Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Murgia.
Michela Murgia
Naissance (47 ans)
Cabras, Sardaigne, Drapeau de l'Italie Italie
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Italien
Genres

Michela Murgia, née le à Cabras en Sardaigne, est une romancière et une femme politique italienne, qui a été candidate à la présidence de la région Sardaigne lors des élections régionales de 2014. Elle fait partie de la Nouvelle vague littéraire sarde.

Sommaire

BiographieModifier

Son premier livre, Il mondo deve sapere (Le monde doit savoir), d'abord conçu comme un blog, décrit de façon sarcastique la réalité des opérateurs d'un centre d'appel d'une multinationale (Kirby Company). Il est adapté au cinéma par Paolo Virzì sous le titre Tutta la vita davanti en 2008.

Murgia publie en 2008 un reportage en forme de guide touristique sur la Sardaigne, puis un second roman en 2009, Accabadora, récit mélant tradition sarde et réflexion sur l’euthanasie (l'accabadora étant dans des récits traditionnels de la Sardaigne la personne donnant la mort quand plus aucun soin n’était possible). Elle remporte le Prix Campiello avec ce roman qui est traduit et publié en France sous le même titre en 2011. En 2012, elle publie L'incontro, l’histoire d’un village partagé entre deux paroisses et dont l’intrigue, basé sur ses souvenirs d'enfances, se déroule à Cabras, son lieu de naissance.

Elle a été candidate à la présidence de la région Sardaigne lors des élections régionales de 2014, arrivant en 3e position avec un peu plus de 10 % des voix.

ŒuvreModifier

RomansModifier

  • Il mondo deve sapere (2006)
  • Viaggio in Sardegna. Undici percorsi nell'isola che non si vede (2008)
  • Accabadora (2009)
    Publié en français sous le titre Accabadora, traduction de Nathalie Bauer, Paris, Seuil, coll. Cadre vert, 2011.
  • Michela Murgia legge Accabadora (2010)
  • Ave Mary. E la chiesa inventò la donna (2011)
  • Presente (avec Andrea Bajani, Paolo Nori et Giorgio Vasta) (2012)
  • L'incontro (2012)
    Publié en français sous le titre La Guerre des saints, traduction de Nathalie Bauer, Paris, Seuil, coll. Cadre vert, 2013.
  • L'ho uccisa perché l'amavo (falso!) (avec Loredana Lipperini) (2013)
  • L'eredità, dans Sei per la Sardegna (2014)
  • Chirú (2015)
    Publié en français sous le titre Leçons pour un jeune fauve, traduction de Nathalie Bauer, Paris, Seuil, coll. Cadre vert, 2017.
  • Futuro Interiore (2016)

NouvellesModifier

  • L'aragosta, dans le recueil Piciocas. Storie di ex bambine dell'Isola che c'è (2012)
  • L'eredità, dans le recueil Sei per la Sardegna (2014)

AdaptationModifier

Au cinémaModifier

Prix et distinctions notablesModifier

Liens externesModifier