Michel Mouyelo-Katoula

Michel Mouyelo-Katoula
Naissance
Brazzaville Congo
Nationalité Drapeau de la république du Congo République du Congo
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Profession
Formation
Ingénieur Statisticien Économiste (CESD-Paris)

Michel Mouyelo-Katoula, né le à Brazzaville (Congo), de nationalité congolaise et luxembourgeoise[1] consacre l'essentiel de sa vie professionnelle à la statistique publique africaine. En 2009 il rejoint la Banque mondiale pour diriger la coordination mondiale du Programme de comparaison internationale[2]. Au début de 2010 la communauté statistique africaine lui décerne son prix de la statistique, reconnaissant ainsi l'importance de ses contributions au développement de la statistique africaine, spécialement dans le domaine des prix, mais pas exclusivement.

BiographieModifier

Statisticien économiste formé en France entre 1971 et 1974, Michel Mouyelo-Katoula commence sa carrière dans son pays natal au sein de l'organe central de la statistique puis au siège de l'Union douanière et économique de l'Afrique centrale (UDEAC)[3] à Bangui, en République centrafricaine.

Dès 1980 il retourne en Europe où il occupe plusieurs postes de responsabilité dans des organismes liés à Eurostat comme Eurocost et le Centre européen de formation des statisticiens économistes des pays en voie de développement (CESD-Communautaire), tous deux basés au Luxembourg[4]

Entre 2000 et 2002 il est consultant international et entreprend des missions en Afrique pour le compte de divers organismes régionaux et internationaux. À partir de la mi-2002 et jusqu'en 2009, il rejoint à Tunis la Banque africaine de développement pour prendre en charge tout d'abord la coordination pour la région Afrique de la campagne 2002-2007 du Programme de comparaison internationale, puis à partir de 2007 il est nommé à la tête de la division du renforcement des capacités statistiques.

En avril 2009 il rejoint le siège de la Banque mondiale à Washington pour prendre la direction de la coordination globale du Programme de comparaison internationale qui entame sa campagne 2009-2015[5].

ÉtudesModifier

Entre 1971 et 1974 Michel Mouyelo-Katoula poursuit des études supérieures à Paris, (France) pour devenir statisticien économiste. Le Centre européen de formation des statisticiens économistes des pays en voie de développement (CESD-Paris) lui décerne un diplôme d'ingénieur statisticien économiste en 1974 ; auparavant, en 1972 il obtient une licence es sciences en mathématique et en 1973 une maîtrise en mathématique, probabilité et économie, deux diplômes que lui attribue l'Université Paris - VII.

Parcours professionnelModifier

DistinctionsModifier

En janvier 2010, à l'occasion de la seconde réunion de la Commission de statistique de la CEA[6], et en reconnaissance de travaux remarquables menés dans le domaine de la statistique en Afrique, le Centre africain pour la statistique (CAS) de la Commission économique pour l'Afrique, lui remet son prix de la statistique au nom de la communauté statistique africaine. Michel Mouyelo-Katoula (  République du Congo) devient donc le sixième statisticien africain à recevoir ce prix, après messieurs : Oladejo Ajayi (  Nigeria), Julien Amegandjin (  Togo), Lamine Diop (  Sénégal), Kweku T. de Graft-Johnson (  Ghana) et Palil Lehohla (  Afrique du Sud)[7].

BibliographieModifier

  • Comparaison des niveaux de prix et des agrégats économiques 1985. Le cas de 22 pays africains - Mouyelo Katoula, M. et Munnsad, K., OPOCE, 1989, 382 p. - (Theme 2, Serie C)

NotesModifier

  1. qui lui est conférée en 1995
  2. programme statistique mondial établissant depuis 19670 et à intervalle régulier, des parités de pouvoir d'achat entre les économies nationales.
  3. devenue depuis la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC)
  4. voir Mémoires d’Eurostat, Cinquante ans au service de l’Europe, par Alberto De Michelis et Alain Chantraine.
  5. voir The global Office sur le site de la Banque mondiale
  6. voir StatCom II
  7. voir le rapport de la première réunion de la Commission de statistique de la CEA StatCom I

Voir aussiModifier

Liens externesModifier