Ouvrir le menu principal

Mister T.

acteur américain
(Redirigé depuis Mister T)
Mister T.
Description de cette image, également commentée ci-après
Mister T pendant son discours au WWE Hall of Fame en 2014
Nom de naissance Laurence Tureaud
Surnom Mister T., Mr. T.
Naissance (67 ans)
Chicago, Illinois, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur, catcheur, lutteur
Films notables Rocky 3 : L'Œil du tigre
Agent zéro zéro
Séries notables Agence tous risques
Mister T.

Laurence Tureaud, dit Mister T. (ou Mr. T. ; en anglais Mr. T, sans point après le T), est un acteur et catcheur nord-américain, né le à Chicago dans l'Illinois. Il est célèbre pour ses rôles dans des séries télévisées des années 1980 telles que L'Agence tous risques et pour son rôle de Clubber Lang dans le film Rocky 3 : L'Œil du tigre.

BiographieModifier

Après avoir tenté de former une coiffure en forme de T, il arbore la crête des guerriers mandingues. Il souhaite ainsi affirmer ses racines africaines. Il a par ailleurs déclaré que le poids de ses bijoux l'aidait à comprendre la souffrance endurée par ses ancêtres esclaves.

Il a commencé sa carrière comme garde du corps pour des personnalités du show-business (dont Mohamed Ali, Michael Jackson, Steve McQueen, Leon Spinks, Joe Frazier ou encore Diana Ross) et videur dans des night-clubs pendant environ dix ans. Une de ses spécificités est d'arborer une accumulation de colliers en or qui, selon la légende, proviendraient des clients perturbateurs et récalcitrants des clubs où il travaillait. C'est à cette période qu'il crée son personnage de Mister T. Il expliquera par la suite que ce nom était destiné à inspirer d'emblée le respect que son père, son oncle, ou encore son frère vétéran de la guerre du Vietnam, n'ont jamais connu, étant systématiquement appelés « boy » en sa présence.[1]

Il est repéré par Sylvester Stallone pour interpréter Clubber Lang dans Rocky 3 : L'Œil du tigre. Son rôle de boxeur agressif et arrogant l'impose aux yeux du grand public. Ce rôle lui permettra d'enchaîner avec celui de Barracuda dans une des séries phares des années 1980, Agence tous risques.

Très populaire, il interprète souvent son propre rôle à la télévision ou au cinéma. Il a fait l'objet d'une série animée portant son nom, réalisée en 1983.

Il est apparu également en star invitée dans le premier épisode de la sixième saison d'Arnold et Willy (Mr. T and mr. t, en V.O, ou T Majuscule et t minuscule en V.F.).

Dans les années 1990, il est le héros d'une bande dessinée éponyme où il se bat contre des criminels et aide les jeunes en difficulté – ce qui fait partie de ses chevaux de bataille dans sa vie, comme le dit d'ailleurs une de ses formules devenues célèbres : « Don't be a fool, stay in school » (traduisible par « Ne fais pas le guignol, reste à l'école »). Il milite, en effet, en faveur de l'éducation pour les jeunes.

Il connaît une période difficile en 1995, étant atteint d'un cancer (un lymphome des cellules “T”, ironiquement), dont il guérit néanmoins. Il fait un retour remarqué en en tant que coach dans l'émission de télé-réalité I Pity the Fool (TV Land), où il aide des gens en difficulté dans différents domaines. Il apparaît en 2009 sur les écrans belges, dans une émission de cuisine sur RTLTVI aux côtés de Guillaume Veyrat.

Bien que s'étant vu proposer un caméo dans le film L'Agence tous risques, adapté de la série du même nom, il a refusé[2], au contraire de Dwight Schultz et Dirk Benedict, trouvant ridicule d'apparaître furtivement à l'arrière-plan dans le rôle qui a fait sa renommée, et a même porté plainte pour usurpation de son image (Quinton Jackson, jouant le rôle de Barracuda dans le film, ayant été choisi pour sa ressemblance physique avec Mr. T, et ayant adopté pour l'occasion sa coupe mohawk caractéristique). Il estimait en outre que le film n'était pas fidèle à l'esprit de la série, laquelle était conçue pour un public familial, avec des scènes violentes toujours théâtralisées et édulcorées.

En 2017 il participe à la célèbre émission Dancing with the Stars au cours de la 24e édition.

Carrière dans le catchModifier

 
Mr. T en 2009.

Mister T. a aussi participé aux deux premiers WrestleMania (grand show de catch organisés par la World Wrestling Federation), faisant un match aux côtés de Hulk Hogan en battant Roddy Piper et Paul Orndorff[3]. L'année suivante, il a participé à WrestleMania II, battant Roddy Piper dans un combat de boxe[4].

Hulk Hogan a écrit dans son autobiographie que Mr. T avait sauvé l'événement principal de WrestleMania I, opposant leur duo d'une part, au duo formé par "Rowdy" Roddy Piper et "Mr. Wonderful" Paul Orndorff d'autre part ; quand il est arrivé, la sécurité refusait l'accès au bâtiment à son entourage, et M. T était prêt à annuler sa participation, jusqu'à ce que Hogan aille lui parler personnellement pour l'en dissuader. Piper a déclaré que lui et d'autres collègues lutteurs détestaient M. T parce qu'il n'était qu'un acteur, n'ayant jamais fait ses preuves comme lutteur professionnel.

Restant à la WWF, Mr. T est devenu un « boxeur WWF » spécial à l'instar de son personnage dans Rocky 3. Le 1er mars 1986, il a affronté "Cowboy" Bob Orton au Saturday Night Main Event, sur NBC. Cette démonstration de boxe a abouti à un autre match de boxe contre Roddy Piper lors du WrestleMania II. En 1987 Mr. T est retourné à la World Wrestling Federation comme arbitre spécial invité, face à des stars comme The Honky Tonk Man.

Le 21 juillet 1989, M. T. a fait une apparition au World Class Championship Wrestling, secondant Kerry Von Erich. Cinq ans plus tard, en Octobre 1994, à l'Halloween Havoc de WCW, Mr. T réapparaissait comme arbitre spécial pour un match Hulk Hogan / Ric Flair. Puis il s'est remis à combattre, affrontant Kevin Sullivan au Starrcade de cette année. Sept ans plus tard, Mr. T est apparu le 19 novembre 2001 à WWF Raw.

Le 17 mars 2014, la WWE annonce qu'il sera intronisé au WWE Hall of Fame, le « temple de la renommée » de cette fédération, qui existe pour remercier les catcheurs et autres personnalités ayant contribué au développement de cette compagnie[5]. Son discours d'acceptation lors de la cérémonie est très atypique puisqu'il y rend surtout hommage à sa mère et aux mères en général (prononçant le mot « mother » 73 fois, avant d'être interrompu, ayant largement dépassé le temps alloué[6]).

Participation à des campagnes publicitairesModifier

En 2009, il prend part à une campagne de publicité pour le jeu World of Warcraft (grenade punk/mohawk grenade).

Une autre campagne publicitaire, pour les barres Snickers, a déclenché une vive polémique en 2008 : l'une des réclames, montrant un homme pratiquant la marche rapide, mitraillé de barres Snickers par Mr. T à bord d'un véhicule de l'armée de terre des USA (avec une mitrailleuse artisanale, clin d'oeil à la série Agence tous risques) en raison du déhanché prononcé caractéristique de cette discipline, fustigée pour son aspect ridicule et peu viril (Mr. T hurle au marcheur : « You're a disgrace to the man race! », soit « Tu es un déshonneur pour la race des coureurs ! » – avec un jeu de mots basé sur le double sens du mot “race” –, ou encore : « It's time to run like a real man! », soit « Il est temps de courir comme un vrai homme ! », le slogan de la campagne étant « Get some nuts », soit « Il vous faut des noisettes »), a été retirée suite à une plainte de l'association Human Rights Campaign (pourtant basée aux USA, alors que la campagne n'a été diffusée qu'au Royaume Uni) au motif qu'elle dénigrerait les personnes homosexuelles. Mr. T lui-même s'en est ému et a tenu à personnellement mettre les choses au clair, lisant une lettre écrite de sa propre initiative à l'émission de Bill O'Reilly, où il insistait sur le caractère délibérément outrancier de cette représentation, affirmait n'avoir jamais eu l'intention de dénigrer qui que ce soit hormis les imbéciles (« I've been pitying fools for 28 years, and it's never personal! », soit : « Cela fait 28 ans que je fustige les imbéciles, et ce n'est jamais personnel ! »), et déplorait l'évolution du politiquement correct, donnant désormais une importance disproportionnée à des mises en scène clairement humoristiques qui par le passé auraient fait rire sans arrière pensée.[7],[8]

Vie personnelleModifier

Mister T. est un chrétien évangélique. Après l'ouragan Katrina, il a renoncé à presque tout son or, l'une de ses marques d'identification ; ayant personnellement aidé au nettoyage, il a par la suite déclaré : « En tant que chrétien, quand je voyais d'autres personnes perdre leur vie et perdre leurs terres et leurs biens [...] je sentais que ce serait, pour moi, un péché envers Dieu de continuer à porter mon or. Je sentais que ce serait insensible et irrespectueux envers les gens qui ont tout perdu, alors j'ai arrêté de porter mon or. »[9]

Il a été marié à Phillys Clark.

Il a eu trois enfants : Lesa Tureaud (née en 1971), Erika Tureaud (née en 1979) et Laurence Tureaud (né en 1986).

FilmographieModifier

 
Nancy Reagan et Mr. T lors du Noël 1983.

CinémaModifier

TélévisionModifier

Clips et publicitésModifier

Voix françaisesModifier

En France, Mister T. a été majoritairement doublé par Henry Djanik depuis la série L'Agence tous risques. Il a également été doublé par Pierre Garin dans Rocky 3.

Notes et référencesModifier

  1. (en) festreviews, « Happy Birthday: Mr. T », sur Festival Reviews, (consulté le 4 avril 2019)
  2. [1]
  3. (en) « The Netcop Retro Rant For Wrestlemania I », sur 411mania
  4. (de) « WWF WrestleMania II - "What The World Is Coming To" (Halle 1) », sur CageMatch
  5. (en) « Mr. T Inducted into WWE Hall of Fame », (consulté le 18 mars 2014)
  6. « Mr. T says the word mother 73 times in WWE Hall of Fame speech », sur www.metro.us (consulté le 4 avril 2019)
  7. (en) « Mars pulls Mr. T Snickers ad over gay row », sur news.sky.com (archivé sur archive.org) (consulté le 30 décembre 2017)
  8. Amy Proctor, « O'Reilly Interviews Mr. T About Snickers Commerical », (consulté le 30 décembre 2017)
  9. (en) « "Mr T Gives Up His Gold For Katrina Victims". February 25, 2009 », sur http://news.sky.com/,
  10. www.getsomenuts.tv

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :