Moctar Ouane

homme politique malien

Moctar Ouane
Illustration.
Moctar Ouane en 2009.
Fonctions
Premier ministre du Mali
(transition)

(7 mois et 26 jours)
Président Bah N'Daw (transition)
Gouvernement Ouane I et II
Prédécesseur Boubou Cissé (indirectement)
Successeur Choguel Kokalla Maïga (indirectement, transition)
Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale

(6 ans, 11 mois et 4 jours)
Président Amadou Toumani Touré
Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga
Modibo Sidibé
Gouvernement Issoufi Maïga
Sidibé I et II
Prédécesseur Lassana Traoré
Successeur Soumeylou Boubèye Maïga
Biographie
Nom de naissance Moctar Ouane
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Bidi (Soudan français)
Nationalité Malienne
Diplômé de Université de Dakar
École nationale d'administration
Profession Diplomate

Moctar Ouane
Premiers ministres du Mali

Moctar Ouane, né le à Bidi (Soudan français, actuel Mali), est un homme d'État malien. Il est Premier ministre de transition du 28 septembre 2020 au 24 mai 2021, date de son renversement par un coup d’État militaire.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Né le à Bidi dans le centre du pays, il est licencié d'une maîtrise de Relations internationales de l'Université de Dakar en 1982. Il étudie ensuite à l'École nationale d'administration de 1992 à 1993[1].

Carrière professionnelleModifier

De 1995 à 2002, il est l’ambassadeur du Mali aux Nations unies[1].

Il devient en 2016 délégué général à la paix et à la sécurité de la Commission de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa)[1].

Parcours politiqueModifier

Il est nommé ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale le dans le gouvernement d’Ousmane Issoufi Maïga[2]. Il est reconduit à ce poste par le président Amadou Toumani Touré dans les gouvernements de Modibo Sidibé du 3 octobre 2007[3] et du 9 avril 2009[4]. Il est réputé comme étant un « homme intègre et respecté »[5].

Après le renversement du président de la République Ibrahim Boubacar Keïta et de son gouvernement lors du coup d'État de 2020 au Mali, est nommé Premier ministre de transition le 27 septembre 2020. Il prend ses fonctions le lendemain[6],[7]. Initialement attendu pour le 29 septembre, le gouvernement est finalement formé le 5 octobre[8].

Le 14 mai 2021, Moctar Ouane présente la démission du gouvernement. Il est chargé le jour même de former un nouveau cabinet plus inclusif[9]. Le gouvernement Moctar Ouane II est présenté le 24 mai 2021. Celui-ci se caractérise par la mise à l'écart de certains membres de l'ex-CNSP, Bah N’Daw et le Premier ministre sont interpelés puis conduits sous escorte militaire à Kati peu après[10],[11]. Le lendemain, le colonel Assimi Goïta annonce avoir « démis de leurs prérogative » le président et le Premier ministre, qu’il accuse de « sabotage » de la transition ; il leur reproche d'avoir formé un nouveau gouvernement sans se concerter avec lui alors que la charte de la transition lui confère un droit de regard sur le choix des ministres de la Défense et de la Sécurité, des portefeuilles qui étaient détenus par ses alliés Camara et Koné[12],[13]. Le 26 mai, Moctar Ouane annonce au médiateur de la CEDEAO, l'ancien président nigérian Goodluck Jonathan, qu'il a démissionné[14]. Il est libéré dans la foulée[15].

En août 2021, la Cour de justice de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) demande aux autorités maliennes de lui justifier la résidence surveillée de Moctar Ouane et Bah Ndaw, privés de liberté depuis le 24 mai 2021[16].

Vie privéeModifier

Marié, il est père de trois enfants.

Il parle le français et l'anglais, de même que le peul et le bambara[17].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Mali : Moctar Ouane nommé Premier ministre de transition  », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le ).
  2. Décret n°04-141/P-RM du 2 mai 2004
  3. décret n° 07-383/p-rm du 3 octobre 2007
  4. Décret N°09-00157/P-RM du 9 avril 2009
  5. « Crise. Moctar Ouane, un “homme intègre et respecté” nommé Premier ministre du Mali », sur Courrier international, (consulté le ).
  6. « Prise de fonctions du Premier ministre de transition Moctar Ouane », sur VOA, VOAAfrique (consulté le ).
  7. « Mali: l'ex-ministre Moctar Ouane nommé premier ministre de transition », lefigaro, (ISSN 0182-5852, consulté le ).
  8. « Mali: le nouveau gouvernement de transition nommé, des militaires aux postes stratégiques », sur RFI, RFI, (consulté le ).
  9. « Mali : démission du gouvernement, le Premier ministre Moctar Ouane reconduit », sur www.jeuneafrique.com, Jeune Afrique, (consulté le ).
  10. « Mali : Bah N’Daw et Moctar Ouane arrêtés », sur jeuneafrique.com, (consulté le ).
  11. « Au Mali, le premier ministre emmené par des soldats après avoir formé un gouvernement », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. Isabelle Labeyrie, « Nouveau coup d'État au Mali : le vice-président prend le pouvoir », sur francetvinfo.fr, (consulté le ).
  13. « Bah N’Daw et Assimi Goïta : comment la transition malienne a basculé », sur jeuneafrique.com, (consulté le ).
  14. « Mali: le président et le premier ministre de transition ont démissionné », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  15. « Mali: les militaires libèrent les dirigeants arrêtés et reprennent les commandes », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le ).
  16. Radio France International, « Mali: la Cour de justice de la Cédéao réclame des informations sur la situation de Moctar Ouane et Bah Ndaw », sur rfi.fr, (consulté le ).
  17. « Moctar Ouane, un diplomate de carrière pour conduire le gouvernement de transition au Mali », sur TV5MONDE, (consulté le ).