Mildburh
Image illustrative de l’article Milburge
Le prieuré de Much Wenlock, reconstruit au XIe siècle.
sainte
Décès 715 ? 
Vénéré à Much Wenlock
Fête 23 février
25 juin (translation)

Milburge (en vieil anglais Mildburh, également appelée Mildburg, Milburgh ou Milburga) est une nonne anglo-saxonne qui a vécu au VIIe siècle. Canonisée, elle est fêtée le 23 février.

BiographieModifier

Milburge est la fille du roi Merewalh des Magonsæte (un peuple de l'ouest des Midlands soumis au royaume de Mercie) et de son épouse Eormenburh (Domne Eafe), petite-fille du roi Eadbald de Kent. Ses sœurs Mildrith (Mildrède) et Mildgyth sont également considérées comme des saintes[1].

Elle devient l'abbesse du monastère de Much Wenlock dans les années 670-680. Cette abbaye, fondée par son père vers 670, est un monastère double conçu sur le modèle franc. Des extraits de chartes, préservés dans un texte connu sous le nom de « testament de Milburge », indiquent qu'elle enrichit son abbaye en obtenant des donations de terres de la part de la noblesse mercienne[1].

Mildburh meurt peut-être en 715. Ses reliques sont redécouvertes en 1079, lorsque l'abbaye est convertie en prieuré clunisien sous l'autorité du prieuré Notre-Dame de La Charité-sur-Loire[réf. souhaitée]. Vers cette époque, le moine Goscelin rédige une vie de sainte Mildburh qui constitue la principale source littéraire à son sujet[2].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Blair 2004.
  2. Love 2014, p. 318.

BibliographieModifier