Mirta Díaz-Balart

première épouse de Fidel Castro

Mirta Díaz-Balart, de son nom complet Mirta Francisca de la Caridad Díaz-Balart y Gutiérrez, née le à La Havane (Cuba) et morte le 6 juillet 2024 à Madrid (Espagne)[1], est la première épouse de Fidel Castro.

Mirta Díaz-Balart
Mirta Díaz-Balart en 1953.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 95 ans)
MadridVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Mirta Francisca de la Caridad Díaz-Balart y GutiérrezVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Père
Rafael José Díaz-Balart (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Rafael Diaz-Balart
Waldo Díaz-Balart (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Fidel Castro (de à )
Emilio Núñez Blanco (d) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Parentèle
Mario Diaz-Balart (neveu par le frère)
Lincoln Diaz-Balart (neveu)
Emilio Núñez Portuondo (en) (beau-père)Voir et modifier les données sur Wikidata

Biographie

modifier

Mirta Díaz-Balart est la fille de Rafael José Díaz-Balart (en), un politicien cubain important et maire de la ville de Banes à Cuba, et d'América Gutiérrez. Elle était étudiante à l'université de La Havane, en études de philosophie, elle a épousé Fidel Castro[2].

Ils se sont mariés le [3] et ont divorcé sept ans plus tard (alors que Fidel Castro était en exil) en 1955. Ils ont eu un fils[2][4], Fidel Angel « Fidelito » Castro Díaz-Balart, né le . Après le divorce, Castro n'a pas eu la garde de Fidel Castro Junior. Il l'a enlevé lorsque celui-ci lui a rendu visite au Mexique avant son retour à Cuba. Fidel Jr sera récupéré par sa mère. Mirta Díaz-Balart se remarie avec le Dr Emilio Blanco Nuñez, fils d'un ancien ambassadeur cubain à l'ONU, Emilio Núñez Portuondo. Un article dans l'édition du du Miami Herald a affirmé qu'elle vivait alors en Espagne et que des visites occasionnelles à Cuba avaient été arrangées par Raúl Castro, son ancien beau-frère[5].

Mirta Díaz-Balart a vécu en Espagne avec son fils après 1959[2], elle a été privée pendant de nombreuses années de la compagnie de son fils pendant que celui-ci était étudiant à Cuba[2] puis en Union soviétique.

Mirta Díaz-Balart est la tante de Mario Díaz-Balart, membre et anti-castriste de la Chambre des représentants des États-Unis[2], et son frère Lincoln Díaz-Balart est un ancien membre du Congrès américain. Elle est également la sœur du peintre Waldo Díaz-Balart (en) et de Rafael Díaz-Balart (opposant au régime, fondateur de La Rosa Blanca). Elle a deux filles de son second mari, Mirta et América Silvia Nuñez Díaz-Balart, tous deux résidant en Espagne avec leurs familles. Elle a de nombreux petits-enfants.

Références

modifier
  1. (en) « Mirta Díaz-Balart, Former Wife of Fidel Castro, Passes Away at 95 », sur CubaHeadlines, (consulté le )
  2. a b c d et e Juan Reynaldo Sanchez et Axel Gylden, La vie cachée de Fidel Castro, Michel Lafon, (ISBN 978-2-7499-2365-9, lire en ligne)
  3. (en) Castro's Family sur latinamericanstudies.org
  4. (en) The secret Fidel Castro: deconstructing the symbol, Servando González (ISBN 0971139113)
  5. (en) Juan O. Tamayo, « Fidel's private life with his wife and sons is so secret that even the CIA is left to wonder », (consulté le )

Articles connexes

modifier