Ouvrir le menu principal
Michel Troper
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (81 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Juriste, scientifique du droit, professeur des universitésVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Michel Troper, né le , est un juriste et un universitaire français. Il est professeur émérite en droit public de l'université Paris-Nanterre.

BiographieModifier

Auteur en 1967 d'une thèse de doctorat en droit constitutionnel sur « la séparation des pouvoirs et l'histoire constitutionnelle française » (dirigée par Charles Eisenmann), Michel Troper est reçu au concours d'agrégation en droit public et science politique en 1968.

Il devient successivement professeur à l'université de Rouen (1969-1978) puis à l'Université Paris-Nanterre. (1978). Il est devenu directeur du Centre de théorie du droit qu'il a créé. Pierre Brunet, l'un de ses élèves, a pris sa suite. Il enseigne également la philosophie du droit à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris (Sciences Po).

Troper a contribué par ses nombreux travaux à la science du droit, spécialement le droit constitutionnel français.

Il se rattache à une variante particulière du positivisme juridique, le réalisme à travers la « théorie réaliste de l'interprétation ». Celle-ci postule que les textes juridiques comme la Constitution, les lois ou les règlements, ne deviennent des normes qu'à travers l'activité d'interprétation qui appartient aux différentes juridictions jugeant en dernière instance dont les décisions ne sont pas susceptibles de recours (dans le cas français, le Conseil d'État, la Cour de cassation ou le Conseil constitutionnel). À ce titre, la théorie réaliste de Michel Troper amène ainsi à considérer que l'interprète d'un texte est le véritable auteur de la norme.

Principaux ouvragesModifier

PrixModifier

  • Prix René-Cassin 2013.

AnnexesModifier