Ouvrir le menu principal

Michel Leplay

pasteur et théologien protestant français

BiographieModifier

Michel Leplay fait ses études à la faculté de théologie protestante de Paris et à l'université de Lausanne. Il est pasteur de l'Église réformée de France dans les Cévennes, à Amiens puis comme président du conseil régional d'Île-de-France de l'ERF[1], de 1950 à 1990[2]. Il devient président de la commission des ministères de l'ERF en 1968.

Il est investi dans les relations œcuméniques, se définissant comme un « catholique réformé », et soulignant la continuité entre protestantisme et catholicisme[1]. Il collabore à partir des années 1970 à plusieurs mouvements œcuméniques, dont le Comité mixte de dialogue catholique/luthéro-réformé, qu'il préside aux côtés de Mgr Joseph Duval et de Mgr Jean Vilnet, avec qui il rédige deux documents : Consensus œcuménique et différence fondamentale (1987) et Choix éthiques et communion ecclésiale (1992). Il est membre du groupe des Dombes de 1965 aux années 2000 et écrit des chroniques dans La Croix[1].

Il s'engage également dans l'association Amitié judéo-chrétienne de France, dont il est le vice-président de 1992 à 2005[2]. Le dialogue judéo-chrétien demeure en effet à ses yeux « l'exigence centrale du mouvement œcuménique »[1].

Il est directeur jusqu'en 1995 de l'hebdomadaire protestant Réforme[3].

Il est l'auteur de plusieurs livres, notamment une biographie de Martin Luther et un essai sur Charles Péguy. D'autres ouvrages traitent du christianisme face à l'antisémitisme, des relations entre judaïsme et christianisme, et de l'histoire du protestantisme.

DistinctionsModifier

PublicationsModifier

OuvragesModifier

  • Foi et vie des protestants, Desclée de Brouwer, 1996
  • La religion se porte bien, Labor et Fides, 1996
  • Charles Péguy, Desclée de Brouwer, 1998
  • Martin Luther, Desclée de Brouwer, 1998
  • Le Protestantisme et le pape : quelques explications, Labor et Fides, 1999[7]
  • La Racine qui te porte. L’histoire mouvementée de la lecture chrétienne de la Bible juive, éd. du Moulin, 1999
  • Le Protestantisme et Marie : une belle éclaircie, Labor et Fides, 2000[8]
  • La Bible entre le culte et la culture. Vingt siècles de vitalité et de résistance, éd. du Moulin, 2002
  • Les Protestantismes, éditions Armand Colin, 2004
  • Les Églises protestantes et les Juifs face à l’antisémitisme au vingtième siècle, préface du pasteur Alain Massini, postface de Colette Kessler, éditions Olivétan, 2006
  • La Foi que j’aime le mieux : une histoire de la petite espérance, éd. Salvator, 2009

Textes de présentation et contributionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Rencontre avec Michel Leplay, pasteur de l’Église réformée de France », propos recueillis par Catherine Aubé-Élie, Unité des chrétiens, n° 147, juillet 2007.
  2. a et b « Le pasteur Michel Leplay lauréat du prix 2017 de l'AJCF » sur le site de l'AJCF.
  3. Claire Bernole, « Michel Leplay, champion d’ouvertures », Réforme, (consulté le 17 avril 2018).
  4. « Le pasteur Michel Leplay lauréat du prix 2017 de l'AJCF », La Croix, 30 mars 2017.
  5. « Le Pasteur Michel Leplay lauréat du prix 2017 de l’AJCF », AJCF Lyon, (consulté le 17 avril 2018).
  6. « Le pasteur Michel Leplay a reçu le prix de l'Amitié Judéo-Chrétienne de France, le 17 octobre, au Temple du Saint-Esprit », sur www.protestants.org, Fédération protestante de France, (consulté le 19 février 2019)
  7. Bernard Sesboüé, « Michel Leplay - Le Protestantisme et le Pape », Études,‎ , p. 429 (lire en ligne).
  8. Recension par Jacqueline Amphoux sur persee.fr, 2001.

Liens externesModifier