Ouvrir le menu principal

Mission Resolute Support
Image illustrative de l’article Mission Resolute Support
Logo officiel

Création Janvier 2015
Pays Afghanistan
Allégeance Otan
Rôle Entraînement, conseil et assistance de l'Armée nationale afghane
Effectif 13 000
Garnison Kaboul
Ancienne dénomination Fias
Guerres Guerre d'Afghanistan
Commandant général John W Nicholson, Jr Drapeau des États-Unis États-Unis
Changement de mission et passage de la Fias à Resolute Support le à Kaboul.

Resolute Support (ou mission Soutien déterminé) est une mission de formation, de conseil, d'assistance à la lutte anti-terroriste, dirigée par l’Otan. Elle se compose de plus de treize mille hommes stationnés en république islamique d'Afghanistan. Elle a commencé au , prenant la succession de la mission de la Force internationale d'assistance et de sécurité (Fias)[1] achevée le [2],[3]. Le commandant actuel de la mission est le général John W Nicholson, Jr (US Army) qui a succédé au général John F. Campbell (US Army) le [4].

Sommaire

Bases juridiquesModifier

Le plan d'opération pour la mission Soutien déterminé a été approuvé par les ministres des affaires étrangères des pays membres de l'Otan à la fin juin 2014. Le statut des forces de l'accord a été signé par le Président de l'Afghanistan, Ashraf Ghani et le Haut représentant civil de l'Otan en Afghanistan, Maurits Jochems à Kaboul , le 30 septembre 2014[2]. L'organisation des Nations Unies Conseil de Sécurité a adopté à l'unanimité (résolution n° 2189) l'appui de la nouvelle mission internationale en Afghanistan[3].

Objectifs et déploiementModifier

L'objectif de la mission est de fournir formation, conseil et assistance aux Forces armées afghanes ainsi que de l'aide spécifique, comme dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et le combat. La mission Resolute Support prévoit le déploiement d'environ 12 000 hommes de l'Otan et des partenaires des Nations-unies en Afghanistan avec un état-major à Kaboul et quatre commandements sur la base aérienne de Bagram[2]. Les commandements doivent être formés par le Commandement de la formation, du conseil, de l'assistance et du soutien (Train, Advise, Assist Commands ou TAAC en anglais). Chacun de ces quatre commandements sera directement rattaché à l'un des six corps d'armée de l'Armée nationale afghane. Le TAAC remplace l'ancien Commandement Régional de la Capitale.  Le changement de désignation a eu lieu en août 2014. TAAC-Est assistera le 201e Corps des FOB Gamberi et Fenty situées près de Jalalabad ; le TAAC-Sud assistera le 205e Corps de l'aéroport international de Kandahar ; le TAAC-Ouest assistera le 207e Corps dans la province d'Herat et le TAAC-Nord couvrira la 209e Corps de Mazar-i-Sharif. Le TAAC Nord est sous le commandement du général de brigade Harald Gante, de l'Armée allemande[5]. le Commandement Régional Nord a été rebaptisé TAAC Nord le 1er juillet 2014[6].

Le 203e Corps situé dans la partie sud-est du pays sera ponctuellement assisté par les conseillers du TAAC-Orient (une source les décrit comme "les conseillers volant")[7]. Le 215e Corps d'armée dans le sud-ouest pourra solliciter l'assistance du TAAC Sud. Plusieurs TAACs ont été mis en place avant la disparition de la FIAS; ils sont identifiés sur le fichier des statuts de la FIAS de décembre 2014[8].

Le président américain Barack Obama, dans un communiqué de la Maison Blanche du 6 juillet 2016, a déclaré que, sur les conseils du Général John W. Nicholson, chef d'état-major interarmées, du général Joseph Dunford, et du secrétaire du Département d'Etat américain Ashton Carter, une force de 8 400 soldats américains resterait en Afghanistan jusqu'à la fin de son administration en décembre 2016[9].

Les pays contributeursModifier

En juin 2016, parmi les forces participant à la mission figurent 6 954 Américains entraînant et aidant les forces afghanes, à 2 850 Américains engagés dans des missions de contre-terrorisme, 5 859 soldats de l'Otan et vingt-six mille agents de sécurité privés[10]. Les nations suivantes ont déployé en Afghanistan dans le cadre de la mission[11] :

Pays Nombre de soldats
  États-Unis 6 800
  Allemagne 980
  Italie 945
  Géorgie 870
  Roumanie 588
  Turquie 523
  Royaume-Uni 450
  Australie 270
  République tchèque 214
  Pologne 198
  Arménie 121
  Mongolie 120
  Croatie 103
  Pays-Bas 100
  Azerbaïdjan 94
  Danemark 90
  Hongrie 90
  Bulgarie 79
  Belgique 62
  Bosnie-Herzégovine 55
  Albanie 43
  Slovaquie 40
  Macédoine 39
  Norvège 35
  Finlande 30
  Suède 23
  Lettonie 21
  Lithuania 19
  Monténégro 14
  Portugal 10
  Ukraine 10
  Autriche 9
  Nouvelle-Zélande 8
  Slovénie 7
  Espagne 7
  Estonie 5
  Grèce 4
  Islande 2
  Luxembourg 1
Total 13 079

RéférencesModifier

  1. Modèle:LIen web.
  2. a b et c (en) « NATO-led Resolute Support Mission in Afghanistan », sur nato.int, Otan, (consulté le 16 décembre 2014).
  3. a et b (en) « Afghanistan: Security Council backs agreement on new non-combat NATO mission », sur un.org, United Nations News Centre, (consulté le 16 décembre 2014).
  4. « General John F. Campbell », sur nato.int, Otan (consulté le 2 février 2015).
  5. Operation Resolute Support, TAAC North
  6. Bundeswehr, Train Advise Assist Command North – Baustein für die Zukunft Afghanistans Mazar-e Sharif, 17.07.2014., accessed 1 January 2015.
  7. « Resolute Support », sur Afghan War News, Afghan War News (consulté le 7 février 2015)
  8. « International Security Assistance Force (ISAF): Key Facts and Figures », sur NATO, NATO (consulté le 7 février 2015)
  9. « An Update On Our Mission in Afghanistan », whitehouse.gov, (consulté le 18 juillet 2016)
  10. (en) « War in Afghanistan : Obama faces unpleasant decisions », sur economist.com, The Economist, (consulté le 11 juin 2016)
  11. « Troop Contributing Nations », sur nato.int, Resolute Support Mission, .