Ouvrir le menu principal

Mickaël Nogal

personnalité politique française

Mickaël Nogal
Illustration.
Mickaël Nogal en 2017.
Fonctions
Député de la 4e circonscription de la Haute-Garonne
En fonction depuis le
(2 ans et 1 mois)
Élection 18 juin 2017
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique LREM
Prédécesseur Martine Martinel
Biographie
Date de naissance (28 ans)
Lieu de naissance Toulouse (France)
Nationalité française
espagnole
Parti politique PS (2008-2015)
REM (depuis avril 2016)[1]

Mickaël Nogal, né le à Toulouse, est un homme politique franco-espagnol[1].

D'abord membre du Parti socialiste, il est l'un des principaux responsables des Jeunes avec Macron à leur création en 2015, avant de s'engager à En marche !, devenu La République en marche. Il est député de la 4e circonscription de la Haute-Garonne depuis le 18 juin 2017.

Sommaire

Jeunesse et carrière professionnelleModifier

Fils d'un père ouvrier dans une tuilerie du groupe Imerys et d'une mère employée de mairie, il commence à travailler à l’âge de 17 ans. Il devient journaliste pigiste pour plusieurs publications à Toulouse dont le quotidien régional La Dépêche du Midi, le magazine culturel Let’smotiv ou le magazine municipal À Toulouse[2].

En 2012, parallèlement à sa dernière année d’étude à l’Institut supérieur de communication (ISCOM), après avoir participé à sa campagne, il devient assistant parlementaire du député Christophe Borgel (PS)[1]. En septembre 2013, après un stage de fin d’étude réalisé au sein de l’agence Havas, il rejoint l’Alliance 7, fédération professionnelle des produits d’épicerie sucrée et de nutrition spécialisée, comme responsable des relations extérieures. En janvier 2015, il intègre le Commissariat général de la France à l’Exposition universelle de Milan, entité rattachée au Gouvernement, en tant que responsable adjoint du pôle Relations internationales et Protocole. Cet engagement lui vaudra d’être le plus jeune décoré de l’ordre du Mérite agricole (décret en date du 25 novembre 2015). Cette décoration lui est remise le 3 décembre 2015 par Stéphane Le Foll, alors ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement[2].

De retour en France fin 2015, il est nommé responsable relations institutionnelles chargé du lobbying au sein du groupe Orangina Suntory France[3] (membre de la filiale européenne de la marque japonaise Suntory) leader français des boissons aux fruits[2]. D'après le journaliste Laurent Dubois qui a interrogé une source anonyme au sein du groupe Orangina Suntory France, « la société n’emploie pas de lobbyistes » et recourt « uniquement à des prestataires extérieurs réputés et expérimentés »[4]. Selon le journaliste à l'origine de l'article, « rémunéré mensuellement par près de 3 000 euros, son salaire est très largement en dessous d’un salaire pour un cadre dirigeant »[5]. La déclaration d'intérêt et d'activités de Mickaël Nogal à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique précise que le député a été recruté en tant que responsable des relations institutionnelles du groupe Orangina Suntory France[6]. En réaction à l'article de presse révélant ces informations, Mickaël Nogal envoie à ses proches par le biais d'un réseau social une note où il qualifie le journaliste auteur de l'article de « merde » de la forme suivante : « Ce qu’on fait en général avec les (émoticône d’un étron) c’est qu’on évite de marcher dessus et de se salir les pompes ». Se refusant d'abord à tout commentaire, Mickael Nogal finit ensuite par s'excuser une demi-journée plus tard suite à une large médiatisation de l'affaire [7].

Parcours politiqueModifier

DébutsModifier

Membre du Parti socialiste entre 2008 et 2015[réf. nécessaire], il soutient Dominique Strauss Kahn et s'oppose au contrat première embauche (CPE). Il fait partie des premiers à s’engager aux côtés d’Emmanuel Macron au sein des Jeunes avec Macron, dont les cofondateurs Pierre Person et Sacha Houlié sont proches de lui de longue date, et dont il est responsable de la communication[8]. En novembre 2016, Emmanuel Macron, le nomme responsable départemental du mouvement En Marche ! en Haute-Garonne[2].

Député de la XVe législatureModifier

Le , il est investi par le parti La République en marche ! pour les élections législatives dans la quatrième circonscription de la Haute-Garonne. Il est élu député le [9], en battant, au deuxième tour Liem Hoang Ngoc (France Insoumise) avec 51,91% des suffrages. Il succède ainsi à Martine Martinel (PS) élue depuis 2007.

Il est élu le 26 juin 2017 vice-président de la Commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale. Depuis son élection, Mickaël Nogal s'est investi sur plusieurs sujets tels que le logement ou la sécurité[3]. Membre de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité femmes-hommes[10], il a co-signé avec Céline Calvez, Bérangère Couillard et Guillaume Gouffier-Cha une tribune dans laquelle les 4 députés font valoir leur attachement au combat en faveur de l'égalité femmes-homme[11].

Mickaël Nogal est par ailleurs co-président des groupes d'amitié France-Colombie, France-Espagne, et France-Venezuela. Il fait également partie de l'équipe de football de l'Assemblée[12].

LogementModifier

Mickaël Nogal est co-président du groupe d'études Logement à l'Assemblée nationale[13]. En avril 2018, il est nommé porte-parole du groupe La République en marche ! sur le projet de loi d'évolution du logement, de l'aménagement et du numérique (dit ELAN), chargé de coordonner le travail de la majorité. Dans ce cadre, le député a notamment fait adopter un amendement facilitant la transformation de bureaux en logement[14]. Il a également proposé de créer un dispositif d'occupation temporaire des bâtiments vacants pour les plus précaires. Le jeudi 24 octobre 2018, le député toulousain lance un « Tour de France du Logement », avec comme objectif d'aller à la rencontre des Français et de l'ensemble des acteurs du logement sur tout le territoire, afin de promouvoir la loi ELAN[15].

Le 11 décembre 2018, Mickaël Nogal est nommé par le premier ministre Edouard Philippe pour une mission parlementaire de 6 mois sur le rôle des agences immobilières auprès de Jacqueline Gourault et Julien Denormandie pour «faciliter la mise en location de logements et simplifier les relations entre propriétaires et locataires»[16].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Législatives: Les multiples vies de Mickaël Nogal, nouveau député de Toulouse à 26 ans », sur www.20minutes.fr, 20 minutes, (consulté le 22 juin 2016)
  2. a b c et d « Exclusif : Mickaël Nogal nommé représentant d'Emmanuel Macron à Toulouse », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 22 juin 2016)
  3. a et b « [Interview] A 26 ans, le toulousain Mickaël Nogal fait ses premiers pas de député à l'Assemblée nationale », sur actu.fr (consulté le 7 décembre 2018)
  4. « Comment le député En Marche ! Michaël Nogal a gonflé son CV », Le blog politique FR3,‎ (lire en ligne, consulté le 5 avril 2018)
  5. « Un député LREM accusé d'avoir gonflé son CV », Valeurs actuelles,‎ (lire en ligne, consulté le 25 octobre 2017)
  6. « Déclarations d'intérêts et d'activités de Mickaël Nogal », sur hatvp.fr,
  7. Fabrice Valery, « Mécontent d’un article, le député LREM Mickaël Nogal traite le journaliste de « m… » puis s’excuse », France 3 Midi-Pyrénées,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2018)
  8. Yann Guégan et Diane de Fortanier, « La galaxie LRM à l’Assemblée nationale », sur contexte.com, (consulté le 19 octobre 2018).
  9. « Résultats des élections législatives de 2017 - 4e circonscription de la Haute-Garonne », sur elections.interieur.gouv.fr, Ministère de l'Intérieur
  10. « Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 7 décembre 2018)
  11. « TRIBUNE. "Nous nous sommes engagés en politique pour les droits des femmes" », sur Franceinfo, (consulté le 7 décembre 2018)
  12. 6 Medias, « Votre député fait-il partie de l'équipe de foot de l'Assemblée nationale ? », sur Le Point, (consulté le 7 décembre 2018)
  13. « Groupe d'études : enjeux de rénovation des quartiers et habitats dégradés (logement) - 15ème législature - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 7 décembre 2018)
  14. « NosDéputés.fr par Regards Citoyens », sur NosDéputés.fr (consulté le 7 décembre 2018)
  15. « Loi Elan : le député Mickaël Nogal lance un Tour de France du Logement », sur MySweetimmo, (consulté le 7 décembre 2018)
  16. lefigaro.fr, « Le gouvernement veut réformer les agences immobilières », sur Le Figaro, (consulté le 13 décembre 2018)

Liens externesModifier