Missionnaires eucharistiques de Nazareth

Missionnaires eucharistiques de Nazareth
Image illustrative de l’article Missionnaires eucharistiques de Nazareth
Sustinui qui consolaretur
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale
par Jean XXIII
Institut congrégation religieuse
Type contemplatif et apostolique
But adoration eucharistique en esprit de réparation
Structure et histoire
Fondation
Málaga
Fondateur Manuel González y García
Abréviation M.E.N
Autres noms Nazarenas
Site web (es) site officiel
Liste des ordres religieux

Les missionnaires eucharistiques de Nazareth (en latin : Congregationis Sororum Missionariarum Eucaristicarum a Nazareth) forment une congrégation religieuse féminine de droit pontifical vouée à l'adoration eucharistique.

HistoriqueModifier

Pour réparer les offenses des hommes au cœur de Jésus dans le mystère eucharistique, Manuel González García (1877 - 1940) fonde en 1910 à Huelva l'œuvre des trois Ave Maria ; laquelle connaît une grande diffusion dans toute l'Espagne.

Devenu évêque de Málaga, González García, avec l'aide de sa sœur María Antonia González García, fonde le , l'institut séculier des missionnaires eucharistiques de Nazareth dont les membres, à partir de 1934, font seulement la promesse de persévérance sans vœux religieux.

En 1945, l'institut se transforme en société de vie apostolique et reçoit le décret de louange le  ; le , la société change de nouveau de statut pour permettre à ses membres de prononcer des vœux, devenant ainsi, avec l'approbation du Saint-Siège, une congrégation religieuse de droit pontifical.

Activités et diffusionModifier

Les missionnaires eucharistiques se dédient à l'adoration eucharistique en esprit de réparation et au service de l'union réparatrice eucharistique (anciennement œuvre des trois ave maria).

Elles sont présentes en :

La maison généralice est à Madrid.

En 2017, la congrégation comptait 175 sœurs dans 27 maisons[1].

Notes et référencesModifier

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Misioneras Eucarísticas de Nazaret » (voir la liste des auteurs).