Michel Queysanne

professeur agrégé et auteur de manuels scolaires

Michel Queysanne (-) est un professeur français de mathématiques.

Michel Queysanne
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
QueysanneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Professeur agrégéVoir et modifier les données sur Wikidata

Diplômes et carrièreModifier

Michel Queysanne est un ancien élève de l'École normale supérieure (promotion 1934 à laquelle appartiennent aussi Gustave Choquet, André Revuz et Laurent Schwartz) et agrégé de mathématiques (1937).

À la rentrée 1955, il est nommé sur la chaire de mathématiques spéciales B du lycée Janson-de-Sailly à Paris, nouvellement créée cette année-là : c'est la fameuse «taupe atomique», créée par Georges Guinier, professeur de sciences physiques dans ce même lycée[1].

À la rentrée universitaire 1962, il est nommé maître-assistant à la faculté des sciences de Paris. Il le restera jusqu'à sa retraite en 1972.

Le physicien Jean-Marc Lévy-Leblond est l'un de ses anciens étudiants (année 1957-1958).

DescendanceModifier

Il est le père du réalisateur Bernard Queysanne.

OuvragesModifier

  • L'algèbre moderne, PUF, Paris, , 136 p. pour la 8e édition (1972), en collaboration avec André Delachet
  • Algèbre, Armand Colin, Paris, , 603 p. pour la 13e édition (1990)
  • Dans les années soixante-dix, il codirige avec André Revuz une collection éponyme de manuels pour l'enseignement secondaire aux éditions Fernand Nathan dont il est aussi coauteur pour plusieurs d'entre eux : la collection «Queysanne-Revuz».

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Roland Brasseur, « Michel Queysanne » dans Quelques professeurs de mathématiques spéciales, Bulletin de l’UPS, avril 2010

RéférencesModifier