Mogette
Image illustrative de l’article Mogette
Mogettes de Vendée

Autre nom mojette, mojhette, monjhette ou rognon de Pont-l’Abbé-d’Arnoult
Lieu d’origine Vendée
Type de produit haricot
Classification IGP depuis le 9 octobre 2010
Festivité Chaque année, grande fête de la mogette à Saint-Sulpice-d'Arnoult

La mogette, parfois orthographiée mojette, mojhette ou monjhette (écriture en saintongeais), est un haricot blanc sec de l’espèce Phaseolus vulgaris, et plus spécialement appartenant à quelques variétés en premier lieu desquelles le « lingot ». La mogette est très populaire dans tout le centre-ouest de la France et particulièrement en Vendée où elle fait l'objet d'une Indication géographique protégée.

Histoire et étymologieModifier

Originaire du Nouveau Monde, le haricot a été introduit en France au XVIe siècle. Différentes appellations lui sont conférées selon les régions. Dans l’ouest de la France, c’est le terme « mojhette » qui a été couramment adopté pour désigner ce haricot blanc. Il a en effet remplacé la mongette (Vigna unguiculata), une graine très voisine[1] plutôt cultivée dans la partie sud de la France mais le terme mongette et ses dérivés ont été conservés en occitan (mongeta) et dans les langues locales comme le poitevin (moujhette). Dans l'ouest de la France, le haricot a pu remplacer dans l'alimentation populaire d'autres légumes secs telles que la gesse (Lathyrus cicera, jarosse), la lentille et le pois[2] qui était alors consommé sec (pois cassé)[1].

Mongette serait un « diminutif du provençal monje « moine », monja « nonne », équivalent du français moine. Ce nom a pu être donné au haricot par référence à la couleur de ses grains et à leur disposition régulière dans la cosse »[3], (c'est donc un analogue de religieuse et nonnette également utilisés en alimentation pour d'autres produits présentés en groupes réguliers). On dit aussi moujhette verte pour les haricots verts en poitevin.

Le haricot est devenu un produit traditionnel, ancré dans le patrimoine gastronomique français. L’implantation du haricot a conduit au cours du temps au développement de variétés locales spécifiques, notamment dans les régions de l’ouest de la France. Ainsi, une variété locale, le rognon de Pont-l'Abbé-d'Arnoult, a pu être décrite et protégée par des passionnés, après plus de dix ans de travail de sélection avec différents organismes agricoles[réf. nécessaire]. Elle est aussi très souvent cultivée dans les anciennes provinces d'Anjou, Saintonge, Aunis et Bas-Poitou, où elle est appelée moujhette piate, haricot plus plat que les haricots cocos ou les michelets et plus généreux au kilogramme. À condition d'être récoltée « demi-sec  », elle y est considérée comme un délice.

La mogette de Vendée a obtenu le le label d’indication géographique protégée (IGP), qui garantit une protection de la dénomination "Mogette de Vendée" sur tout le territoire de l'Union européenne[4].

RécolteModifier

Récolte en secModifier

 
Batteuse à haricots, 1920, Musée Dufresne.

Elle peut être réalisée à la main ou à la moissonneuse-batteuse. Traditionnellement, on récoltait les pieds de haricots à la main et on les mettait à sécher suspendus sous un abri bien ventilé. Après quelques semaines de séchage, on procédait au battage au fléau ou avec une batteuse spéciale.

Voir Haricot#Récolte

Récolte en demi-secModifier

C'est le type de récolte préféré des connaisseurs. Selon la régularité de la maturité, on récolte gousse par gousse ou bien par pieds complets. Les différentes opérations sont souvent réalisées manuellement lorsque les grains sont encore tendres (50% d'humidité). Pour la vente, les plantes peuvent être arrachées à la machine, puis les gousses « plumées » à la main. Ces gousses sont ensuite souvent vendues en sacs aérés assez volumineux.

On récolte donc des haricots en gousses qui doivent être écossées manuellement sans attendre comme pour le coco de Paimpol demi-sec.

CuisineModifier

 
Mogettes cuites, servies avec de la viande.

Spécialité culinaire de Vendée et des Deux-Sèvres, elle se déguste traditionnellement avec le Jambon de Vendée, ou encore bien chaude sur une tartine grillée frottée à l'ail et bien beurrée (grillée de mogette) ou froide en salade. Dans les Charentes, où elle est cuisinée différemment, elle se consomme aussi avec des couennes et une salade de pissenlit à l'huile de noix. D'autres recettes des Charentes et du sud du Poitou peuvent être considérées comme un ragoût de haricot incorporent ail, bouquet garni, un oignon et une tomate écrasée[5]

La « mojhette de Pont-l'Abbé-d'Arnoult », ou « rognon de Pont-l’Abbé-d’Arnoult », se cultive dans la vallée de l’Arnoult, en Charente-Maritime.

Dans la cuisine angevine et chinonaise, elle accompagne la fouée.

Elle est encore plus appréciée récoltée « demi-sèche ». Dans ce cas, elle est récoltée (et vendue) en gousses à écosser. Après écossage, elle peut être cuisinée immédiatement ou congelée sans altération de goût. Dans ce dernier cas, il n'y pas non plus évidemment à réhydrater les graines avant utilisation.

Localisation géographique concernant l'Indication géographique protégée de la mogette de VendéeModifier

Les communes de la Loire-AtlantiqueModifier

13 communes sont concernées dans la Loire-Atlantique : Corcoué-sur-Logne, Geneston, Legé, La Limouzinière, La Marne, Montbert, Paulx, La Planche, Saint-Colomban, Saint-Étienne-de-Mer-Morte, Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, Touvois et Vieillevigne[6]

