femme libanaise, elle aussi une bonne décoratrice. Il a trois enfants 2 garçons (Abdelali - Adam) et une fille (Meriem).

Dans son travail, c'est un homme qui se comporte avec intelligence avec les journalistes et les membres de la direction de son club. Agé de 28 ans au moment de son élection, c'est le plus jeune président de l'histoire du Raja , il a grandement amélioré la réputation du club à l'échelle mondiale, grâce aux nombreux titres gagnés et surtout au parcours phénoménal des verts au mondialito de 2013, et la finale jouée contre les champions d'Europe en titre, le Bayern Munich.

Palmarès comme présidentModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier