Mikhaïl Makarovitch Bondariouk

Mikhaïl Makarovitch Bondariouk (en russe : Михаил Макарович Бондарюк), né le à Moscou et mort le , également à Moscou[1], était un ingénieur aéronautique soviétique, concepteur de moteurs à réaction. Spécialiste des statoréacteurs[1], il fut le chef ingénieur du bureau d'études OKB-670 entre 1950 et 1969.

BiographieModifier

Né le à Moscou, dans la famille du chef de train Makar Trofimovich et son épouse Anna Borisovna, Mikhaïl était le cinquième enfant de la famille[1]. Son frère, Gueorgi Makarovitch, était commandant de brigade au sein de l'Armée soviétique[1].

Mikhaïl Makarovitch Bondariouk est diplômé de l'Institut d'aviation de Moscou en 1930[1]. Il a travaillé à l'institut de recherches aéronautiques soviétique. En 1944, il a créé et testé le premier exemplaire de moteur à réaction soviétique. Les moteurs créés sous sa direction ont contribué à l'essor de l'industrie aéronautique soviétique après la Seconde Guerre mondiale. Auteur de plusieurs ouvrages et de manuels sur les moteurs à réaction à simple flux[2], il a enseigné à l'Institut d'aviation de Moscou (en tant que professeur à partir de 1955). Il est nommé docteur en sciences techniques en 1960. Il décède après une maladie grave et prolongée. Il a été enterré à Moscou, au cimetière de Novodevitchi.

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g et h (ru) « Бондарюк Михаил Макарович » [archive du ], sur famous-birthdays.ru,‎ (consulté le 27 août 2018).
  2. (ru) « БОНДАРЮК, Михаил Макарович », Национальная историческая энциклопедия (consulté le 27 août 2018).

BibliographieModifier

Liens externesModifier