Les communes de la VendéeModifier

222 communes sont concernées dans la Vendée : Aizenay, Antigny, Apremont, Aubigny, Auzay, Bazoges-en-Paillers, Bazoges-en-Pareds, Beaufou, Beaulieu-sous-la-Roche, Beaurepaire, Belleville-sur-Vie, Benet, La Bernardière, Bessay, La Boissière-de-Montaigu, La Boissière-des-Landes, Boufféré, Bouillé-Courdault, Boulogne, Le Boupère, Bourneau, Bournezeau, La Bretonnière-la-Claye, Breuil-Barret, Les Brouzils, La Bruffière, La Caillère-Saint-Hilaire, Cezais, Chaillé-sous-les-Ormeaux, Chaix, La Chaize-le-Vicomte, Challans, Chambretaud, Le Champ-Saint-Père, Chantonnay, La Chapelle-Achard, La Chapelle-aux-Lys, La Chapelle-Hermier, La Chapelle-Palluau, La Chapelle-Thémer, Charzais, Chasnais, La Châtaigneraie, Château-Guibert, Les Châtelliers-Châteaumur, Chauché, Chavagnes-en-Paillers, Chavagnes-les-Redoux, Cheffois, La Claye, Les Clouzeaux, Coëx, La Copechagnière, Corpe, La Couture, Cugand, Curzon, Dissais, Doix, Dompierre-sur-Yon, Les Epesses, Les Essarts, Falleron, Faymoreau, La Ferrière, La Flocellière, Fontaines, Fontenay-le-Comte, Fougeré, Foussais-Payré, Froidfond, La Garnache, La Gaubretière, La Genétouze, Le Girouard, Le Givre, Grand'Landes, La Guyonnière, L'Herbergement, Les Herbiers, L'Hermenault, La Jaudonnière, Lairoux, Landeronde, Les Landes-Genusson, Le Langon, Liez, Loge-Fougereuse, Luçon, Les Lucs-sur-Boulogne, Maché, Les Magnils-Reigniers, Maillezais, Mareuil-sur-Lay-Dissais, Marillet, Marsais-Sainte-Radégonde, Martinet, La Meilleraie-Tillay, Menomblet, La Merlatière, Mervent, Mesnard-la-Barotière, Monsireigne, Montournais, Montreuil, Mormaison, Mortagne-sur-Sèvre, La Mothe-Achard, Mouchamps, Mouilleron-en-Pareds, Mouilleron-le-Captif, Moutiers-les-Mauxfaits, Moutiers-sur-le-Lay, Mouzeuil-Saint-Martin, Nalliers, Nesmy, Nieul-le-Dolent, Nieul-sur-l'Autise, L'Oie, L'Orbrie, Oulmes, Palluau, Payré-sur-Vendée, Péault, Petosse, Les Pineaux, Pissotte, Le Poiré-sur-Velluire, Le Poiré-sur-Vie, La Pommeraie-sur-Sèvre, Pouillé, Pouzauges, Puy-de-Serre, La Rabatelière, Réaumur, La Réorthe, Rocheservière, La Roche-sur-Yon, Rochetrejoux, Rosnay, Saint-André-d'Ornay, Saint-André-Goule-d'Oie, Saint-André-Treize-Voies, Saint-Aubin-des-Ormeaux, Saint-Aubin-la-Plaine, Saint-Avaugourd-des-Landes, Sainte-Cécile, Saint-Christophe-du-Ligneron, Saint-Cyr-des-Gâts, Saint-Cyr-en-Talmondais, Saint-Denis-la-Chevasse, Saint-Étienne-de-Brillouet, Saint-Étienne-du-Bois, Sainte-Flaive-des-Loups, Sainte-Florence, Saint-Florent-des-Bois, Saint-Fulgent, Sainte-Gemme-la-Plaine, Saint-Georges-de-Montaigu, Saint-Georges-de-Pointindoux, Saint-Germain-l'Aiguiller, Saint-Germain-de-Prinçay, Sainte-Hermine, Saint-Hilaire-de-Loulay, Saint-Hilaire-des-Loges, Saint-Hilaire-de-Voust, Saint-Hilaire-du-Bois, Saint-Hilaire-le-Vouhis, Saint-Jean-de-Beugné, Saint-Juire-Champgillon, Saint-Julien-des-Landes, Saint-Laurent-de-la-Salle, Saint-Laurent-sur-Sèvre, Saint-Malô-du-Bois, Saint-Mars-des-Prés, Saint-Mars-la-Réorthe, Saint-Martin-de-Fraigneau, Saint-Martin-des-Fontaines, Saint-Martin-des-Noyers, Saint-Martin-des-Tilleuls, Saint-Martin-Lars-en-Sainte-Hermine, Saint-Mathurin, Saint-Maurice-des-Noues, Saint-Maurice-le-Girard, Saint-Médard-des-Prés, Saint-Mesmin, Saint-Michel-le-Cloucq, Saint-Michel-Mont-Mercure, Saint-Paul-en-Pareds, Saint-Paul-Mont-Penit, Sainte-Pexine, Saint-Philbert-de-Bouaine, Saint-Philbert-du-Pont-Charrault, Saint-Pierre-du-Chemin, Saint-Pierre-le-Vieux, Saint-Prouant, Saint-Sornin, Saint-Sulpice-en-Pareds, Saint-Sulpice-le-Verdon, Saint-Valérien, Saint-Vincent-Puymaufrais, Saint-Vincent-Sterlanges, Saint-Vincent-sur-Graon, Saligny, Sérigné, Sigournais, Simon-la-Vineuse, Le Tablier, Tallud-Sainte-Gemme, La Tardière, Thiré, Thorigny, Thouarsais-Bouildroux, Tiffauges, Treize-Septiers, Treize-Vents, Velluire, Venansault, Vendrennes, La Verrie, Vouvant et Xanton-Chassenon.

FolkloreModifier

Tous les ans en septembre, se tient à Saint-Sulpice-d'Arnoult en Charente Maritime la grande fête de la mojhette, où quelque 50 tonnes de haricots sont négociées. Une autre se tient aux Brouzils (Vendée) tous les 2e dimanche d'octobre. En Poitou l'invention de la mogette est parfois attribuée à la fée Mélusine[2] qui vivait dans les châteaux de Vouvant et de Lusignan.

Notes et référencesModifier

  1. a et b François Couplan, « La mongette (Vigna unguiculata) », sur Plantes sauvages comestibles et médicinales (consulté le 7 avril 2021)
  2. a et b « Harocot nain Mogex », sur Graines Baumaux (consulté le 8 avril 2021)
  3. « Mogette », sur CNRTL ortholang (consulté le 7 avril 2021)
  4. ec.europa.eu, .
  5. « La mogette vendéenne », sur satoriz (consulté le 7 avril 2021)
  6. On peut remarquer que ces communes se situent dans l'ancien pays des Marches séparantes de Bretagne et du Poitou dont l'organisation tenait des deux provinces à la fois sous l'Ancien-Régime.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier