Ouvrir le menu principal
Michel Carage
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Président-directeur généralVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Distinctions

Michel Carage (né le à Paris, mort le à Neuilly-sur-Seine) est un résistant français.

Il est compagnon de la Libération.

BiographieModifier

Étudiant à l'ESSEC, il embarque pour l'Angleterre peu après l'annonce de l'Armistice par le maréchal Pétain du .

Officier au sein de la 2e division blindée, il participe à la libération de la France mais il est blessé au début décembre 1944. Il est fait compagnon de la Libération le .

Il quitte l'armée en 1945, devient chef d'entreprise et termine sa carrière avec le grade de colonel (honoraire) des troupes de marine en 1982.

Il a été membre du comité d'honneur de Voix des Français[1].

Il est décédé à Neuilly-sur-Seine le 28 janvier 2008. Il a été inhumé à Morsang-sur-Seine dans l’Essonne.

  • Commandeur de la Légion d'honneur.
  • Compagnon de la Libération - décret du 16 octobre 1945.
  • Croix de guerre 1939-1945 (6 citations).
  • Médaille Coloniale avec agrafes « AFL », « Fezzan-Tripolitaine », « Tunisie ».
  • Médaille des Blessés.
  • Médaille des Services Volontaires dans la France Libre.
  • Presidential Unit Citation (États-Unis).
  • Officier du Nicham Iftikar (Tunisie).

RéférencesModifier

Liens externesModifier