Michelle Steel

femme politique américaine

Michelle Steel
Illustration.
Portrait officiel de Michelle Steel en 2020.
Fonctions
Représentante des États-Unis
En fonction depuis le
(1 an et 14 jours)
Élection 3 novembre 2020
Circonscription 48e district de Californie
Législature 117e
Prédécesseur Harley Rouda
Biographie
Nom de naissance Michelle Eunjoo Park
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Séoul (Corée du Sud)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômée de Université Pepperdine
Université de Californie du Sud

Park Eunjoo
Hangeul 박은주
Hanja 朴銀珠
Romanisation révisée Bak Eunju
McCune-Reischauer Pak Ŭn-ju

Michelle Eunjoo Park Steel, née le à Séoul, est une femme politique américaine. Membre du Parti républicain, elle siège au conseil de péréquation de Californie de 2006 à 2014 puis au conseil de surveillance du comté d'Orange de 2014 à 2020, année où elle est élue à la Chambre des représentants des États-Unis.

Jeunesse et étudesModifier

Steel est née à Séoul, en Corée du Sud[1]. Son père est né à Shanghai de parents expatriés coréens. Steel fait ses études en Corée du Sud et au Japon[2].

Elle est arrive aux États-Unis à l'âge de 19 ans pour étudier à l'Université Pepperdine[3], où elle obtient un diplôme en commerce[2]. Elle est également titulaire d'un MBA de l'université de Californie du Sud. Elle parle couramment coréen et japonais[2].

Après les émeutes de 1992, qui mettent en difficulté de nombreux commerces coréano-américains, elle s'engage au sein de plusieurs commissions pour représenter la communauté coréenne américaine[3].

Carrière politiqueModifier

Conseil de péréquation de CalifornieModifier

Steel est élue au Conseil de péréquation de l'État de Californie en 2006 lorsque le républicain sortant Claude Parrish s'est présenté sans succès au poste de trésorier de l'État. Tout au long de son mandat, elle est la plus haute administratrice coréenne américaine du pays et la plus haute républicaine de Californie[4]. Elle représente plus de huit millions de personnes dans le 3e district, qui comprend alors l'intégralité des comtés d'Imperial, d'Orange, de Riverside et de San Diego, ainsi que des parties des comtés de Los Angeles et de San Bernardino. En 2011, elle est élue vice-présidente du Conseil[5].

Conseil de surveillance du comté d'OrangeModifier

En 2014, elle devient membre du conseil de surveillance du comté d'Orange représentant le 2e district, battant le membre de l'Assemblée de l'État de Californie Allan Mansoor (en)[6]. Elle est facilement réélue en 2018[3].

En mars 2018, Steel est la seule élue à accueillir le président Donald Trump lorsqu'il atterri à LAX lors de sa première visite officielle en Californie en tant que président[7]. En 2019, elle est nommée par Trump à la Commission consultative du président sur les Américains d'origine asiatique et les insulaires du Pacifique[8].

Représentante des États-UnisModifier

En 2020, Steel est candidate à la Chambre des représentants des États-Unis dans 48e district congressionnel de Californie[9]. Steel reçoit 34,9 % des voix à la primaire, derrière le démocrate sortant Harley Rouda (46,7 %)[3]. Les deux candidats s'affrontent lors des élections du . Durant la campagne, elle critique Rouda pour ses votes « trop libéraux pour le district » et met en cause sa carrière dans la privé. De son coté, Rouda attaque le bilan de Steel au conseil de surveillance du comté et ses positions conservatrices, notamment sur le mariage homosexuel[3]. Si les sondages et les commentateurs politiques donnent un léger avantage au démocrate sortant[3], les candidats sont au coude-à-coude en termes de fonds levés[10]. Michelle Steel est finalement élue représentante des États-Unis avec environ 51 % des suffrages[11]. Le même jour, Joe Biden remporte pourtant son district avec une légère avance sur Donald Trump (1,5 point)[12].

Positions politiquesModifier

IdéologiesModifier

Michelle Steel est une républicaine conservatrice[3].

Questions de sociétéModifier

Steel s'oppose à l'avortement[3] et au mariage homosexuel[3],[13],[14]. En 2014, après que sa fille ait exprimé son soutien au mariage homosexuel, Steel la retire de l'Université de Californie à Santa Cruz et l'envoie à Loyola Marymount, une université jésuite privée[15],[16],[17].

Questions économiquesModifier

Sur les questions économiques, Steel est en faveur d'une baisse des impôts et s'oppose à une couverture santé universelle[3].

Opposition aux masques faciaux pendant le COVID-19Modifier

Pendant la pandémie de COVID-19, elle s'oppose aux masques obligatoires dans le comté d'Orange[18],[13]. Elle vote contre l'exigence de masques pour les employés de commerces de détail[19], et s'oppose également aux exigences des masques dans les écoles publiques[20]. Elle met aussi en doute l'efficacité médicale des masques pour empêcher la propagation du virus[21].

Vie privéeModifier

 
Michelle et Shawn Steel.

En 1981, Steel épouse Shawn Steel (en), un ancien président du Parti républicain de Californie et actuel membre du Comité national républicain de Californie. Ils ont deux filles, Cheyenne et Siobhan, et vivent à Surfside, en Californie[22].

Notes et référencesModifier

  1. « JoinCalifornia - Michelle Steel », sur www.joincalifornia.com (consulté le )
  2. a b et c « 亞裔支持朴銀珠選稅委 », Asian Americans support Park's election to tax board,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a b c d e f g h i et j (en) Brooke Staggs, « Harley Rouda and Michelle Steel locked in tight battle for 48th District seat », sur ocregister.com, Orange County Register, (consulté le ).
  4. (en-US) « Board Member Michelle Steel », California State Board of Equalization (consulté le )
  5. (en-US) Arie Dana, « Michelle Steel Named Vice Chair of the State Board of Equalization », California Board of Equalization,‎ (lire en ligne [PDF])
  6. (en-US) « Two new faces join Board of Supervisors »,
  7. (en-US) Nick Gerda, « OC Supervisor Michelle Steel Welcomed President Trump at LAX », Voice of OC, (consulté le )
  8. (en-US) « Trump names Michelle Park Steel co-chair of president's advisory commission on AAPIs »,
  9. (en-US) « O.C. Supervisor Michelle Steel to challenge Rep. Harley Rouda in 2020 election », sur Daily Pilot, (consulté le )
  10. (en) Brooke Staggs, « Candidates, outside groups spend nearly $39 million on Orange County House races », sur ocregister.com, Orange County Register, (consulté le ).
  11. (en) « Rep. Harley Rouda Concedes to Republican Challenger in 48th District Congressional District Race », sur nbclosangeles.com, NBC, (consulté le ).
  12. (en) Greg Giroux, « Four California Districts Split Tickets for President, Congress », sur bgov.com, Bloomberg Government, (consulté le ).
  13. a et b (en-US) Miranda Green, « The Mask Backlash That Could Oust a Democratic Congressman », Intelligencer, (consulté le )
  14. (en-US) « Race Heating Up For California’s 48th District Seat As Rouda, Steel Face Off », sur CBS LOs Angeles, (consulté le )
  15. (en-US) « Republican congressional candidate bragged about pulling daughter out of university for ‘brainwashing’ after she supported equal marriage », PinkNews, (consulté le )
  16. (en-US) Alex Bollinger, « Republican candidate brags about pulling her daughter out of college for supporting LGBTQ rights », LGBTQ Nation, (consulté le )
  17. (en-US) « California GOP congressional candidate claimed she withdrew her daughter from college for supporting gay marriage », Metro Weekly, (consulté le )
  18. « Californians must wear face masks in public under coronavirus order issued by Newsom », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne)
  19. (en-US) « OC Supervisors Vote To Require Face Coverings For Many Retail Employees », MyNewsLA.com, (consulté le )
  20. (en-US) « Mailbag: Controversies, contributions drive concerns about Orange County races », LA Times, (consulté le )
  21. (en-US) Spencer Custodio, « Orange County Public Health Officials Under Fire Over Mask Order », Voice of OC, (consulté le )
  22. « Vice Chair Michelle Steel », California State Board of Equalization (consulté le )

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :