Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Mission des Nations unies au Soudan du Sud

La Mission des Nations unies au Soudan du Sud (MINUSS) a été créée par la résolution 1996, le 9 juillet 2011, à la suite de l'indépendance du Soudan du Sud, le même jour. Le 5 juillet 2012, la résolution 2057 a étendu la mission de la MINUSS, une année supplémentaire. Le 24 décembre 2013, le conseil de sécurité des Nations unies vote, à l'unanimité, la résolution 2132 autorisant le relèvement du plafond des effectifs militaires pour cette force de 7 000 à 12 500 hommes ainsi que des effectifs policiers de 900 à 1 323[1].

Mission des Nations unies au Soudan du Sud
Abréviation MINUSS
Type Opération de maintien de la paix
Représentant spécial Drapeau du Danemark Ellen Margrethe Løj
Commandement de la force Drapeau de l'Éthiopie Lieutenant-Général Yohannes Gebremeskel Tesfamariam
Financement 1 097 315 100 $
(juillet 2014 – juin 2015)
Contribution et personnel
Contributeurs 60 États
Troupe 10 483 soldats
178 officiers de liaison
Policiers 1008
Civils locaux 1375 civils
Civils internationaux 819 civils
409 volontaires des Nations unies
Pertes 35 personnes

Sommaire

HistoriqueModifier

Le 26 août 2014, un hélicoptère MI-8AMT de la MINUSS a été abattu près de Bentiu dans l’État de l'Unité. L'incident a fait trois morts et un blessé grave au sein des membres de l'équipage, composé de Russes[2].

Le 10 mars 2017, le Japon annonce le retrait de son contingent présent depuis janvier 2012[3].

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. Le Monde.fr avec AFP, « Feu vert à l'ONU pour l'envoi de 6 000 casques bleus au Soudan du Sud », sur Le Monde.fr, (consulté le 27 décembre 2013)
  2. Conseil de sécurité - 27 août 2014
  3. (en) « Japan to withdraw GSDF from PKO in South Sudan », sur Asahi Shinbun, (consulté le 7 mars 2017).

BibliographieModifier

Articles connexesModifier