Michel Vaillant (film)

film français de 2003
Michel Vaillant
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film

Titre original Michel Vaillant
Réalisation Louis-Pascal Couvelaire
Scénario Luc Besson
Gilles Malençon
Jean Graton
Philippe Graton
Musique Archive
Acteurs principaux
Sociétés de production EuropaCorp
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Action, Drame, Sport
Durée 103 minutes
Sortie 2003


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Michel Vaillant est un film français réalisé par Louis-Pascal Couvelaire, sorti en 2003. Il est librement adapté de la bande dessinée du même nom de Jean Graton et Philippe Graton.

SynopsisModifier

Depuis des décennies, l'équipe Vaillante, dirigée par la famille Vaillant, a connu une longue histoire de succès dans diverses disciplines de la course automobile. Leur pilote le plus célèbre est Michel Vaillant, fils du fondateur et propriétaire de l'équipe, Henri, et frère cadet du directeur de l'équipe, Jean-Pierre. Une nuit, Élisabeth, la mère de Michel, fait le cauchemar de la mort de son fils dans un accident aux 24 heures du Mans impliquant une voiture portant le numéro 13 de Leader, une équipe avec laquelle Vaillant a entretenu une rivalité historique pendant plus d'un quart de siècle. Henri la réconforte en lui assurant que l'équipe Vaillante n'a pas l'intention de courir au Mans, que Leader a arrêté de courir depuis 5 ans, et que personne ne prendra la peine d'utiliser le numéro 13 lors de la course.

Pendant ce temps, au Canada, Michel et son meilleur ami et coéquipier, Steve Warson, participent tous deux à une course WRC. Michel gagne la course, ce qui déclenche la colère de Bob Cramer, un impitoyable pilote rival que Michel a bloqué pendant la course. Cramer confronte le copilote de Michel, David Dougherty, à ce sujet. Quelques jours plus tard, Henri annonce que l'équipe Vaillante a acheté des moteurs pour les prochaines 24 heures du Mans, et que David a été promu au poste de pilote, lui promettant une place dans la voiture de Michel au Mans s'il fait bonne figure au Rallye d'Italie. Pendant la course en Italie, Cramer oblige David à sortir de la route. Sa voiture s'écrase violemment, et il meurt après avoir été pris dans l'explosion qui en résulte.

Lors des funérailles de David, Michel rencontre Julie, sa compagne, qui lui demande une faveur. Michel convainc alors son frère de laisser Julie rejoindre l'équipe afin qu'elle puisse prendre la place de son défunt mari. Pendant ce temps, l'équipe Leader, désormais dirigée par Ruth, la fille du fondateur de l'équipe, reprend la compétition. Elle annonce qu'elle participera à la course du Mans avec le numéro 13 et engage Bob Cramer comme pilote. Élisabeth commence à craindre que son cauchemar ne devienne bientôt réalité, et supplie en vain Henri de se retirer du Mans.

Le week-end précédant la course du Mans, Ruth, déterminée à débarrasser la course de Vaillante, demande à ses sbires de trafiquer la livraison des voitures Vaillante. Les deux voitures sont forcées de rouler à toute vitesse dans les rues du Mans, et arrivent juste à temps pour concourir. Furieuse, Ruth décide de kidnapper Henri, prévoyant de faire chanter les Vaillante pour qu'ils perdent la course s'ils veulent qu'elle épargne Henri. Au début, Michel s'exécute, perdant beaucoup de temps à chaque tour, mais il raconte ensuite à son frère le complot de Ruth pour tuer leur père. Michel est autorisé à aller sauver son père après avoir demandé à Julie de se faire passer pour lui pendant la course.

Alors qu'il tente de localiser son père grâce au GPS de la voiture de Ruth, Michel est attrapé par cette dernière, qui lui fait conduire la Leader n°13, en se faisant passer pour Cramer, après qu'un accident l'ait mis hors course. La voiture n°10 de Vaillante et la voiture n°13 de Leader se rencontrent sur la piste et finissent par se heurter violemment, comme dans le cauchemar d'Élisabeth. Les deux pilotes, qui s'avèrent être en réalité Julie et Michel, sortent indemnes de l'épave. Julie et Michel partent avec Warson pour quitter la course et sauver Henri.

