Ouvrir le menu principal

Ministère de la Santé et
des Services sociaux
Ministère de la Santé et des Services sociaux

Création
Juridiction Gouvernement du Québec
Siège 1075, chemin Sainte-Foy
Québec (Québec)
G1S 2M1
Budget annuel 32 346,2 M$ (2014-2015)
Ministre responsable Danielle McCann (ministre de la Santé et des Services sociaux)
Activité(s) Maintient, améliore et restaure la santé et le bien-être des Québécois
Site web http://www.msss.gouv.qc.ca/

Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) est le plus important ministère québécois en termes budgétaires. Le ministère est le responsable de l'organisation de tout le réseau sociosanitaire (public et privé) et de ses orientations.

Le Ministère a pour mission de maintenir, d’améliorer et de restaurer la santé et le bien-être des Québécoises et des Québécois en rendant accessibles un ensemble de services de santé et de services sociaux, intégrés et de qualité, contribuant ainsi au développement social et économique du Québec.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux exerce sa mission en partageant ses responsabilités avec les établissements de santé et de services sociaux, répartis dans 18 régions sociosanitaires. On compte 34 établissements, dont 5 organisations régionales situées dans les régions septentrionales[1].

Sommaire

HistoireModifier

Le ministère de la Santé et des Service sociaux remplace le ministère des affaires sociales le avec la sanction du projet de loi 41 présenté par le ministre péquiste Guy Chevrette[2].

Liste des ministresModifier

Ministre Parti Intitulé Début Fin Cabinet
Création du Ministère des Affaires sociales () Bourassa (1)
     Claude Castonguay Libéral Ministre des Affaires sociales
     Claude Forget Libéral
     Denis Lazure Parti québécois Lévesque
     Pierre Marc Johnson Parti québécois
     Camille Laurin Parti québécois
     Guy Chevrette Parti québécois
Création du Ministère de la Santé et des Services Sociaux ()
     Guy Chevrette Parti québécois Ministre de la Santé et des Services Sociaux
     P.M. Johnson
     Thérèse Lavoie-Roux Libéral Bourassa (2)
     Marc-Yvan Côté Libéral
     Lucienne Robillard Libéral Johnson (fils)
     Jean Rochon Parti québécois Parizeau
     Bouchard
     Pauline Marois Parti québécois
     Rémy Trudel Parti québécois Landry
     François Legault Parti québécois
     Philippe Couillard Libéral Charest
     Yves Bolduc Libéral
     Réjean Hébert Parti québécois Marois
     Gaétan Barrette Libéral Couillard
     Danielle McCann Coalition avenir En fonction Legault


Organismes rattachés au ministèreModifier

Le réseau comprend dix organismes et comités conseils aidant le ministre dans son mandat :

Organisation du réseau de la santéModifier

Historiquement, le territoire du Québec a été divisé à partir de 1971 en un certain nombre de régions socio-sanitaires (RSS) et autant de Conseils régionaux de la santé et des services sociaux (CRSSS). Il y en avait douze à l'origine[3]. Les CRSSS ont évolué avec le temps, devenant des Régies régionales de la santé et des services sociaux en 1992, puis des Agences de la santé et des services sociaux en 2003[4].

Le , la Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales (RLRQ, chapitre O-7.2) (LMRSSS) est adoptée[5]. Cette loi fait passer le nombre d’établissement de 182 à 34 :

  • 22 centres intégrés :
    • 13 centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS)
    • 9 centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS)
  • 7 établissements universitaires ne sont pas fusionnés par la LMRSSS
  • 5 organisations régionales situées dans les régions septentrionales n’étaient pas visées par cette même loi.
  • Les Groupes de médecine de famille (GMF)

Réseau universitaire intégré de santé de l’Université Laval (RUIS-UL)Modifier

(Il dessert une population de 1,7 million de personnes.)

Réseau universitaire intégré de santé de l’Université de Montréal (RUIS de l'UdeM)Modifier

  • CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal
  • CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal
  • CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
  • CISSS de Laval
  • CISSS de Lanaudière
  • CISSS des Laurentides

RUIS de l'Université de Sherbrooke et RUIS de l'UdeMModifier

RUIS McGillModifier

  • CISSS de la Montérégie-Ouest
  • CISSS de l'Outaouais (RUIS McGill)
  • CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue (RUIS McGill)
  • CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal (RUIS McGill)
  • CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal (RUIS McGill)
  • Centre de santé Inuulitsvik (RUIS McGill);
  • Centre de santé Tulattavik de l’Ungava (RUIS McGill);
  • Centre régional de santé et de services sociaux de la Baie-James (RUIS McGill);
  • Conseil Cri de la santé et des services sociaux de la Baie James (RUIS McGill).

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. [1]
  2. Canada, Québec. « Loi modifiant diverses dispositions législatives concernant les affaires sociales », Lois du Québec 1985, chap. C-23, art. 11
  3. Bientôt vingt ans de régionalisation : qu’ont donc eu à faire les C.R.S.S.S.?, par Jean Trugeon, Service social, Volume 38, numéro 2-3, 1989, p. 220-245.
  4. L’État québécois en perspective : Le réseau de la santé et des services sociaux, publication de l'ÉNAP, 2012
  5. Page du site du Ministère sur la réorganisation du réseau (accédée le 28 septembre 2015)