Micron Technology

Micron Technology
logo de Micron Technology

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargneVoir et modifier les données sur Wikidata
Action NASDAQ (MU)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social 8000 S. Federal Way
BoiseVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Sanjay Mehrotra (depuis 2017)
Produits Mémoire informatique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Lexar, Elpida Memory, Numonyx (en), Micron (Japan) (d), Micron (Singapore) (d) et Displaytech Incorporated (d)
Effectif 30 000 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.micron.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Capitalisation 48 067 millions USD en mars 2020
Chiffre d'affaires 23 406 millions USD en 2019
Résultat net 6 313 millions USD en 2019[2]

Micron Technology est une entreprise américaine d'informatique. Elle est la maison mère de Lexar et de Crucial. Son siège social est à Boise (Idaho).

ActivitéModifier

  • Infrastructures informatiques (ordinateurs, systèmes réseaux, systèmes graphiques et serveurs cloud°
  • Téléphones et périphériques mobiles (smartphones, tablettes).
  • Supports de stockage amovibles (clés USB et disquettes).
  • Divers : articles pour l'automobile, la maison connectée et l'électronique grand public

HistoireModifier

En , Micron annonce l'acquisition pour 1,27 milliard de dollars de Numonyx, une entreprise fondé peu de temps avant par la fusion des activités dans les mémoires dynamiques d'Intel et de STMicroelectronics[3],[4].

En , Micron annonce l'acquisition d'Elpida, une entreprise japonaise et le troisième plus grand producteur de DRAM au monde, en difficulté économique, pour 2,5 milliards de dollars, dont 750 millions de dollars en liquidité et le reste en reprise de dette[5],[6],[7].

En , Micron annonce l'acquisition de sa coentreprise IM Flash Technologies qu'il détenait à parts égales avec Intel, pour 1,5 milliard de dollars, en plus d'une reprise de dette de 1 milliard[8].

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :