Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Mohammed El-Senussi.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Senussi.
Mohamed-es-Senoussi
Le Sultan Snoussi.jpg
Biographie
Décès

Mohammed es-Senoussi, mort le , est un sultan du nord de la Centrafrique.

Sommaire

BiographieModifier

Il est rattaché à la Famille El-Senussi.

 
Intérieur du tata.

Il dirige à partir de 1890 le Dar El-Kouti, dont la capitale est Ndélé, qui lui avait été confié par son oncle Rabah, succédant au sultan Kober[1]. Pour sceller cette suzeraineté, sa fille Khadija épousa Fadlallah, le fils de Rabah.

Il massacre l'expédition de Paul Crampel le .

Il fit édifier sur la colline surplombant la ville de Ndélé, un tata, son palais fortifié, à partir duquel il ravitaillait les marchés d'Afrique du Nord en esclaves[2].

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
 
Le sultan Mohamed el Senoussi en 1899 (photo prise par Toussaint Mercuri)

En 1889 une mission, partie d'Algérie, dirigée par Ferdinand de Béhagle et son second Toussaint Mercuri remonte le Congo vers le Tchad avec pour objectif de re nouer des liens d'amitié avec Rabah et Senoussi. De Béhagle sera assassiné par Rabah dans les jours qui suivirent leur contact. Toussaint Mercuri réussit à se lier d'amitié avec Senoussi qui acceptera pacifiquement la protection de la France (contrairement à son oncle Rabah).

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Mario J. Azevedo, Samuel Decalo, « Senoussi, Mohamed-es- (1850?-1911 ) », in Historical Dictionary of Chad, Rowman & Littlefield, 2018 (4e éd.), p. 473-474
  • Pierre Kalck, « Mohamed es-Senoussi (1850-1911) », in Hommes et Destins, Académie des Sciences d'Outre-Mer, Paris, 1975, p. 569-571
  • Émile Julien (capitaine), « Mohamed es-Senoussi et ses États », Bulletin de la société des recherches congolaises, 1925, no 7, p. 104-177 ; 1927, no 8, p. 55-122; 1928, no 9, p. 49-96 ; 1929, no 10, p. 45-88
  • Bernard Simiti, Le Dar-El-Kouti : Empire oubanguin de Senoussi (1890-1911), L'Harmattan, 2014, 140 p. (ISBN 9782336334806)
  • Ing-Na Touambona, Le règne du sultan Mohamed-Es-Senoussi (1890-1911), Université Panthéon-Sorbonne, Paris, 1973, 165 p. (mémoire de maîtrise d'Histoire)

Liens externesModifier