Les trois réussissent à retourner à la course, mais malheureusement, Warson est blessé par balle en fuyant les sbires de Ruth après avoir sauvé Henri. Michel décide de remplacer Warson lors d'un arrêt au stand de la voiture Vaillante n°8, se faisant passer pour lui pour le reste de la course. Dans le dernier tour de la course, alors qu'il semble que la voiture Leader n°22 soit sur le point de gagner, la Vaillante crève un pneu. Pendant ce temps, la Leader commence soudainement à ralentir en raison d'une panne de moteur, et finit par s'arrêter quelques mètres avant la ligne d'arrivée.

La Vaillante arrive finalement dans la dernière ligne droite alors que la Leader est poussée vers la ligne d'arrivée par son pilote, avant de franchir la ligne d'arrivée en premier, battant ainsi la Leader de justesse. L'équipe Vaillante fête sa dernière victoire, tandis que Ruth regarde fixement la défaite.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Par ordre d'apparition au générique :

ProductionModifier

TournageModifier

Le tournage s'est déroulé sur deux circuits, celui des 24 Heures du Mans et du Mas du Clos près d'Aubusson en Creuse.

Bande originaleModifier

La bande originale du film a été composée par le groupe britannique Archive. Elle est contenue sur deux albums sortis en 2003, Michel Vaillant, suivi, un mois plus tard par Michel Vaillant (Bande originale du film).

AccueilModifier

Michel Vaillant
Score cumulé
SiteNote
Allociné [2]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Accueil critiqueModifier

En France, le site Allociné propose une note moyenne de 3.25 à partir de l'interprétation de critiques provenant de 5 titres titres de presse[2]

Box officeModifier

Lors de sa sortie en France au cinéma le 19 novembre 2003, Michel Vaillant recense 460 777 entrées lors de sa première semaine de diffusion[3]. Au total, 901 788 entrées ont été recensées[3], le film se classe en 57e position des films sortis en 2003[4] et recense au total 6 066 153 de dollars de recette[3], pour un budget de 22.9M$.

Autour du filmModifier

Deux voitures de compétition ont été engagées par l'écurie DAMS aux 24 Heures du Mans pour l'édition 2002 spécialement pour le film. Il s'agit d'une Lola B98/10 (en tant que Vaillante) et d'une Panoz LMP-1 Roadster-S (en tant que Leader). La voiture utilisée pour effectuer le circuit à l'aveugle de nuit est une Pagani Zonda S, avec quelques badges Vaillante. La voiture de rallye utilisée est une Peugeot 206 restylée pour le film, dont deux exemplaires se trouvent aujourd'hui aux Centre d'archives de Terre Blanche[5] . Un passage du film laisse sous-entendre que les Vaillante sont motorisées par des blocs d'origine PSA. Le speaker officiel des 24 heures du Mans, Bruno Vandestick, y joue son propre rôle en tant que "voix du Mans".

Éditions vidéosModifier

Le 7 juillet 2004, le film est proposé en DVD en France, dans une édition classique, ainsi qu'en édition collector double DVD. Cette édition comprend, en plus du film, près de 3 heures de bonus, dont un making-of, des interviews et des scènes coupées[6]. En 2008, le film sort en Blu-ray à Taïwan[7], suivi de deux ans plus tard, par une sortie au Japon[8].

Notes et référencesModifier

  1. « Michel Vaillant (2003) - JPBox-Office » (consulté le ).
  2. a et b « Critiques Presse pour le film Michel Vaillant - AlloCiné », sur Allociné (consulté le ).
  3. a b et c « Michel Vaillant (2003) - JPBox-Office », (consulté le )
  4. « Charts - LES ENTREES EN FRANCE - JPBox-Office », (consulté le )
  5. « Une 206 WRC pour 20k€ !?! Vente aux enchères Musée Aventure Peugeot 20/09/2020 », sur YouTube.com, (consulté le )
  6. « DVD - Michel Vaillant (Edition Collector) :... - DVD Séries », (consulté le )
  7. (en) « Michel Vaillant Blu-ray (Taiwan) », sur blu-ray.com, (consulté le )
  8. (en) « Michel Vaillant Blu-ray (ミシェル・ヴァイヨン) (Japan) », sur blu-ray.com,‎ (consulté le )

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier