Midnight Special (film)

film de Jeff Nichols, sorti en 2016
Midnight Special
Titre québécois Le Lieu secret
Réalisation Jeff Nichols
Scénario Jeff Nichols
Acteurs principaux
Sociétés de production Faliro House Productions
Tri State Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction
Durée 112 minutes
Sortie 2016


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Midnight Special ou Le Lieu secret au Québec, est un film de science-fiction américain écrit et réalisé par Jeff Nichols, sorti en 2016.

Le film a été présenté en compétition pour l'Ours d'or lors de la Berlinale 2016.

SynopsisModifier

En raison de ses pouvoirs surnaturels, Alton, 9 ans, est séparé de ses parents biologiques et traité comme le "sauveur" dans la communauté sectaire « Third Heaven Ranch ».

Roy Tomlin, le père biologique d'Alton, et son frère Lucas, ancien agent du FBI, sont en cavale à travers l'État de New York afin de soustraire l'enfant à l'emprise de la secte, du FBI et la NSA qui traquent également l'enfant pensant qu'il est une arme. Ils se dirigent vers un lieu connu de l'enfant afin de l'envoyer dans un autre monde.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

Version Française: Dubbing Brothers

  Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[2] ; version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[3]

ProductionModifier

TournageModifier

Le tournage débute en [4] à La Nouvelle-Orléans[5].

Le film n'est présenté que bien après la fin de son tournage, à la Berlinale 2016, alors que Nichols a pu entre-temps tourner un autre film, Loving, le rattachement de Midnight Special au genre de la science-fiction, inhabituel chez ce cinéaste, ayant peut-être contribué à la décision[6].

Autour du filmModifier

  • Le titre du film vient de la reprise de la chanson Midnight Special du groupe Creedence Clearwater Revival (originellement composée et interprétée par Leadbelly). Le morceau n'est pas utilisé dans le film mais on peut en entendre une réinterprétation dans le générique de fin[7].
  • Le film a été fortement influencé par les œuvres qui ont marqué la jeunesse du réalisateur : Rencontres du troisième type, E.T. l'extra-terrestre, Starman ou bien encore Le Village des damnés[7]. Le cinéaste cite également Un monde parfait comme étant l'un de ses films favoris[8].
  • Jeff Nichols a signalé que le film était hanté par un événement survenu dans sa vie : jeune papa, il a vu son bébé souffrir de problèmes respiratoires et être amené à l'hôpital. Son fils s'en est heureusement sorti, mais l'impact émotionnel fut intense pour le réalisateur qui s'est inspiré de cette peur pour nourrir son film[7].
  • Afin que ses comédiens ressentent pleinement les choses, Jeff Nichols a insisté pour que les effets spéciaux soient effectués, au maximum, en direct sur le plateau plutôt qu'en post-production. Pour représenter les rayons qui sortent des yeux d'Alton, le responsable des effets spéciaux a ainsi placé 2 LED sur le visage de l'enfant[7].

DistinctionsModifier

Nominations et sélectionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  2. « Fiche de doublage VF du film », sur RS Doublage (consulté le 12 janvier 2016)
  3. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca (consulté le 15 février 2017)
  4. « Jeff Nichols s’exprime sur MIDNIGHT SPECIAL »
  5. (en) « Mud' director Jeff Nichols' next film sets New Orleans casting call, seeking young actors »
  6. Berlinale : “Midnight special”, le nouveau Jeff Nichols qui en déroute plus d'un. Aurélien Ferenczi, Telerama, 12 février 2016.
  7. a b c et d Thomas Baurez, « Jeff Nichols - L'aventure intérieure », Studio Ciné Live n°77,‎ , p. 56 à 59
  8. Leonatd Haddad, « Rencontre du 4e film », Première n°469,‎ , p. 78

Liens externesModifier