Ouvrir le menu principal
Michel Laroche
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion

Michel Laroche, à l'état civil Philippe Laroche (né en 1943), est un évêque, écrivain et théologien orthodoxe français. Il est le métropolite de Korsoun de l'Eglise Orthodoxe d'Ukraine[1], anciennement Patriarcat de Kiev.

Sommaire

BiographieModifier

Michel Laroche est né le à Neuilly-sur-Seine en France. Il est ordonné prêtre le par l’évêque Jean Kovalevsky. Il est un temps rattaché au mouvement vieux-calendariste[2],[3]. En 1996, il est fait moine puis archimandrite dans le patriarcat de Kiev et sacré évêque de Lyon le de la même année par Evloghios de Milan. Reçu et élevé comme métropolite de Paris ayant juridiction sur toute la France par le Saint Synode du Patriarcat de Kiev présidé par Philarète de Kiev en 1998 (à la demande écrite du Métropolite Michel Laroche le synode ukrainien a confirmé son appartenance au patriarcat de Kiev depuis 1998, confirmation en 2014[4] et en 2015[5])[4]. En 2019 il est confirmé comme membre du Saint-Synode de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine avec le titre de métropolite de Korsoun[1]. Le métropolite Michel Laroche n'est pas pour l'heure membre de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France.

De 1966 à 1974 il fait des études théologiques à Institut de Théologie Orthodoxe français Saint Denys (reconnu par l’Académie de Paris) [5]. En 1969, il est bachelier en Théologie puis en 1988 il devient doctorant en Théologie[6].

Dans son ouvrage La papauté orthodoxe le métropolite Michel Laroche condamne fortement l'ecclésiologie du patriarcat de Constantinople et soutient la position sur ce sujet du patriarcat de Moscou en dénonçant une tendance au «papo-césarisme du Phanar». Son point de vue à changé depuis puisqu'il est membre du synode de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine ayant obtenu son autocéphalie de Constantinople. Michel Laroche affirme que :« « dans ces deux ouvrages parus en langue ukrainienne Une jurisprudence ecclésiologique du Patriarcat Œcuménique en 1924 - Le rapt par le patriarcat de Moscou de la Métropole de Kiev (1686) .(en ukrainien), Editions Patriarcat de Kiev. Kiev 2017, et Une première autocéphalie ukrainienne (en ukrainien), Editions Patriarcat de Kiev, Kiev, 2016, il fait la distinction qui ne figurait pas dans La papauté Orthodoxe dont ce n’était pas le sujet, de ce pouvoir qui est la conséquence de la disparition de l’empereur Orthodoxe et la naissance de l’empire ottoman avec ses exigences, et d’un autre pouvoir totalement différend et tout à fait légitime pour une Église Mère d’accorder l’autocéphalie à une Église fille qu’elle a fondée. Moscou n’existait pas ni comme cité ni comme Église lorsque le patriarcat de Constantinople a fondé la métropole de Kiev. Le sentiment national ukrainien est né en dehors des frontières de l’empire russe lors de la longue période où une grande partie de l’Ukraine avec Kiev était sous domination lituano-Polonaise. Que les ukrainiens ont affirmé leur identité nationale dans leur Église locale kievienne, une église de résistance nationale face à la domination lituano-polonaise, ce que le patriarcat de Moscou a toujours, à tort, nié. Qu'il a donné dans ces deux ouvrages avec trois ans à l’avance la démonstration historique de cette réalité et toute la jurisprudence canonique qui a été utilisée pour la nouvelle autocéphalie. Que ce n’est pas l’historien qui se contredit, mais c’est l’histoire elle-même » »[7].

OuvragesModifier

  • Théotokos, Marie Mère de Dieu dans la spiritualité Orthodoxe. Éditions Sisteron, 1981. /Traduction et édition en roumain en 2005.
  • Une seule chair, L'aventure mystique du couple. Éditions Nouvelle Cité, Paris, 1984. /Traductions et éditions: en italien (1988), portugais (Brésil, 1989), polonais (1990, 2006), roumain (1990).
  • La vie en Son Nom, La prière du nom de Jésus et ses méthodes spirituelles. Éditions Présence, Paris, 1992. /Traduction et édition en roumain (2004)./ Traduction et édition en Ukrainien (2015)
  • Sur la terre comme au Ciel, La vie spirituelle au quotidien. Éditions Nouvelle Cité, Paris, 1985.
  • Seconde Naissance, De l'homme de l'angoisse à l'homme de la Résurrection. Éditions Nouvelle Cité, Paris, 1986. /Traduction et édition en roumain en cours.
  • Mon fils est Né au Ciel, Méditation d'un prêtre orthodoxe sur la mort de son fils. Éditions Fayard, Paris, 1993. /Ouvrage traduit partiellement en polonais dans la revue théologique Widrodze n° 319, 03 2000. Traduction et édition en roumain en 2004.
  • Secondes Noces, préface de Michel Legrain Bayard. Éditions Centurion, Paris, 1996.
  • La réédition en « Livre de Poche Chrétien » Collection « Foi Vivante » d’Une seule chair, L'aventure mystique du couple. Éditions du Cerf, Paris, 1998.
  • Être à deux ou les traversées du couple (sous la direction de Nathalie Calmé) ; Collection "Espaces Libres". Éditions Albin Michel, Paris, 2000.
  • La papauté orthodoxe, Les origines historiques du papisme du Patriarcat de Constantinople et sa guerre ecclésiologique avec le Patriarcat de Moscou. Éditions Présence, Paris, 2004.
  • La voie du Silence dans la tradition des Pères du désert. Éditions Albin Michel, Paris, 2010.Traduction et édition en Italien (2012) Traduction et édition en Ukrainien (2015).
  • Les Racines Chrétiennes de l'Europe. Les antinomies et les synergies de l'État et de l'Église de 313 ( édite de Milan) à 1054. Éditions Erick Bonnier Paris 2014.Traduction et édition en Ukrainien ( 2015).
  • La voie mystique de l'angoisse. Dans la pensée des Pères du désert.Editions Erick Bonnier. Paris 2015.
  • Une première autocéphalie ukrainienne (1924). Éditions Patriarcat de Kiev . Kiev 2015. (en ukrainien)
  • Sainte Anne de Kiev reine de France. Editions Métropolite Michel Laroche. Kiev 2016
  • Une jurisprudence ecclésilologique du Patriarcat Œcuménique en 1924 - Le rapt par le patriarcat de Moscou de la Métropole de Kiev (1686) .(en ukrainien) Editions Patriarcat de Kiev. Kiev 2017.
  • Petit Lexique pour comprendre l'Orthodoxie. Editions Erick Bonnier . Paris 2017

ArticlesModifier

Il collabore en outre régulièrement dans la revue de géopolitique Diplomatie:

  • Patriarcat de Moscou - Patriarcat de Constantinople. Les antagonismes des enjeux géopolitiques dans l’Union Européenne. no 14, Mai - Juin 2005.
  • Le pape Benoit XVI : la nouvelle distribution des cartes de l’œcuménisme catholique Orthodoxe. no 16, Septembre - Octobre 2005.
  • Nice-Moscou, un axe qui fâche. no 20, Mai – juin 2006.
  • Église Orthodoxe d’Istanbul. Les secrets de sa stratégie européenne. Enjeux Méditerranée. no 4, Février – Avril 2007.
  • Le Président Poutine et l’implication du facteur géopolitique de l’Orthodoxie dans la question du Kosovo.no 32, Mai – Juin -2008.
  • Le patriarcat de la discorde.- Vatican - Patriarcat de Moscou : avis de tsunami. Les Grands Dossiers no 4, “Géopolitique du Vatican”, Août - Septembre 2011.
  • Orthodoxie et identité nationale en Europe de l'Est. Les Grands Dossiers no 16, “Géopolitique des religions", Août - Septembre 2013.

Notes et référencesModifier

  1. a et b (uk) « Журнали засідання Священного Синоду від 5 лютого 2019 р. », sur Єдина помісна Українська Православна Церква,‎ (consulté le 8 février 2019)
  2. Vernette, Jean., Dictionnaire des groupes religieux aujourd'hui : religions, églises, sectes, nouveaux mouvements religieux, mouvements spiritualistes, Presses universitaires de France, 2001, ©1995 (ISBN 213052026X, OCLC 56322322, lire en ligne), p.229
  3. Vignot, Bernard, (1936- ...).,, Le phénomène des Eglises parallèles, Les Éd. du Cerf, (ISBN 9782204088015, OCLC 708360774, lire en ligne), p.103
  4. Ukase no 481 du 25 juin 1998
  5. Recteur : S. E. Le Métropolite Nicolas du Banat (Patriarcat de Roumanie)
  6. Par décision du Saint Synode Présidé par Sa Béatitude le Patriarche Théoctiste de Roumanie et communiqué par le secrétaire du Saint Synode l’Évêque-vicaire patriarcal Niphon de Ploestie (décision no 5938) le 21 11 88 de recevoir l’Archiprêtre Michel Laroche étant tenu compte des travaux publiés en France
  7. (en) « Michel Laroche », sur www.facebook.com (consulté le 10 février 2019)

Liens externesModifier