Ouvrir le menu principal

Miguel de la Paz

(Redirigé depuis Michel de la Paix)

Miguel de la Paz
Image illustrative de l’article Miguel de la Paz

Titre Prince de Portugal (en)
(1498-1500)
Autres titres Prince des Asturies
Prince de Gérone
Prédécesseur Jacques Ier de Bragance
Successeur Jean III
Biographie
Dynastie Maison d'Aviz, maison de Bourgogne au Portugal
Naissance
Saragosse
Décès (à 1 an)
Grenade
Père Manuel Ier de Portugal
Mère Isabelle d'Aragon

Miguel de la Paz de Avís y Trastámara (en portugais Miguel da Paz de Trastâmara e Avis) (, Saragosse, Grenade) était un prince portugais, fils de Manuel Ier et de sa première épouse, Isabelle d’Aragon, princesse des Asturies[1].

BiographieModifier

 
La péninsule Ibérique du temps de Miguel de la Paz.

Miguel de la Paz est né à Saragosse, en Espagne, le . Sa mère meurt en couches, moins d’une heure après l’avoir mis au monde. Dès sa naissance, il hérite des titres dynastiques de trois couronnes de la péninsule Ibérique (Portugal, Castille et Aragon)[1]. Dans les deux années qui suivent sa naissance, il est reconnu héritier du trône de son père, le roi de Portugal, ainsi que des possessions de ses grands-parents maternels, Ferdinand II d’Aragon et Isabelle la Catholique ; il hérite de la sorte de la Castille, du León et de Aragon[2]. Il est dès lors titré prince de Portugal (en), prince des Asturies et prince de Gérone.

Le , Miguel meurt à Grenade, dans les bras de sa grand-mère[3]. Il est inhumé en la chapelle royale de Grenade.

En octobre, son père se remarie à Marie d’Aragon, la sœur cadette d’Isabelle. Marie donnera naissance à dix enfants, parmi lesquels le prince héritier et futur Jean III[4].

Les espoirs de Ferdinand II et d’Isabelle de voir s’unifier tous les royaumes de la péninsule s’éteignent avec la mort de Miguel[1]. Son autre tante maternelle, Jeanne, reçoit la Castille, le León et l’Aragon en héritage, qui passeront vite à son fils, le futur Charles Quint. Il faudra attendre quatre-vingts ans pour voir le vœu de Ferdinand II et d’Isabelle se réaliser lorsque Philippe II, roi d’Espagne, réunira les royaumes de 1580 à 1640.

RéférencesModifier

  1. a b et c Fernández Álvarez 2003, p. 387.
  2. Downey 2014, p. 331.
  3. Downey 2014, p. 332.
  4. Downey 2014, p. 376.

BibliographieModifier

  • (en) Kirsten Downey, Isabella: the Warrior Queen, New York, Nan A. Talese/Doubleday, (ISBN 9780385534116).
  • (es) Manuel Fernández Álvarez, Isabel la Católica, Madrid, Espasa-Calpe, S.A, (ISBN 84-670-1260-9).
  • (es) Luis Suárez Fernandez, Isabel I, Reina, Barcelone, Éditions Ariel, (ISBN 84-344-6620-1).
  • (pt) António Caetano de Sousa, História Genealógica da Casa Real Portugueza, t. III, Lisbonne, Occidental, Joseph Antonio da Sylva, Imprimenterie de l’Académie royale, .