Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourday.
Micheline Bourday
Nom de naissance Micheline Yvonne Marie-Marcelle Rouyat
Naissance
Paris
Nationalité Drapeau de France Française
Décès (à 67 ans)
Ville-d'Avray, Hauts-de-Seine
Profession actrice
Films notables Si Versailles m'était conté...
le Gendarme et les Gendarmettes
La Boum
Le Gendarme et les Extra-terrestres

Micheline Bourday, née Micheline Rouyat le à Paris et morte le à Ville-d'Avray (Hauts-de-Seine), est une actrice française.

BiographieModifier

Micheline Yvonne Marie-Marcelle Rouyat naît à Paris en . Bien que parisienne, Micheline Bourday commence sa carrière sur la scène du Théâtre royal des Galeries à Bruxelles où les directeurs Lucien Fonson et Aimé Declercq l'avaient appelée, puis au Théâtre national et au Rideau de Bruxelles. Elle revient d'ailleurs très souvent en Belgique.

Dix ans plus tard, en 1969, elle retrouve Paris et se produit notamment à la Comédie des Champs-Élysées dans Cher Antoine, du répertoire baroque de Jean Anouilh.

Au théâtre, on lui doit aussi, entre autres, Les Caméléones, Le Clin d'œil, Les Autruches et Des phantasmes dans le caviar, ce dernier spectacle créé au Festival du Marais à Paris.

On la remarque en romancière compassée dans Le Pays bleu, chronique paysanne sensible due à Jean-Charles Tacchella et, surtout, comme l'épouse de l'adjudant Gerber, Michel Galabru, pour les deux derniers titres de la série des Gendarmes, succédant ainsi à Nicole Vervil qui s'était volontairement éloignée du septième art. Sa carrière se termine avec Andrzej Żuławski qui lui offre un petit rôle dans Mes nuits sont plus belles que vos jours librement inspiré du roman de Raphaële Billetdoux.

Quelques semaines plus tard, seule, malade, déprimée, Micheline Bourday décide de disparaître et met fin à ses jours.

Elle fut durant quatre ans l'épouse du chef décorateur Willy Holt, disparu en 2007.

FilmographieModifier

ThéâtreModifier

Notes et référencesModifier

  1. « La Valse des Toréadors (1973-1974) », sur autourdelouisdefunes.fr, (consulté le 30 décembre 2015)

Liens externesModifier