Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mithridate.

Mithridate III
Illustration.
Titre
Roi des Parthes
Prédécesseur Phraatès III
Successeur Orodès II
Biographie
Dynastie Arsacides
Date de décès
Père Phraatès III

Mithridate III de Parthie est un roi arsacide des Parthes de 58 à 54 av. J.-C.

BiographieModifier

Fils du roi Phraatès III, il participe avec ses frères et notamment Orodès au complot qui se termine par le meurtre de leur père (56 av. J.-C.).

Nommé roi, il est déposé et banni par les nobles après quatre ans de règne, en raison de sa cruauté.

« Les principaux du royaume que dirigeait le Grand vizir (Suréna), jeune et énergique génie, s’étaient débarrassés déjà de Mithridate, en mettant Orodès (Arsace XIV) à sa place[1]. »

Mithridate décide alors de faire cause commune avec les Romains. Il se rend au camp de Gabinius, proconsul de Syrie, qui s'était empressé de passer l'Euphrate à la tête de ses légions dès l'annonce du meurtre de Phraatès III.

« Tout promettait le succès à l’entreprise du proconsul, quand soudain l’ordre lui vint de s’en aller rétablir le roi d’Égypte, à main armée, sur son trône d’Alexandrie. Il lui fallut obéir, mais dans l’espoir d’un prompt retour, il invita le prince dépossédé, qui lui demandait assistance, à commencer seul les hostilités[1]. »

Ce que fait Mithridate : Babylone, Séleucie du Tigre se déclarent pour lui et tombent sans combats. Mais Suréna reprend cette dernière ville, montant lui-même à l’assaut, et se faisant voir le premier sur le rempart. Mithridate, assiégé et affamé dans Babylone, finit par se rendre.

Il est alors exécuté sur l'ordre de son frère Orodès II[2].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Theodor Mommsen, L'histoire romaine à Rome, § IX.
  2. Justin, Abrégé des histoires philippiques, Livre 42.

BibliographieModifier