Mike Dunn (snooker)

joueur de snooker anglais

Mike Dunn
Image illustrative de l’article Mike Dunn (snooker)
Mike Dunn au Classique Paul Hunter 2014
Fiche d'identité
Nationalité Drapeau de l'Angleterre Anglaise
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Middlesbrough
Professionnel De 1991 à 1997 et 1998 à 2020
Meilleur classement 32e (octobre 2010)[1]
Gains 560 397 £[1]
Break le plus élevé 147 (1 fois en 2012)[1]
Centuries 62[1]
Dernière mise à jour : 3 août 2021

Mike Dunn, né le à Middlesbrough en Angleterre, est un joueur anglais professionnel de snooker.

Il passe professionnel en 1991 et se classe régulièrement dans le top 64 du classement mondial depuis 2002. En octobre 2010, Dunn atteint la 32e place du classement, sa plus élevée en carrière. Il connaît néanmoins sa meilleure période au cours de l'année 2013 en atteignant les demi-finales à l'Open de Chine, son meilleur résultat dans un tournoi classé, et les quarts de finale à l'Open de la Ruhr.

CarrièreModifier

Sa carrière professionnelle débute en 1991. En 1997, Mike Dunn est relégué du circuit principal et dispute dès lors le circuit britannique où il connaît de bons résultats qui lui permettent de se qualifier de nouveau sur le circuit professionnel pour l'année 1998. Dunn met beaucoup de temps avant de révéler son potentiel. En effet, il ne se qualifie pour son premier tournoi majeur qu'après sept années de carrière professionnelle, à l'occasion de l'Open du pays de Galles en 1999[2]. Au cours de ce tournoi, il passe un tour en dominant Mark King, alors 17e joueur mondial[3], mais est éliminé par Alain Robidoux 5-1[2].

Débutant la saison 1999-2000 classé 134e[4], Dunn parvient à terminer l'année 2000 à la 93e place du classement mondial[5], notamment grâce à une place de seizième de finaliste obtenue lors du Masters de Thaïlande la même année[6].

En 2002, Mike Dunn se qualifie pour la première fois au championnat du monde après avoir accumulé une série de cinq victoires en qualifications[7]. Son parcours s'arrête toutefois d'entrée du grand tableau, défait par le no 6 mondial Matthew Stevens sur le score de 10 manches à 6[8]. Il s'agit de son unique qualification pour ce tournoi.

Lors des prochaines saisons, le meilleur résultat de Dunn reste une demi-finale au championnat Benson & Hedges, un tournoi de catégorie non-classée. En 2005, il avance aussi jusqu'en huitièmes de finale de la Coupe de Malte pour la toute première fois. Il y bat Leo Fernandez, Michael Judge, Marco Fu, l'invité local Simon Zammit et David Gray (balayant ce dernier 5-0) avant de perdre 5-3 face à Matthew Stevens[9]. Ayant commencé la saison 2004-2005 classé à la 53e place du classement mondial, il redescend no 54 en fin de saison, terminant pour la première fois une saison sur une courbe descendante au classement[10].

Au championnat du Royaume-Uni 2006[11], Dunn défait Jamie Jones, Mark Davis et James Wattana[12] pour parvenir aux seizièmes de finale, mais il est lourdement battu par le renaissant Ken Doherty, perdant 9-1 face à l'Irlandais[13].

En octobre 2010, Dunn apparaît brièvement à la 32e place mondiale, son meilleur classement jamais atteint[14]. L'année d'après, au tournoi de qualifications pour le Masters d'Allemagne, il réalise un break maximum de 147, son premier, mais par-dessus tout son seul dans une compétition reconnue[15]. Cette même année, il atteint son premier quart de finale dans un tournoi comptant pour le classement mondial (tournoi classé) au Shoot-Out[16].

Dunn réalise de loin son meilleur résultat pendant l'année 2014, au cours de l'Open de Chine, où il rallie les demi-finales en battant Mark Selby, le no 1 mondial en quarts de finale. Il est lourdement battu par le Chinois Ding Junhui 6 manches à 0[17]. Cela reste sa seule demi-finale d'un tournoi classé.

Dunn dispute la demi-finale de l'Open de la Ruhr en décembre 2015, un tournoi classé mineur[18]. C'est en partie grâce à cette performance qu'il doit sa qualification à l'épreuve finale qui a lieu en fin de saison 2015-2016[19]. Là encore, Dunn fait entendre parler de lui, il se hisse jusqu'en quarts de finale en dominant au second tour le Gallois Ryan Day, 4-2[20].

Dunn réitère ce succès en novembre 2017, à l'occasion de l'Open d'Irlande du Nord, éliminant Matthew Stevens, Michael Holt et Joe Perry pour atteindre les quarts de finale[21]. Il s'incline contre le Gallois Mark Williams, largement dominé par 5 manches à 1[8].

Vie personnelleModifier

Dunn vit aujourd'hui à Redcar dans le comté de Cleveland.

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) Statistiques en carrière de Mike Dunn (cuetracker.net)
  2. a et b (en) « Welsh Open 1999 », sur www.snooker.org (consulté le )
  3. (en) « 1998/99 Embassy World Rankings », sur www.snooker.org (consulté le )
  4. (en) « World Rankings (1990/91 to 2004/05) », sur cajt.pwp.blueyonder.co.uk, (consulté le )
  5. (en) « 1999/2000 Embassy World Rankings », sur www.snooker.org (consulté le )
  6. (en) « Thailand Masters 2000 », sur www.snooker.org (consulté le )
  7. (en) « Embassy World Championship 2002 », sur www.snooker.org (consulté le )
  8. a et b (en-US) « Mike Dunn », sur World Snooker (consulté le )
  9. (en) « Malta Cup 2005 », sur www.snooker.org (consulté le )
  10. (en) « 2004/2005 Embassy World Rankings », sur snooker.org (consulté le )
  11. (en) « 2006 UK Championship », sur globalsnookercentre.co.uk (consulté le )
  12. (en) « Perry downs Judge », sur Eurosport, (consulté le )
  13. (en) « Maplin Electronics UK Championship 2006 », sur www.snooker.org (consulté le )
  14. (en) « Ranking History », sur www.snooker.org (consulté le )
  15. (en) « Dunn Joins 147 Club », sur worldsnooker.com, (consulté le )
  16. (en) « Shoot Out 2011 », sur global-snooker.com, (consulté le )
  17. (en) « China Open (2014) », sur www.snooker.org (consulté le )
  18. (en) « Euro Tour 3 (2015) », sur www.snooker.org (consulté le )
  19. (en) « European Order of Merit », sur www.snooker.org (consulté le )
  20. (en) « Ladbrokes PTC Finals (2016) », sur www.snooker.org (consulté le )
  21. (en) « Northern Ireland Open 2017 Draw » [PDF], sur World Snooker (consulté le )

Liens externesModifier