Ouvrir le menu principal

Ministère des Affaires étrangères du Reich

Ministère des Affaires étrangères du Reich
(de) Auswärtiges Amt
Logo de l'organisation
Armoiries du Troisième Reich (1933-1945).
Situation
Création
Dissolution
Siège 74-76, Wilhelmstraße
Berlin (Allemagne)
Langue Allemand
Organisation
Personnes clés Gustav Stresemann
Joachim von Ribbentrop
Dépend de Gouvernement du Reich

Le ministère des Affaires étrangères du Reich, ou office des Affaires étrangères (en allemand : Auswärtiges Amt), est le ministère du gouvernement du Reich allemand puis du Troisième Reich[a], responsable de la politique étrangère et des relations diplomatiques entre et en Allemagne.

Il disparaît en avec l'occupation de l'Allemagne par les Alliés. Il est remplacé en par le ministère des Affaires étrangères en Allemagne de l'Est ; et en par l'office des Affaires étrangères en Allemagne de l'Ouest.

HistoireModifier

 
Le siège du ministère sur la Wilhelmstraße[b], en .

CréationModifier

La république de Weimar donne à l’office le statut d’un ministère — tout en maintenant son titre (en allemand : Auswärtiges Amt) — et à son responsable le titre de ministre des Affaires étrangères du Reich. Le Reich assure la pleine responsabilité de la politique extérieure, et les services doivent être réorganisés.

Walther Rathenau est brièvement ministre en 1922 avant d’être assassiné. Gustav Stresemann est ministre d’ à , et s’inscrit par bien des aspects dans la tradition de Bismarck.

Troisième ReichModifier

Les nazis prennent le contrôle du ministère en arrivant au pouvoir. Konstantin von Neurath[c] puis Joachim von Ribbentrop[d] occupent à eux deux ce poste pendant la quasi-totalité de la durée du régime hitlérien (de à ) ; deux ministres se succèdent en sur les derniers jours du régime : Arthur Seyss-Inquart[d] dans le cabinet Goebbels et Lutz Schwerin von Krosigk[e] dans le cabinet qui porte son nom.

DisparitionModifier

Après la capture de Schwerin von Krosigk, l'Allemagne est occupée par les Alliés et privée de souveraineté. En , la nouvelle République démocratique allemande (RDA) constitue son ministère des Affaires étrangères, puis en la République fédérale d'Allemagne (RFA) rétablit l'office des Affaires étrangères.

MinistresModifier

Nom Dates du mandat Parti Cabinet
Ulrich von Brockdorff-Rantzau 13/02/1919 21/06/1919 Sans Scheidemann
Hermann Müller 21/06/1919 26/03/1920 SPD Bauer, Müller I
Adolf Köster 10/04/1920 08/06/1921 SPD Müller I
Walter Simons 25/06/1920 04/05/1921 Sans Fehrenbach
Friedrich Rosen 10/05/1921 22/10/1921 Sans Wirth I
Joseph Wirth 26/10/1921 31/01/1922 Zentrum Wirth II
Walther Rathenau 01/02/1922 21/06/1922 DDP Wirth II
Joseph Wirth 21/06/1922 14/11/1922 Zentrum Wirth II
Frederic von Rosenberg 22/11/1922 11/08/1923 Sans Cuno
Gustav Stresemann 12/08/1923 03/10/1929 DVP Stresemann I et II
Marx I et II
Luther I et II
Marx III et IV
Müller II
Julius Curtius 04/10/1929 09/10/1931 DVP Brüning I
Heinrich Brüning 09/10/1931 30/05/1932 Zentrum Brüning II
Konstantin von Neurath 01/06/1932 04/02/1938 Sans Papen
Schleicher
Hitler
Joachim von Ribbentrop 04/02/1938 30/04/1945 NSDAP Hitler
Arthur Seyss-Inquart 30/04/1945 01/05/1945 NSDAP Goebbels
Lutz Schwerin von Krosigk 02/05/1945 23/05/1945 NSDAP Schwerin von Krosigk

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le Troisième Reich n'a pas aboli la Constitution de Weimar ; ainsi la république de Weimar a de facto subsisté jusqu'au , date de dissolution par les Alliés du gouvernement de Flensbourg, dernier gouvernement du IIIe Reich Le Conseil de contrôle allié prend ensuite le contrôle du pays, à compter de sa formation le .
  2. Il y deux bâtiments, en enfilade dans la Wilhelmstraße, qui sont affectés au ministère des Affaires étrangères :
    • le premier au no 74 (au second plan : avec un portail surmonté d'un balcon) ;
    • le second au no 76 (juste derrière au fond).
    D'autres prises de vue des deux bâtiments sont disponibles dans la section galerie ci-dessous.
  3. Condamné à quinze ans de prison au procès de Nuremberg ; libéré pour raisons de santé en 1952.
  4. a et b Condamné à mort et exécuté à la suite du procès de Nuremberg.
  5. Condamné à dix ans de prison au procès des Ministères ; libéré en 1951.

RéférencesModifier

Articles connexesModifier