Michel Fau

acteur français
Michel Fau
Description de cette image, également commentée ci-après
Michel Fau à la cérémonie des César du cinéma 2016
Naissance
Agen, Lot-et-Garonne, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur, metteur en scène

Michel Fau est un acteur, chanteur et metteur en scène de théâtre et d’opéra français né à Agen en 1964.

D'abord symbole du théâtre d'Olivier Py, il a pu mettre en scène des comédiens comme Michel Bouquet, Catherine Frot, Léa Drucker, Gaspard Ulliel, Julie Depardieu, Audrey Tautou ou Édith Scob. Au cinéma il a notamment collaboré avec François Ozon, Albert Dupontel, Xavier Giannoli, Christophe Honoré, Edouard Baer ou André Téchiné.

De par sa riche carrière et l’éclectisme de ses mises en scène, il est aujourd'hui considéré comme l'un des comédiens et metteurs en scène les plus importants de la scène française et internationale.

BiographieModifier

Enfance et formationModifier

Michel Fau est né à Agen d'un père horloger et d'une mère au foyer qui élève ses quatre enfants. C'est cette dernière qui l'initie au théâtre et à l'Opéra de Bordeaux[1].

Il étudie au Lycée Bernard Palissy d'Agen où il rencontre Béatrice Uria-Monzon et Eric Perez.

À l'âge de 18 ans, après un passage au conservatoire d'Agen, il quitte sa ville natale pour suivre une formation au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de 1986 à 1989 (professeurs : Michel Bouquet, Gérard Desarthe et Pierre Vial)[2].

CarrièreModifier

L'interprète de théâtreModifier

Au cours des années 1990, il est régulièrement sur scène dans les mises en scène d'Olivier Py dont il devient l'un des acteurs fétiches avec notamment Philippe Girard, Élizabeth Mazev, Nâzim Boudjenah ou Mireille Herbstmeyer dans des pièces comme Illusions comiques, Le Soulier de satin (avec Jeanne Balibar), La Servante (histoire sans fin) ou L'Apocalypse joyeuse.

Il est le premier interprète de l'auteur Christian Siméon en 1995, pour Hyènes.

Il a également travaillé avec des metteurs en scènes comme Jérôme Deschamps, Jean Luc Lagarce, Jean Michel Ribes, Jacques Weber, Jean Michel Rabeux, Benjamin Lazar, Philippe Calvario, Stéphane Braunschweig ou Olivier Desbordes pour lequel il chante dans l'opérette Dédé d'Henri Christiné au Théâtre Montfort avec Dalila Khatir et Eric Perez.

Il participe à l'émission de Pierre Palmade, On refait le boulevard, jouant un extrait de La Cage aux Folles depuis le théâtre de la porte Saint-Martin avec Francis Huster[3].

Le metteur en scèneModifier

Dès les années 2010, ses propres mises en scène connaissent un franc succès public, avec des distributions faites de comédiens de renom et de jeunes débutants comme Antoine Kahan, Rémy Laquittant ou Yannis Ezziadi ; mais également des acteurs de second plan comme Audrey Langle, Fabrice Cals ou Roland Menou. Il travaille généralement avec sa sœur Pacale Fau à la création des maquillages, David Belugou ou Christian Lacroix aux costumes, Joël Fabing à la lumière ainsi que son frère Bernard Fau, Citronelle Dufay ou Emmanuel Charles à la scénographie.

Il mêle pièces d'auteurs classiques et contemporains comme : Un amour qui ne finit pas d’André Roussin avec Léa Drucker et Pascale Arbillot[4], Que faire de Mister Sloane ? de Joe Orton avec Charlotte de Turckheim et Gaspard Ulliel[5], Demain il fera jour de Henry de Montherlant avec Léa Drucker[6], Britannicus de Jean Racine avec Geneviève Page et Agathe Bonitzer[7], Nono de Sacha Guitry avec Julie Depardieu et Brigitte Catillon[8], Maison de poupée d’Ibsen avec Audrey Tautou [9] ou encore American buffalo de David Mamet avec Michel Vuillermoz et Nicolas Duvauchelle[10].

Il a provoqué l'hilarité d'une partie du public de la soirée des Molières 2011 en effectuant une parodie de la chanson de Carla Bruni, Quelqu'un m'a dit, déguisé en cantatrice tragique, qu'il reprend dans son Récital emphatique.

En 2013, il est nommé Officier de l’ordre des Arts et des Lettres.

La même année, il joue et met en scène Le Misanthrope de Molière avec Julie Depardieu et Édith Scob, pour lequel il est nommé aux Molières dans les catégories Molière du comédien dans un spectacle de théâtre privé et Molière du metteur en scène d’un spectacle de théâtre privé[11].

Il reçoit en 2015 le grand Prix du meilleur spectacle lyrique du Syndicat de la critique [12] pour sa mise en scène de Dardanus [13] sous la direction de Raphaël Pichon[14].

 
Michel Fau au déjeuner des nommés des César du cinéma.

Il invite Catherine Frot dans son adaptation de la pièce Fleur de Cactus de Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy au Théâtre Antoine-Simone-Berriau avec notamment Mathilde Bisson pour lequel il sera nommé une nouvelle fois aux Molières dans les catégories Molière du comédien dans un spectacle de théâtre privé et Molière du metteur en scène d’un spectacle de théâtre privé[15].

On le retrouve en 2017 au Théâtre de la Porte-Saint-Martin [16] dans sa mise en scène du Tartuffe de Molière avec son ancien professeur Michel Bouquet, Nicole Calfan, Juliette Carré et Christine Murillot[17].

Il met ensuite en scène une pièce de Jean Poiret, dans laquelle il joue avec Mélanie Doutey, David Kammenos et Christophe Paou[18].

En 2018, il met en scène deux opéras, puis la pièce Fric Frac qu’il interprète aux côtés de Julie Depardieu, Regis Laspales et Emeline Bayart.

En 2020, Michel Fau et Roschdy Zem partagent l’affiche de Trahisons d'Harold Pinter avec Claude Perron et Fabrice Cals[19].

L'interprète de cinémaModifier

Au cinéma il se contente de petits rôles secondaires jusqu'en 2015 où il partage l’affiche de Marguerite de Xavier Giannoli avec Catherine Frot et a été nommé au César du meilleur acteur dans un second rôle pour le film[20].

En 2018 il participe au film Nos années folles d'André Téchiné aux côtés de Céline Salette et Pierre Deladonchamps[21] puis apparaît dans le film L’amour est une fête en producteur de films pornographiques avec Guillaume Canet et Gilles Lellouche

Il est le fils de Jean Pierre Léaud dans le film Alien Crystal Palace d'Arielle Dombasle.

Le professeurModifier

Il dirige épisodiquement des ateliers d'interprétation au CNSAD et au Cours Florent, mais démissionne du Conservatoire en 2014 [22].

Le directeurModifier

En 2011, il prend la co-direction du Festival de théâtre de Figeac avec Olivier Desbordes. Il se met alors à y créer des spectacles et à y faire des lectures (Michel Fau lit Georges Wolinski puis Michel Fau lit Samuel Beckett) tout en y invitant des artistes de renom comme Fanny Ardant, Michel Galabru, Francine Bergé, Maxime d'Abovile ou encore Philippe Caubère[23].

Participations événementiellesModifier

Il est membre du jury du Prix du Brigadier aux côtés de Didier Sandre, Judith Magre ou Anne Delbée.

En 2019, Jean-Marie Besset crée un nouveau prix littéraire, le prix Café Beaubourg, récompensant une pièce de théâtre originale, écrite en français, jouée ou publiée au cours de la saison. Pour la première édition de ce prix, il réunit au sein du jury des personnalités médiatiques et artistiques parmi lesquelles Laure Adler, Christophe Barbier, Arielle Dombasle, Anne Delbée, Jean Varela ainsi que Michel Fau[24].

FilmographieModifier

CinémaModifier

Courts-MétragesModifier

TélévisionModifier

ThéâtreModifier

ComédienModifier

Lecteur[27]Modifier

  • 1992 : Les Aventures de Paco Goliard, mise en scène d’Olivier Py
  • 2013 : Le Rêve d'un homme ridicule d'après Fiodor Dostoïevski, mise en scène de Michel Fau, Festival de Théâtre de Figeac
  • 2015 : Michel Fau lit Georges Wolinski, mise en scène de Michel Fau, Festival de Théâtre de Figeac
  • 2017 : Michel Fau lit Samuel Beckett, mise en scène de Michel Fau, Festival de Théâtre de Figeac

Metteur en scèneModifier

OpéraModifier

InterprèteModifier

Metteur en scèneModifier

DiscographieModifier

Narrateur

DistinctionsModifier

Prix et récompensesModifier

NominationsModifier

DécorationsModifier

BibliographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Sandrine Blanchard, « Michel Fau : « N’appartenir à aucune chapelle est un combat » », sur lemonde.fr, .
  2. http://fjessua.perso.neuf.fr/Theatre/photo/fau/michel.doc
  3. « PHOTOS - Exclusif - Francis Huster et Michel Fau jouent La Cage aux Folles - Enregistrement de la pièce de théâtre On refait le boulevard au théâtre de la porte Saint-Ma », sur www.purepeople.com (consulté le 26 janvier 2020)
  4. « Avec “Un amour qui ne finit pas”, Michel Fau est dans le vrai - Sortir - Télérama.fr », Télérama.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2017)
  5. « Que faire de Mr. Sloane?: c'est quoi, cette pièce? », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2017)
  6. « Michel Fau met en scène Léa Drucker dans "Demain il fera jour" de Montherlant », Culturebox, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2017)
  7. « Britannicus : mis en scène par et avec Michel Fau à Figeac », sur nathpasse.blogspot.fr (consulté le 23 décembre 2017)
  8. « Nono ou la désinvolture délicieuse du jeune Sacha Guitry », Le grand théâtre du monde, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2017)
  9. « Un Fauteuil Pour l'Orchestre – Le site de critiques théâtrales parisien » « Une Maison de Poupée » d’Ibsen, mise en scène Michel Fau à la Madeleine », sur unfauteuilpourlorchestre.com (consulté le 23 décembre 2017)
  10. « AMERICAN BUFFALO - Théâtre du Rond-Point | THEATREonline.com », sur www.theatreonline.com (consulté le 23 décembre 2017)
  11. « Le sombre Misanthrope de Michel Fau », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2017)
  12. « Le Dardanus de Michel Fau, façon comédie lyrique « Concerts « La Scène « ResMusica », sur www.resmusica.com (consulté le 23 décembre 2017)
  13. « Les Prix de la critique 2015 - Artistikrezo », Artistikrezo,‎ (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2017)
  14. « Rameau réinventé par Michel Fau | Forum Opéra », sur www.forumopera.com (consulté le 23 décembre 2017)
  15. « "Fleur de cactus" : Catherine Frot toujours délicieusement émouvante et comique - Sortir - Télérama.fr », Télérama.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2017)
  16. Fabienne Darge, « Un « Tartuffe » avec le goût du Fau… et l’ombre de Michel Bouquet », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 23 décembre 2017)
  17. « Le « Tartuffe » infernal de Michel Fau », lesechos.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2017)
  18. « Melting Pop - Invités : Michel Fau et Mélanie Doutey - 18/12/17 », sur www.europe1.fr (consulté le 23 décembre 2017)
  19. Dossier de presse, « Michel Fau et Roschdy Zem dans Trahisons de Pinter en janvier 2020 », sur Sceneweb, (consulté le 26 janvier 2020)
  20. « Michel Fau », sur IMDb (consulté le 26 août 2017)
  21. AlloCine, « Nos Années Folles » (consulté le 23 décembre 2017)
  22. « MICHEL FAU », sur TheatreDuRondPoint.fr (consulté le 27 octobre 2017).
  23. « Spectacles 2018 | Festival de Figeac » (consulté le 26 juillet 2019)
  24. Publié par Pierre Monastier | 29 Jan et 2019 | A. la une, « Prix Café Beaubourg : la littérature théâtrale a désormais son Goncourt », sur Profession Spectacle le Mag', (consulté le 26 janvier 2020)
  25. a et b Synopsis et distribution
  26. a et b Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :0
  27. « Michel Fau », sur Les Archives du Spectacle (consulté le 26 juillet 2019)
  28. Eric Perez : Stravinsky : l'histoire du soldat - écoute gratuite et téléchargement MP3 (lire en ligne)
  29. Article sur la sortie du conte musical illustré Les Mille et un voyages de Claudio Monteverdi, site de France Musique du 17 février 2017.
  30. Arrêté du 09 juillet 2013 portant nomination et promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres.