MoD Boscombe Down

aéroport britannique

Base aérienne de Syerston

MoD Boscombe Down
RAF Boscombe Down
Air Force Ensign of the United Kingdom.svg
MoD Boscombe Down, en 2016
MoD Boscombe Down, en 2016
Cocarde
Localisation
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Unités basées 744 Naval Air Squadron
Ville Amesbury
Date d'ouverture 1917 - présent
Coordonnées 51° 09′ 27″ nord, 1° 44′ 49″ ouest
Altitude 123,7 m (406 ft)
Informations aéronautiques
Code OACI EGDM
Type d'aéroport Base aérienne Royal Air Force et QinetiQ
Gestionnaire Ministère de la Défense
Pistes
Direction Longueur Surface
05/23 3 205 m (10 515 ft) Asphalte et Béton
17/35 2 092 m (6 864 ft) Asphalte et Béton
05N/23N 766 m (2 513 ft) Asphalte
05S/23S 564 m (1 850 ft) Herbe
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
MoD Boscombe Down RAF Boscombe Down
Géolocalisation sur la carte : Angleterre
(Voir situation sur carte : Angleterre)
MoD Boscombe Down RAF Boscombe Down

Le MoD Boscombe Down (ex-Royal Air Force Boscombe Down ou RAF Boscombe Down (ICAO : EGDM) est une base aérienne de la Royal Air Force à la périphérie sud-est de la ville d'Amesbury, dans le Wiltshire, en Angleterre.

Elle abrite un site d'essais d'avions militaires géré par QinetiQ, la société de défense privée créée dans le cadre de l'éclatement de la Defense Evaluation and Research Agency (en) (DERA) en 2001 par le ministère britannique de la Défense (MoD).

HistoriqueModifier

OrigineModifier

La base a été initialement conçue, construite et exploitée sous le nom de Royal Air Force Boscombe Down, plus communément connue sous le nom de RAF Boscombe Down en 1917 et a fonctionné comme une station de dépôt d'entraînement du Royal Flying Corps. Il a formé des équipages pour des rôles opérationnels en France pendant la Première Guerre mondiale.

Première guerre mondialeModifier

Lorsque les États-Unis sont entrés en guerre en avril 1917, le Royal Flying Corps a commencé à former le personnel au sol et le personnel navigant de la section de l'aviation de l'United States Army. En 1918, le 166th Aero Squadron (en) et le 188th Aero Squadron étaient présents.[1] À la fin de la guerre en novembre 1918, l'aérodrome est devenu une unité de stockage d'avions jusqu'en 1920, date à laquelle il a fermé et le site est redevenu agricole[2].

Entre-deux-guerresModifier

En 1930, le site a rouvert sous le nom de Royal Air Force Boscombe Down, une station de bombardiers du commandement de la défense aérienne de Grande-Bretagne, l'ancêtre du RAF Fighter Command. La première unité à opérer à partir du nouvel aérodrome fut le No. 9 Squadron RAF (en) qui commença à exploiter le bombardier lourd Vickers Virginia (en) le . Une deuxième unité, le No. 10 Squadron RAF, arriva le et exploita également le Handley Page Heyford. De nombreux autres escadrons y furent hébergés jusqu'en 1939.

Second Guerre mondialeModifier

 
Le personnel travaille sur un Gloster Meteor F.3 à Boscombe Down pendant la Seconde Guerre mondiale

L'Aeroplane and Armament Experimental Establishment (A&AEE) est arrivé de la RAF Martlesham Heath, Suffolk, le , peu après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Ce déménagement a marqué le début d'A&AEE Boscombe Down et de la recherche et des essais d'avions à utiliser par les forces armées britanniques un rôle qu'il a conservé au 21e siècle.

Après-guerreModifier

Durant la guerre froide la station a testé l'English Electric P 1, précurseur de l'English Electric Lightning, le Folland Gnat, le Hawker p. 1067 (le prototype Hawker Hunter), le Westland Wyvern et le BAC TSR-2. Une partie de la base a également été utilisée par la RAF Institute of Aviation Medicine (en).

Avec la fin de la guerre froide, le site a été rebaptisé Aircraft and Armament Evaluation Establishment (AAEE) en 1992. Tous les travaux expérimentaux ont été transférés à la Defense Research Agency (DRA). La responsabilité du site est passée du directeur des achats du ministère de la Défense à la Defence Test and Evaluation Organisation (DTEO) en 1993, qui a fusionné avec la Defence Evaluation and Research Agency (en) (DERA) en 1995[3].

ActuellementModifier

À la suite de la création de QinetiQ en 2001, un accord de partenariat à long terme de 25 ans a été conclu avec le ministère de la Défense, couvrant 16 sites, dont Boscombe Down. En vertu de l'accord, Boscombe Down reste un aérodrome militaire gouvernemental, mais est exploité par QinetiQ au nom du MoD. Le Joint Test and Evaluation Group (JTEG) a été créé sous le contrôle du RAF Air Command (en) et, avec QinetiQ, forme le Air Test and Evaluation Center (ATEC).

À partir du , Boscombe Down est devenu le siège du Joint Aircraft Recovery and Transportation Squadron (en) (JARTS) qui a été combiné à partir des deux éléments de la Royal Navy et de la Royal Air Force qui étaient responsables des mouvements d'avions et de la gestion post-crash.

En octobre 2007, il a été annoncé que RAF Boscombe Down deviendrait un aérodrome de Quick Reaction Alert (QRA) offrant une couverture de chasseurs d'attaque 24 heures sur 24 pour le sud et le sud-ouest de l'espace aérien britannique.

Unités de la base aérienneModifier

 
Un Avro RJ100 exploité par QinetiQ à Boscombe Down en 2016

Les unités volantes et non volantes suivantes sont basées au MoD Boscombe Down.

No. 1 Group RAF (en) (combat aérien)

No. 2 Group RAF (en) (soutien au combat aérien)

No. 22 Group RAF (en) (entraînement)

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Liens internesModifier